Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Réduire votre exposition au plomb

Fédérale

Le plomb est un métal d'origine naturelle présent dans les pierres et dans le sol, lequel est utilisé à plusieurs fins industrielles. En raison de sa présence naturelle et de son utilisation mondiale de longue date, le plomb est omniprésent dans l'environnement et se trouve dans l'air, l'eau, le sol ainsi que dans les aliments, l'eau potable et la poussière domestique. Les concentrations en plomb de la plupart des milieux environnementaux ont diminué au cours des dernières décennies à la suite de l'élimination du plomb dans la peinture, l'essence et les soudures des boîtes de conserve.

Dernière mise à jour : 29 déc. 2022
Dossier publié : 3 juill. 2020
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  plomb, métal
Fédérale

Le chromate de plomb est un composé chimique à base de plomb utilisé illégalement pour colorer ou accentuer la couleur des épices jaune vif, comme le curcuma. Le plomb est naturellement présent dans l'environnement, et les consommateurs sont exposés à de faibles concentrations de plomb par l'entremise des aliments, de l'eau potable, de l'air, de la poussière et du sol. Le plomb est un neurotoxique, peut engendrer de l'anémie, de l'hypertension et une immunotoxicité et peut avoir un effet toxique sur les reins et les organes reproducteurs. La présente étude a été réalisée pour surveiller la falsification, par l'ajout de chromate de plomb, des épices offertes sur le marché de détail canadien.

Dernière mise à jour : 21 avr. 2022
Dossier publié : 20 avr. 2022
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  Chimie, salubrité alimentaire, résidus chimiques, chromates de plomb, épices
Fédérale

Découvrez les effets sur la santé du plomb et comment réduire votre exposition s'il y en a dans votre eau potable.

Dernière mise à jour : 7 oct. 2020
Dossier publié : 6 août 2019
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Parlons d'eau, eau potable, plomb
Fédérale

Le plomb est habituellement présent dans l'eau potable en raison de son relargage par les composants du réseau de distribution ou de la plomberie, particulièrement dans des eaux agressives (corrosives). Par le passé, le plomb était fréquemment utilisé dans les entrées de service, les soudures et les raccords, ce qui rend sa présence dans l'eau potable plus probable dans les vieilles maisons et les vieux quartiers. Le présent document technique contient un examen et une évaluation de tous les risques pour la santé connus qui sont associés à la présence du plomb dans l'eau potable.

Dernière mise à jour : 30 nov. 2021
Dossier publié : 23 oct. 2016
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, plomb, plomb dans l'eau potable, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Fédérale

Le présent document technique contient un examen et une évaluation de tous les risques pour la santé connus qui sont associés à la présence du plomb dans l'eau potable. Il présente une évaluation des nouvelles études et approches et tient compte de la disponibilité et des limites des technologies appropriées de traitement et d'analyse. La concentration maximale acceptable (CMA) pour le plomb total dans l'eau potable est de 0,005 mg/L (5 µg/L).

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 13 mars 2019
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, plomb dans l'eau potable
Fédérale

Le présent document technique contient un examen et une évaluation de tous les risques pour la santé connus qui sont associés à la présence du plomb dans l'eau potable. Il présente une évaluation des nouvelles études et approches et tient compte de la disponibilité et des limites des technologies appropriées de traitement et d'analyse. Les renseignements que renferme ce document sont complémentaires à ceux qui figurent dans le Document de conseils sur le contrôle de la corrosion dans les réseaux de distribution d'eau potable.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 8 avr. 2018
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, plomb dans l'eau potable, contrôle de la corrosion dans l'eau potable
Fédérale

Afin d'estimer l'exposition humaine à une substance et d'assurer l'uniformité de l'approche, les scientifiques utilisent des valeurs standards par défaut pour les caractéristiques des récepteurs (le récepteur étant la personne), comme le poids corporel, la surface corporelle, les taux d'inhalation, l'ingestion de poussière et de sol, et la consommation d'eau potable. Les valeurs utilisées sont représentatives de la population générale canadienne. L'exposition est estimée séparément pour les différents groupes d'âge en raison des différences physiologiques et psychologiques qui peuvent influer sur l'exposition.

Dernière mise à jour : 23 nov. 2021
Dossier publié :
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  évaluations des risques pour la santé, facteurs d'exposition, estimation de l'exposition humaine, exposition à la substance, poids corporel, surface corporelle, taux d'inhalation, ingestion de poussière, ingestion de sol
Fédérale

En conséquence, Santé Canada a baisser les concentrations maximales pour le plomb dans les préparations pour nourrissons à la partie 2 de la Liste des contaminants et des autres substances adultérantes dans les aliments. Cette concentration maximale entrera en vigueur le 3 juillet 2020, comme décrit dans le document d'information.

Dernière mise à jour : 15 oct. 2021
Dossier publié : 29 juin 2020
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  teneurs maximales en plomb, plomb, préparations pour nourrissons, préparations pour nourrissons concentrées, contaminants chimiques, substances adultérantes, qualité des aliments
Municipal

L'eau potable distribuée par le réseau de conduites municipal sur le territoire de la Ville de Montréal est d'excellente qualité. Toutefois, certains bâtiments sont alimentés par une entrée de service en plomb. Ce dernier peut se dissoudre et se retrouver dans l'eau, surtout après de longues périodes de stagnation. Cet ensemble de données présente les résultats du dépistage par Palintest permettant de détecter la présence ou l'absence d'une entrée d'eau en plomb.

Dernière mise à jour : 30 nov. 2022
Dossier publié : 20 oct. 2020
Organisation: Gouvernement et municipalités du Québec
Formats: HTML CSV
Mots clés:  Aqueduc, Eau, Santée Publique
Fédérale

La Liste des contaminants et des autres substances adultérantes dans les aliments rapporte une CM de 0,2 partie par million (p.p.m.) de plomb dans le jus de fruits, le nectar de fruits, les boissons lorsqu'elles sont prêtes à servir et l'eau vendue dans des contenants scellés (habituellement désignée comme eau embouteillée ou préemballée) autre que l'eau minérale ou de source.

Dernière mise à jour : 19 oct. 2021
Dossier publié : 18 mai 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  teneurs maximales en plomb, jus de fruits, nectar de fruits, eau dans des conteneurs, conteneurs scellés, contaminants dans les aliments, substances adultérantes, LM de 0, 2 partie par million
Date de modification :