Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Répartition des communautés de végétaux des forêts (observations aériennes) - Elk Island

Fédérale

Le parc national Elk Island a recours à la classification de la couverture du sol pour déterminer les changements spatiaux qui surviennent dans la végétation de la prairie partout dans le parc. Cette mesure est fondée sur une classification supervisée d’imagerie satellite multibande obtenue par télédétection (Landsat). L’analyse est effectuée à peu près tous les cinq ans, à l’aide d’images prises à la mi-juillet.

Dernière mise à jour : 6 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Prairie, télédétection, imagerie satellite multibande, Landsat, végétation, Alberta
Fédérale

Le parc national Elk Island surveille les changements spatiaux qui surviennent dans les plans d’eau partout dans le parc. Cette mesure repose sur une classification non supervisée d’imagerie satellite multibande obtenue par télédétection (Landsat). L’analyse est effectuée à peu près tous les cinq ans, à l’aide d’image prises à la mi-juillet.

Dernière mise à jour : 6 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Plan d’eau, hydrographie, télédétection, imagerie satellite multibande, Landsat, Alberta
Fédérale

Le parc national Elk Island surveille la productivité primaire pour déterminer l’état de santé de la végétation de la forêt partout dans le parc. Cette mesure repose sur une imagerie satellite multibande obtenue par télédétection, en particulier les bandes infrarouge ondes courtes et les bandes proche infrarouge Landsat. L’analyse est effectuée à peu près tous les cinq ans, à l’aide d’images prises à la mi-juillet. La même base de données sert à l’évaluation de la productivité primaire des forêts et à celle de la productivité primaire des prairies.

Dernière mise à jour : 25 mai 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Forêt, productivité primaire, pourcentage de changement, télédétection, imagerie satellite multispectrale, Landsat, projet cadre, croissance des végétaux, Alberta
Fédérale

Le parc national Elk Island surveille la productivité primaire pour déterminer l’état de santé de la végétation de prairie partout dans le parc. Cette mesure repose sur une imagerie satellite multibande obtenue par télédétection, en particulier les bandes infrarouge ondes courtes et les bandes de proche infrarouge Landsat. L’analyse est effectuée à peu près tous les cinq ans, à l’aide d’images prises à la mi-juillet. La même base de données sert à l’évaluation de la productivité primaire des prairies et à celle de la productivité primaire des forêts.

Dernière mise à jour : 6 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Prairie, productivité primaire, pourcentage de changement, télédétection, imagerie satellite multispectrale, Landsat, projet cadre, croissance des végétaux, Alberta
Fédérale

Le parc national Elk Island mesure l’effectif et la répartition de la population de castors tous les trois ans en automne. Pour ce faire, il réalise des recensements aériens pendant lesquels il dénombre les caches de nourriture des castors.

Dernière mise à jour : 5 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Abondance, répartition des castors, huttes actives, inventaire aérien, caches de nourriture des castors, barrages de castor, étangs de castors, Alberta
Fédérale

Le parc national Elk Island réalise chaque année un recensement aérien des populations de bisons du parc, ainsi que des relevés opportunistes de la composition des hardes. Les données sur les populations de bisons sont tirées de la même base que les données sur les populations de wapitis et d’orignaux.

Dernière mise à jour : 6 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Populations de bisons, bison des bois, bison des plaines, espèce en péril, inventaire aérien, dénombrements fortuits, composition des troupeaux, Alberta
Fédérale

Le parc national Elk Island surveille les changements relatifs à la présence d’amphibiens annuellement en ayant recours au dénombrement des chants, ainsi qu’aux données recueillies par les citoyens impliqués dans la science.

Dernière mise à jour : 25 mai 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Présences d’amphibiens, rainette faux-grillon boréale, grenouille des bois, science citoyenne, dégradation de l’environnement, Alberta
Fédérale

Le parc national Elk Island effectue un échantillonnage des oiseaux forestiers le long de 24 transects établis. Chaque transect compte 4 stations d’échantillonnage espacées de 400 à 600 mètres chacune. L’échantillonnage se fait de la fin mai au début juillet et sont réalisés dans le parc depuis 1985, mais les méthodes actuelles (utilisation d’appareils d’enregistrement audio) sont utilisées seulement depuis 2009.

Dernière mise à jour : 25 mai 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Diversité et abondance aviaires, oiseaux chanteurs migrateurs, relevé des oiseaux nicheurs, appareils d’enregistrement audio, guildes alimentaires, Alberta
Fédérale

Le parc national Elk Island surveille la qualité de l’eau des lacs chaque année dans deux lacs à l’aide de paramètres comme les éléments nutritifs, les métaux lourds, les ions majeurs, les caractéristiques physiques, ainsi que les polluants et contaminants.

Dernière mise à jour : 10 juin 2019
Dossier publié : 10 juin 2019
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Qualité de l’eau des lacs, éléments nutritifs, métaux lourds, ions majeurs, température, acidité, turbidité, polluants, contaminants
Fédérale

Le parc national Elk Island effectue des inventaires aériens de la totalité du parc afin de recenser les populations de wapitis et d’orignaux. Les inventaires sont réalisés à la fin de l’automne ou en hiver. De plus, le personnel du parc procède à des dénombrements, lors d’opportunités, de wapitis et d’orignaux pendant l’été, et obtient des données démographiques lors de la manipulation des wapitis. Les données sur les populations de wapitis et d’orignaux se trouvent dans la même base que les données sur la population de bisons.

Dernière mise à jour : 25 mai 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Population d’ongulés, wapitis, orignaux, ongulés, recensements aériens, dénombrements opportunistes, profil démographique des ongulés, Alberta
Date de modification :