Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à L’étude de cadrage sur l’azote

Fédérale

L’étude sur la qualité de l’air Pacifique 2001 (PAC2001) a été effectuée du 1er août au 31 septembre 2001 dans la vallée du Bas Fraser (VBF) en Colombie-­Britannique au Canada. L’étude englobait un certain nombre de projets de recherche ayant pour but d’examiner plusieurs questions concernant les particules et l’ozone de l’air ambiant. Un numéro spécial de la revue Atmospheric Environment [vol. 38, no 34, novembre 2004] présente les objectifs de l’étude (Li, 2004) et ses résultats.

Dernière mise à jour : 21 févr. 2022
Dossier publié : 14 nov. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: PDF HTML
Mots clés:  Air, qualité, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, chimie des précipitations atmosphériques, dépôt sec, dépôt humide, concentrations ambiantes de particules, acidifiants
Fédérale

Le Réseau canadien d'échantillonnage des précipitations et de l'air (RCEPA), exploité par Environnement et Changement climatique Canada, est conçu pour l’étude des profils et des tendances régionaux des polluants atmosphériques, comme les pluies acides, le smog, les particules et le mercure, tant dans l’air que dans les précipitations. Le réseau a été mis en exploitation en 1983. Le RCEPA résulte de la mise à jour et du remplacement de deux autres réseaux : le Réseau canadien d'échantillonnage des précipitations (RCEP) et le Réseau de surveillance de l'air et des précipitations (RSAP). L’intégration du RSAP au RCEPA a permis d’obtenir des enregistrements de données remontant à 1978.

Dernière mise à jour : 28 janv. 2023
Dossier publié : 10 juill. 2017
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air, qualité de l’air, surveillance atmosphérique, chimie des précipitations atmosphériques, réseaux et études, NAtChem, natchem, Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air, RCEPA
Fédérale

Des mesures des concentrations de polluants atmosphériques (Oxyde nitrique + Dioxyde d'azote - NOx, Dioxyde de soufre - SO2, Ozone - O3 et PM2,5) ont été réalisées à Resolute (2013-2017), à Cape Dorset (2013-2017) et à Pond Inlet (2018-) et des données météorologiques de base (vitesse et direction du vent, température et humidité) y ont aussi été recueillies. L’objectif principal était d’étudier l’impact de l’augmentation du trafic maritime sur la qualité de l’air dans les communautés du Nord, à l’appui de l’élaboration du modèle de la qualité de l’air de l’Arctique ainsi que de travaux stratégiques de l’Organisation maritime internationale. L’un des objectifs secondaires consistait à évaluer l’impact des centrales au diesel qui alimentent les communautés sur la qualité de l’air local. Les données sont constituées de moyennes sur une minute soumises à un contrôle de la qualité et étalonnées après traitement en fonction d’étalons traçables.

Dernière mise à jour : 26 juill. 2021
Dossier publié : 27 août 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  air, qualité de l’air, observation atmosphérique, NAtChem, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, gaz et particules atmosphériques combinés, études spéciales, Airpointer
Fédérale

Les ensembles de données et les cartes sont associés à une étude. Les flux annuels totaux (sec + humide) d’azote (acide nitrique, nitrate et ammonium) et de soufre (dioxyde de soufre et sulfate) ont été déterminés pour 15 sites du Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air (RCEPA) de 2000 à 2018. Ces sites sont situés sur la côte ouest, dans les Prairies, dans le centre et le sud de l’Ontario et du Québec, dans l’est du Québec et dans les provinces de l’Atlantique. Les flux de dépôt sec ont été estimés à partir des concentrations atmosphériques ambiantes et des vitesses de dépôt sec de composés azotés et soufrés.

Dernière mise à jour : 14 oct. 2022
Dossier publié : 7 déc. 2021
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air, Qualité de l'air, Observation atmosphérique, NAtChem, RCEPA, Gaz et particules atmosphériques, combinés, Espèces acidifiantes, Gaz acidifiants
Fédérale

La Mesure en continu d’hydrocarbures autres que le méthane (HCNM) était un programme d’échantillonnage permanent du Centre expérimental de recherche sur l’atmosphère à Egbert, en Ontario. Environ 30 hydrocarbures en C2 à C8 (sous forme gazeuse) ont été collectés et analysés toutes les trois heures au moyen d’un système in situ de chromatographie en phase gazeuse automatisé. Parmi les composés mesurés, on retrouvait des alcanes, des alcènes et des alcynes en C2 à C6 et des espèces aromatiques légères en C6 à C8 (BTEX).

Les données ont été collectées en continu de mars 2001 à février 2011.

Dernière mise à jour : 23 févr. 2022
Dossier publié : 10 août 2016
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air, qualité de l’air, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, réseaux et études, NAtChem, Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air, RCEPA, L'étude hydrocarbures non méthaniques
Fédérale

Des données relatives au mercure gazeux total (MGT) sont actuellement recueillies par Environnement et Changement climatique Canada à deux stations de surveillance de la pollution atmosphérique (SSPA) de la Wood Buffalo Environmental Association (WBEA). Des données préliminaires basées sur les concentrations moyennes horaires de MGT provenant de la région des sables bitumineux sont disponibles pour les stations suivantes : SSPA 6 de la WBEA – Patricia McInnes, située à Fort McMurray, en Alberta, et SSPA 13 de la WBEA – Fort McKay Sud, située près de Fort McKay, en Alberta. Dans le cas du MGT, il n’existe aucune recommandation sur la qualité de l’air formulée par Environnement et Changement climatique Canada et le Conseil canadien des ministres de l’environnement (CCME), ni d’objectifs de qualité de l’air ambiant de l’Alberta. La surveillance respecte les procédures normalisées d’exploitation établies du Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air (RCEPA).

Dernière mise à jour : 23 févr. 2022
Dossier publié : 20 oct. 2017
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air ambiant, mercure gazeux total, RCEPA, échantillonnage actif, sables bitumineux, gaz à l'état de traces, Fort McKay, Fort McMurray, Sables bitumineux
Fédérale

Des mesures du mercure élémentaire gazeux (MEG), du mercure oxydé gazeux (MOG) et du mercure particulaire lié à des PM2,5 sont actuellement recueillies par Environnement et Changement climatique Canada à une station de surveillance de la pollution atmosphérique (SSPA) de la Wood Buffalo Environmental Association (WBEA). Des données préliminaires basées sur les concentrations moyennes sur trois heures d’espèces chimiques de mercure provenant de la région des sables bitumineux sont disponibles pour la SSPA 13 de la WBEA – Fort McKay Sud, située près de Fort McKay, en Alberta. Concernant les mesures sur les espèces chimiques de mercure, il n’existe aucune recommandation sur la qualité de l’air formulée par Environnement et Changement climatique Canada et le CCME, ni d’objectifs de qualité de l’air ambiant de l’Alberta. La surveillance respecte les procédures normalisées d’exploitation établies du Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air (RCEPA).

Dernière mise à jour : 23 févr. 2022
Dossier publié : 20 oct. 2017
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air ambiant, mercure atmosphérique différencié par espèce, la composition des particules, matière particulaire, la composition de matière particulaire, RCEPA, échantillonnage actif, sables bitumineux, matière particulaire fine
Fédérale

Les profils de dépôt humide d’ions nitrate/sulfate/ammonium à travers l’est du Canada et des États-Unis sont basés sur des mesures de hauteur de précipitation et de concentrations de nitrate/sulfate/ammonium dans des échantillons de précipitation. Ces mesures ont été collectées et leur qualité contrôlée par les réseaux respectifs : au Canada, le Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations de l’air (RCEPA) et des réseaux provinciaux et territoriaux en Alberta, au Nouveau-Brunswick, dans les Territoires du Nord-Ouest, en Nouvelle-Écosse, en Ontario et au Québec. Aux États-Unis, les mesures de dépôt humide ont été faites par deux réseaux coordonnés : le National Atmospheric Deposition Program (NADP) / National Trends Network (NTN) et le NADP/Atmospheric Integrated Research Monitoring Network (AIRMoN). Le dépôt annuel total sur chaque site a été examiné à des fins d’exhaustivité en utilisant les critères suivants : 1) les quantités de précipitation ont été enregistrées > 90 % du temps pendant l’année et > 60 % du temps pendant chaque trimestre; 2) une concentration de nitrate/sulfate/ammonium a été rapportée pour > 70 % de la précipitation mesurée au cours de l’année et pour > 60 % au cours de chaque trimestre.

Dernière mise à jour : 8 avr. 2020
Dossier publié : 9 mars 2020
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: WMS HTML ZIP ESRI REST
Mots clés:  Air - qualité, Atmosphère, National (CA), Qualité de l'air
Fédérale

Les études spéciales présentées sont des campagnes spéciales de mesure (d'une durée variant de plusieurs semaines à plusieurs années) réalisées par la Division de la recherche sur la qualité de l'air d'Environnement Canada et ses collaborateurs d'autres services gouvernementaux, des universités et de l'industrie. Les ensembles de données de ces études spéciales comprennent des données à haute résolution spatiotemporelle sur la chimie de l'air ou des précipitations, qui ont été obtenues afin de caractériser les concentrations des substances chimiques et les processus chimiques dans l'atmosphère. Les fichiers de données d'études spéciales offerts en téléchargement ont été choisis en raison de leur intérêt potentiellement élevé pour la recherche atmosphérique en cours ou future. Les ensembles de données accessibles pour le téléchargement sont offerts en collaboration avec la Base de données nationales sur la chimie atmosphérique (NAtChem) et le centre d’analyse d’Environnement et Changement climatique Canada

Dernière mise à jour : 21 févr. 2022
Dossier publié : 14 nov. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: PDF HTML
Mots clés:  Air, qualité, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, chimie des précipitations atmosphériques, dépôt sec, dépôt humide, concentrations ambiantes de particules, acidifiants
Fédérale

Les mesures de l’ozone troposphérique, parfois appelées mesures « in situ », sont des mesures que l’on retrouve près du sol, c.-à-d., la couche limite qui mesure environ 1 km de haut.

Les mesures à long terme recueillies de manière constante par le Réseau canadien de surveillance de l’air et des précipitations (RCSAP) et les études faites telles que celles d’Alert (Nunavut) et du Mont Sutton (Québec) sont aussi incluses dans les ensembles de données publiées.

Au sein du RCSAP, les mesures sont effectuées toutes les minutes, et les moyennes, à des intervalles de cinq minutes. Tous les 30 jours, le réseau procède à un étalonnage à distance en utilisant un étalon secondaire traçable à un étalon primaire (norme canadienne, National Institute of Standards and Technology (NIST), à Gaithersburg, dans l'État du Maryland, aux États-Unis); toutes les mesures sont corrigées à l’étalon principal.

Dernière mise à jour : 23 févr. 2022
Dossier publié : 10 août 2016
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air, qualité de l’air, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, réseaux et études, NAtChem, Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air, CAPMoN, étude l’ozone au mont Sutton
Date de modification :