Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à L'arsenic dans l'eau potable

Fédérale

L'arsenic est un élément naturel très répandu dans la croûte terrestre. On le trouve fréquemment à l'état naturel dans les eaux souterraines, par l'érosion et le vieillissement climatique des sols, des minéraux et des minerais. Dans les secteurs commercial et industriel, les composés de l'arsenic entrent dans la fabrication d'une multitude de produits et peuvent contaminer les sources d'eau potable de façon directe par le biais des effluents industriels, et de façon indirecte par des dépôts atmosphériques. Ce document technique examine les risques pour la santé associés à la présence d'arsenic dans l'eau potable, particulièrement sous ses formes inorganiques.

Dernière mise à jour : 29 nov. 2021
Dossier publié : 23 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, arsenic, arsenic dans l'eau potable, risques pour la santé
Fédérale

Informations sur la biosurveillance humaine de l'arsenic au Canada avec les résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé.

Dernière mise à jour : 26 sept. 2022
Dossier publié : 1 mars 2022
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Arsenic, biosurveillance humaine, élément naturel, exposition à l'arsenic, eau potable, sol, air
Fédérale

L'arsenic est naturellement présent dans l'environnement, et des niveaux très faibles sont présents dans divers aliments. Une exposition élevée à l'arsenic provenant de l'eau de boisson a été associée à divers effets néfastes graves sur la santé, les effets potentiels étant observés dans les populations vulnérables telles que les nourrissons et les enfants. Le riz et les produits contenant du riz contribuent largement à l'exposition alimentaire à l'arsenic inorganique chez les personnes de tous âges, y compris les nourrissons et les jeunes enfants. En juin 2020, la Direction des aliments de Santé Canada a publié un avis de modification (NOM, NOM/ADM C-2020-1) pour ajouter des teneurs maximales (LM) en arsenic inorganique dans le riz poli (blanc) et le riz décortiqué (brun).

Dernière mise à jour : 17 août 2022
Dossier publié : 5 août 2022
Organisation: Santé Canada
Formats: PDF HTML
Mots clés:  arsenic, arsenic inorganique, riz, régime, exposition, aliment, niveau maximal, ML, enfants
Fédérale

L’arsenic est un élément naturellement présent dans l’environnement, et de très faibles concentrations sont présentes dans divers aliments. Une exposition élevée à l’arsenic provenant de l’eau potable a été associée à une variété d’effets néfastes graves sur la santé, avec des effets potentiels observés chez les populations vulnérables comme les nourrissons et les enfants. Santé Canada a effectué une évaluation scientifique, présentée ci-dessous, qui appuie la mise à jour de la limite maximale (LM) pour l'arsenic total dans les jus de fruits et les nectars de fruits. Santé Canada propose d'abaisser la LM existante à des valeurs aussi basses que raisonnablement possible en fonction du type de jus et de nectar de fruit.

Dernière mise à jour : 17 août 2022
Dossier publié : 5 août 2022
Organisation: Santé Canada
Formats: PDF HTML
Mots clés:  arsenic, arsenic inorganique, jus de fruit, nectar de fruit, pomme, régime, exposition, aliment, niveau maximal
Fédérale

En conséquence, Santé Canada a ajouté deux nouvelles concentrations maximales respectives de 0,2 ppm et 0,35 ppm pour l'arsenic inorganique dans le riz poli (blanc) et le riz décortiqué (brun) à la partie 2 de la Liste des contaminants et des autres substances adultérantes dans les aliments.

Dernière mise à jour : 15 oct. 2021
Dossier publié : 3 juin 2020
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Avis de modification, partie 2, contaminants, substances adultérantes, teneurs maximales, contaminants chimiques, ajouter une teneur maximale, arsenic inorganique, aliments à base de riz
Fédérale

L'aluminium est un métal largement répandu dans la nature. Il peut être présent dans l'eau de sources naturelles ou à la suite d'activités humaines. Le présent document technique a été préparé en collaboration avec le Comité fédéral-provincial-territorial sur l'eau potable et comprend une évaluation de tous les renseignements existants sur l'aluminium.

Dernière mise à jour : 29 nov. 2021
Dossier publié : 23 oct. 2016
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, aluminium, aluminium dans l'eau potable, risques pour la santé
Fédérale

Les métaux sont des éléments d'origine naturelle qui peuvent être présents en très petites quantités dans la roche, l'eau, le sol ou l'air. Leur présence dans les produits alimentaires n'est pas inattendue, car des traces en reflètent habituellement l'accumulation normale dans l'environnement. Les métaux peuvent être présents dans les ingrédients utilisés pour la fabrication des aliments finis et/ou être accidentellement introduits tout au long de la chaîne de production alimentaire. Les métaux les plus préoccupants pour la santé humaine incluent l'arsenic, le cadmium, le plomb et le mercure; il a été démontré que ceux-ci avaient un effet sur la santé humaine après une exposition à long terme.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 3 juin 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  arsenic, cadmium, plomb, mercure
Fédérale

Ce document technique passe en revue et évalue tous les risques connus pour la santé qui sont associés à la présence de 1,4-dioxane dans l’eau potable.

Dernière mise à jour : 26 sept. 2022
Dossier publié : 26 mars 2021
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  l'eau, potable, contaminants, exposition, dioxane, qualité
Fédérale

Cet ensemble de données présente les résultats obtenus par le Réseau canadien de surveillance radiologique (RCSR) de Santé Canada sur la teneur en tritium de l'eau potable, qui sont communiqués à la Section de la surveillance nationale par les stations d'épuration d'Ottawa (Ontario). Pour plus de renseignements sur le Réseau canadien de surveillance radiologique (RCSR), visitez le site web de Santé Canada (voir le lien ci-dessous). Les résultats présentés portent sur l'activité volumique du tritium, exprimée en becquerels par litre (Bq/L). Bien que le contrôle de la qualité de l'eau relève de la compétence des provinces, le RCSR, en collaboration avec la ville d'Ottawa, mène un programme ciblé qui vise à surveiller la teneur en substances radioactives de l'eau potable, dans deux stations d'épuration situées à Ottawa (Ontario).

Dernière mise à jour : 25 août 2022
Dossier publié : 29 mars 2021
Organisation: Santé Canada
Formats: WMS PDF CSV HTML ESRI REST
Mots clés:  Tritium, surveillance radiologique, surveillance de la radioactivité ambiante, eau potable, Radioactivité, Matière radioactive, Environnement, Santé
Fédérale

Le nitrate et le nitrite sont très répandus dans l'environnement. Ils sont produits de manière naturelle par l'oxydation de l'azote par les microorganismes et, dans une moindre mesure, par les éclairs. Une concentration maximale acceptable (CMA) de 45 mg/L est établie pour le nitrate dans l'eau potable. Cela équivaut à une concentration de 10 mg/L d'azote de nitrate.

Dernière mise à jour : 30 nov. 2021
Dossier publié : 23 oct. 2016
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, nitrate, nitrate dans l'eau potable, nitrite, nitrite dans l'eau potable, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Date de modification :