Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Données sur les chromates de plomb dans les épices 2018-2019

Fédérale

L'Agence canadienne d'inspection des aliments prélève des échantillons d'épices pour vérifier l'exactitude de leur représentation. Les échantillons d'épices sont analysés pour vérifier la présence d'agents de remplissage (p. ex. blé [gluten] et coques de noix [arachide et amande]) et d'additifs non déclarés utilisés pour améliorer leur valeur apparente (p. ex. colorants [teintures et chromate de plomb]).

Dernière mise à jour : 12 mai 2022
Dossier publié : 12 mai 2022
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV TXT
Mots clés:  épices, composition, fraude, authenticité, fausse représentation
Fédérale

Nous sommes tous exposés à de faibles taux de plomb dans les aliments, l'eau potable, l'air, la poussière, le sol et certains produits de consommation. Mais une exposition continue au plomb peut nuire à votre santé.

Dernière mise à jour : 2 mars 2021
Dossier publié : 25 oct. 2018
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  exposition au plomb, plomb, nuire à votre santé
Fédérale

Les produits à base de grains, de noix/graines et de végétaux sont des aliments canadiens de base. Ce sont des produits de denrées agricoles et peuvent contenir des résidus de pesticides introduits par l'environnement ou lorsque les cultures ont été traitées avec des pesticides dans les champs, pendant le transport et/ou pendant l'entreposage, afin de prévenir les dommages causés par les insectes, les moisissures ou d'autres organismes nuisibles. Ces produits peuvent également contenir des concentrations de métaux provenant de sources environnementales. Bien qu'il soit interdit d'ajouter des métaux comme l'arsenic, le cadmium, le plomb et le mercure dans les aliments, et qu'il incombe aux fabricants de prendre des mesures pour réduire l'introduction accidentelle de ces éléments dans les aliments (par exemple, soudure au plomb dans les équipements en acier), le fait de les retrouver à de très faibles concentrations dans les aliments n'est pas inattendu, principalement en raison de leur présence naturelle dans l'environnement.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 10 juin 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  pesticides, métaux toxiques, grains, noix, graines, produits à base de végétaux
Fédérale

Les produits à base de céréales et ceux à base de légumes sont des aliments de base consommés au Canada. Ce sont des produits de denrées agricoles et peuvent contenir des résidus de pesticides introduits par l'environnement ou lorsque les cultures ont été traitées avec des pesticides dans les champs, pendant le transport et/ou pendant l'entreposage afin de prévenir les dommages causés par les insectes, les moisissures ou d'autres organismes nuisibles. Ces produits peuvent également contenir des concentrations de métaux provenant de sources environnementales. Bien qu'il soit interdit d'ajouter des métaux comme l'arsenic, le cadmium, le plomb et le mercure dans les aliments, et qu'il incombe aux fabricants de prendre des mesures pour réduire l'introduction accidentelle de ces éléments dans les aliments (par exemple, soudure au plomb dans les équipements en acier), le fait de les retrouver à de très faibles concentrations dans les aliments n'est pas inattendu, principalement en raison de leur présence naturelle dans l'environnement.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 10 juin 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  pesticides, métaux toxiques, produits céréaliers, repas prêts-à-manger
Fédérale

Le plomb est habituellement présent dans l'eau potable en raison de son relargage par les composants du réseau de distribution ou de la plomberie, particulièrement dans des eaux agressives (corrosives). Par le passé, le plomb était fréquemment utilisé dans les entrées de service, les soudures et les raccords, ce qui rend sa présence dans l'eau potable plus probable dans les vieilles maisons et les vieux quartiers. Le présent document technique contient un examen et une évaluation de tous les risques pour la santé connus qui sont associés à la présence du plomb dans l'eau potable.

Dernière mise à jour : 30 nov. 2021
Dossier publié : 23 oct. 2016
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, plomb, plomb dans l'eau potable, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Municipal

L'eau potable distribuée par le réseau de conduites municipal sur le territoire de la Ville de Montréal est d'excellente qualité. Toutefois, certains bâtiments sont alimentés par une entrée de service en plomb. Ce dernier peut se dissoudre et se retrouver dans l'eau, surtout après de longues périodes de stagnation. Cet ensemble de données présente les résultats du dépistage par Palintest permettant de détecter la présence ou l'absence d'une entrée d'eau en plomb.

Dernière mise à jour : 28 sept. 2022
Dossier publié : 20 oct. 2020
Organisation: Gouvernement et municipalités du Québec
Formats: HTML CSV
Mots clés:  Aqueduc, Eau, Santée Publique
Fédérale

Il y a en 1999 présentement deux mines en exploitation au Nunavut : les mines Polaris et Nanisivik. La mine de zinc-plomb Polaris, située sur la Petite île Cornwallis, est la mine la plus septentrionale du monde. Les principaux éléments extraits sont le zinc, le plomb et le calcium. Le zinc est encore le principal élément extrait.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, carte demographique, industrie minière
Fédérale

Découvrez les effets sur la santé du plomb et comment réduire votre exposition s'il y en a dans votre eau potable.

Dernière mise à jour : 7 oct. 2020
Dossier publié : 6 août 2019
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Parlons d'eau, eau potable, plomb
Provinciale

Cette couche thématique représente la caractérisation de la dureté des eaux de surface du Québec pour la période 2005 à 2019. La dureté est présentée selon les médianes calculées à partir des concentrations en ions calcium et magnésium en sept classes. La dureté de l’eau influence la toxicité de certains métaux, dont le baryum, le béryllium, le cadmium, le chrome, le cuivre, le manganèse, le nickel, le plomb et le zinc. Les critères de qualité de l’eau de surface sont déterminés en fonction de la dureté du cours d’eau récepteur.

Dernière mise à jour : 29 mars 2022
Dossier publié : 5 mars 2018
Organisation: Gouvernement et municipalités du Québec
Formats: PDF FGDB/GDB HTML GEOJSON
Mots clés:  BQMA, Eau, HackQC18, HackQC20, Réseau-rivières, Information gouvernementale
Fédérale

Le présent document technique contient un examen et une évaluation de tous les risques pour la santé connus qui sont associés à la présence du plomb dans l'eau potable. Il présente une évaluation des nouvelles études et approches et tient compte de la disponibilité et des limites des technologies appropriées de traitement et d'analyse. La concentration maximale acceptable (CMA) pour le plomb total dans l'eau potable est de 0,005 mg/L (5 µg/L).

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 13 mars 2019
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, plomb dans l'eau potable
Date de modification :