Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Télédétection et modélisation épaisseur optique des aérosols au sol, région des sables bitumineux

Fédérale

Les données sur les particules des réseaux de surveillance au sol en territoire canadien et américain qui sont recueillies depuis 1982 incluent les :

  • profondeur optique des aérosols (AOD);
  • composition granulométrique des particules d’aérosols;
  • quantité d’aérosols;
  • composition chimique des aérosols;
  • masse de particules;
  • matière particulaire <= 2,5 microns (PM2.5);
  • particules ≤ 10 microns (PM10);
  • Métaux sous forme particulaire.

Pour de plus amples renseignements sur les données des particules atmosphériques , veuillez consulter le fichier Monitoring of Atmospheric Patricles_Metadata.pdf. Ces mesures aident les scientifiques à comprendre les liens entre la composition chimique des aérosols, des propriétés radiatives des aérosols, la formation des nuages et des précipitations.

Dernière mise à jour : 23 févr. 2022
Dossier publié : 10 août 2016
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: PDF HTML
Mots clés:  Air, qualité de l’air, surveillance atmosphérique, particules atmosphériques, réseaux et études, NAtChem, spéciation, MP2.5, Spéciation de PM2.5
Fédérale

LiDAR (détection et télémétrie par ondes lumineuses) est une technique de mesure permettant d’observer la structure verticale complexe de l’atmosphère. Plus précisément, on peut obtenir des renseignements sur la présence et l’ampleur d’aérosols et de nuages avec une résolution spatiale (4 m à la verticale) et temporelle (1 minute) élevée. Cette technique est donc parfaitement adaptée pour comprendre la dynamique atmosphérique et les processus de transport. Les chercheurs d’ECCC ont conçu, construit et déployé des systèmes LiDAR autonomes au sol pour la détection d’aérosols, en trois emplacements distincts de la région des sables bitumineux: AMS13 (de novembre 2012 à septembre 2013), Oski-ôtin (d’octobre 2013 jusqu’à maintenant) et Mannix (de juillet 2013 à mars 2016).

Dernière mise à jour : 19 juill. 2019
Dossier publié : 12 mai 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Air ambiant, télédétection, profil vertical des aérosols, sables bitumineux, Qualité de l'air
Fédérale

En 2016, les scientifiques de NETCARE ont réalisé deux campagnes d’échantillonnage à l’observatoire de veille de l’atmosphère du globe du docteur Neil Trivett (« Observatoire Alert ») à l’extrémité nord-est de l’île d’Ellesmere dans l’Arctique canadien (latitude : 82,5163; longitude : -62,3085). La première campagne a eu lieu en mars et s’est concentrée sur les particules de glace en nucléation et la composition des particules d’aérosols. D’autres mesures ont été prises pendant l’été (juin – septembre) sur la taille et la densité des particules d’aérosols, la phase gazeuse des espèces chimiques, les propriétés optiques des aérosols, les ions et gaz solubles dans les particules en suspension dans l’air.

Institutions impliquées
● Université de Toronto
● Université de Colombie Britannique
● Environnement et Changement climatique Canada

Ensemble de données
● Phase gazeuse des espèces chimiques dans l’atmosphère
● Taille et densité des particules d’aérosols atmosphériques
● Composition des particules d’aérosols atmosphériques
● Propriétés optiques des particules d’aérosols atmosphériques
● Nombre de particules formant les nuages de glace
● Gaz solubles et ions dans les particules en suspension dans l’air

Dernière mise à jour : 28 juill. 2021
Dossier publié : 20 août 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  aérosols, climat, arctique, climat
Fédérale

Les émissions atmosphériques issues de l'exploitation des sables bitumineux peuvent provenir de plusieurs sources, notamment des cheminées industrielles, des bassins de résidus, des transports et de la poussière émise par les activités minières. Aux termes du Plan de mise en œuvre Canada et de l’Alberta pour la surveillance visant les sables bitumineux, la surveillance de la qualité de l’air est conçue afin de déterminer les effets des émissions provenant des activités d'exploitation des sables bitumineux sur la qualité de l'air à l'échelle locale et régionale et les dépôts atmosphériques actuels et futurs. Les données pour la qualité l'air ambiant comprennent:

– Cartouches filtrantes (concentrations intégrées sur 24 heures de SO2-4, NO-3, Cl-, NH+4, Ca2+, Mg2+, Na+, K+ liés aux particules et de SO2 et HNO3 gazeux recueillies quotidiennement par le Réseau canadien d'échantillonnage des précipitations et de l'air)

  • Mercure gazeux total (rapports horaires de mélange mesurés par le Réseau canadien de surveillance des précipitations et de l’air et la région des Prairies et du Nord)

  • Mercure (Hg) atmosphérique différencié par espèce (concentrations moyennes sur deux heures de mercure élémentaire gazeux, de mercure gazeux réactif et de mercure sous forme de MP2,5 [mercure particulaire total]

  • Ensemble complet de mesures recueillies à partir d'un aéronef (différentes résolutions temporelles) recueillies à partir de l'aéronef couvrent une région de 140,000 km2 au-dessus de la région des sables bitumineux près de Fort McMurray

  • Ensemble complet de mesures recuellies au site de surveillance Fort McKay Oski-ôtin

  • Ozone (rapports horaires de mélange mesurés par le Réseau canadien d'échantillonnage des précipitations et de l'air)

  • Profils verticaux de l’ozone (rapports de mélange de l’ozone en fonction de la hauteur mesurée par le réseau canadien ozonesonde)

  • Épaisseur optique des aérosols (mesure du degré auquel la présence d'aérosols dans l'atmosphère empêche la transmission de la lumière, à partir du sol vers le sommet de l'atmosphère); cette mesure est utilisée dans le cadre du réseau AErosol RObotic CANadian (AEROCAN)

  • Ces données satellitaires présentent une résolution spatiale relativement élevée au-dessus de la région des sables bitumineux pour produire des images et des fichiers de données géoréférencées sur la « densité de la colonne verticale » (ce qui correspond à la concentration à la surface) de dioxyde d'azote (NO2) et de dioxyde de soufre (SO2)

Dernière mise à jour : 20 mai 2022
Dossier publié : 7 mai 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: WMS HTML ESRI REST
Mots clés:  Air - qualité, Fournir des services et des produits d'information sur la qualité de l'air et du rayonnement UV, Surveiller les paramètres de qualité de l'air et du rayonnement UV et en faire la gestion des données, Prairies - Alberta (AB), Qualité de l'air, Sables bitumineux
Fédérale

Le vapotage consiste à inhaler et à expirer un aérosol généré par un produit de vapotage tel qu’une cigarette électronique.

Dernière mise à jour : 25 mars 2021
Dossier publié : 11 juin 2020
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  vapotage, inhalation et expiration d'un aérosol, produit de vapotage, cigarette électronique
Fédérale

L'instrument de spectrographie optique et d'imagerie dans l'infrarouge (OSIRIS) canadien est la charge utile optique installée à bord du satellite suédois Odin. OSIRIS travaille en symbiose avec le radiomètre de pointe de la Suède et mesure la composition de l'atmosphère. Depuis 2001, OSIRIS a recueilli des renseignements précieux sur la haute atmosphère. L'instrument se concentre surtout sur les couches de l'atmosphère se situant à une altitude de 7 km à 90 km – entre les plus hautes montagnes et la limite de l'espace – pour mesurer les concentrations d'ozone, d'aérosols et de dioxyde d'azote.

Dernière mise à jour : 1 oct. 2021
Dossier publié : 16 oct. 2018
Organisation: Agence spatiale canadienne
Formats: PDF CSV NetCDF
Mots clés:  OSIRIS, spectrographie optique, imagerie, infrarouge
Fédérale

Dix scientifiques NETCARE ont été à bord du navire de la garde côtière canadienne Amundsen, un brise-glace de recherche, pour étudier la composition de l’océan et de l’atmosphère dans le bassin central de l’océan Arctique en 2014. La mission est partie de la ville de Québec le 8 juillet, est entrée dans le détroit de Lancaster le 17 juillet, a effectué un changement d’équipage partiel à Baie Resolute, Nunavut, le 24 juillet, puis est ensuite partie vers l’Ouest en direction du passage du Nord-Ouest. Tous les scientifiques NETCARE ont quitté le navire le 14 août à Kugluktuk, dans les territoires du Nord-Ouest. L’objectif de recherche était d’évaluer l’impact de l’océan dans la formation des aérosols atmosphériques.

Dernière mise à jour : 27 juill. 2021
Dossier publié : 20 août 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  aérosols, climat, arctique, climat
Fédérale

Les scientifiques de NETCARE ont été à bord du brise-glace de recherche NGCC Amundsen pour étudier la composition de l’océan et de l’atmosphère au travers de l’Arctique canadien en 2016. Les scientifiques de NETCARE ont été à bord du bateau du 14 juillet au 25 août, navigant d’Iqaluit à Kugluktuk, avec un changement de personnel le 27 juillet à Qikiqtarjuaq.

Institutions impliquées
● Université de Toronto
● Université de Colombie Britannique
● Université de Calgary
● Environnement et Changement climatique Canada
● Université Dalhousie

Ensembles de données
● Phase gazeuse des espèces chimiques dans l’atmosphère
● Taille et densité des particules d’aérosols atmosphériques
● Composition des particules d’aérosols atmosphériques
● Nombre de particules formant les nuages de glace
● Informations sur la position du bateau

Dernière mise à jour : 28 juill. 2021
Dossier publié : 20 août 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Climat, Environnement, Air
Fédérale

Dans le Programme de surveillance visant les sables bitumineux, les niveaux de dioxyde d’azote (NO2) et de dioxyde de soufre (SO2) sont surveillés grâce à des instruments au sol, des satellites et d’autres appareils de mesure. La surveillance des polluants atmosphériques à partir de satellites devient une solution de rechange aux mesures prises à la surface et par aéronef. Elle permet d’avoir une meilleure compréhension de la répartition mondiale, des sources et des tendances des polluants. Des cartes de polluants atmosphériques à haute résolution, établies à partir des données satellitaires sur la région des sables bitumineux, révèlent des concentrations distinctes de NO2 (figure 1a) et de SO2 (figure 1b) sur une région (approximativement 30 km x 50 km, ou 19 milles x 31 milles) d’exploitation intensive à ciel ouvert des sables bitumineux .

Dernière mise à jour : 19 juill. 2019
Dossier publié : 7 mai 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: PDF CSV HTML
Mots clés:  Air ambiant, gaz acides, dioxyde de soufre, échantillonnage actif, sables bitumineux, aéronef, satellite, dioxyde d'azote, centrales électriques
Fédérale

Le dichlorométhane est un hydrocarbure aliphatique halogéné qui ne se retrouve pas naturellement dans l'environnement. Il n'est plus produit au Canada, mais il est encore importé, principalement pour servir de décapant à peinture, d'agent d'expansion pour la fabrication de mousse et de composant dans les aérosols. La concentration maximale acceptable (CMA) pour le dichlorométhane dans l'eau potable est de 0,05 mg/L (50 µg/L).

Dernière mise à jour : 1 déc. 2021
Dossier publié : 23 oct. 2016
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, Dichlorométhane, eau contenant du dichlorométhane, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Date de modification :