Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Outil de surveillance des sécheresses au Canada

Fédérale

L’agriculture est un important secteur de production primaire au Canada. La production agricole, sa rentabilité, sa durabilité et la sécurité alimentaire dépendent de nombreux facteurs agrométéorologiques, notamment la sécheresse. L’Aperçu de la sécheresse au Canada prédit si des conditions de sécheresses au Canada apparaîtront, si elles se maintiendront ou si elles s’amélioreront au cours du mois visé. L’Aperçu de la sécheresse est publié le premier jeudi de chaque mois et est valide durant 32 jours suivant cette date.

Dernière mise à jour : 27 juill. 2021
Dossier publié : 1 déc. 2020
Organisation: Agriculture et Agroalimentaire Canada
Formats: SHP PDF FGDB/GDB ESRI REST GEOJSON
Mots clés:  Indices de conditions météorologiques extrêmes, Climat, Prévisions météorologiques, Terre agricole, Temps (Météorologie), Météorologie, Sécheresse, Agriculture, Température
Fédérale

Le terme « indice de sévérité de sécheresse de Palmer » a été utilisé pour représenter un ensemble d’indices. L’indice de sévérité de sécheresse de Palmer est simplement un modèle de bilan hydrique qui analyse les précipitations et la température et qui sert d’outil pour mesurer les sécheresses météorologiques et hydrologiques dans l’espace et dans le temps. Toutes les versions de l’indice utilisent le modèle adaptatif du bilan hydrique des sols pour modéliser le mouvement de l’eau dans le système, et un modèle quotidien Priestley-Taylor pour estimer l’évapotranspiration. L’indice de sévérité de sécheresse de Palmer utilise des données mensuelles sur la température et les précipitations pour calculer un bilan hydrique simple du sol.

Dernière mise à jour : 4 mai 2022
Dossier publié : 5 mai 2017
Organisation: Agriculture et Agroalimentaire Canada
Formats: WMS PDF HTML ESRI REST GeoTIF
Mots clés:  PDI, agclimat, PHDI, Terre agricole, Agriculture, Cultures, Température, Précipitation
Fédérale

Le terme « indice de sévérité de sécheresse de Palmer » a été utilisé pour représenter un ensemble d’indices. L’indice de sévérité de sécheresse de Palmer est simplement un modèle de bilan hydrique qui analyse les précipitations et la température et qui sert d’outil pour mesurer les sécheresses météorologiques et hydrologiques dans l’espace et dans le temps. Toutes les versions de l’indice utilisent le modèle adaptatif du bilan hydrique des sols pour modéliser le mouvement de l’eau dans le système, et un modèle quotidien Priestley-Taylor pour estimer l’évapotranspiration. L’indice de sévérité de sécheresse de Palmer utilise des données mensuelles sur la température et les précipitations pour calculer un bilan hydrique simple du sol.

Dernière mise à jour : 4 mai 2022
Dossier publié : 5 mai 2017
Organisation: Agriculture et Agroalimentaire Canada
Formats: WMS PDF HTML ESRI REST GeoTIF
Mots clés:  PDI, agclimat, PMDI, Agriculture, Cultures, Terre agricole, Température, Précipitation
Fédérale

Ces données indiquent la sécheresse de la surface des terres mesurée selon l’état de la végétation. Les données sont produites chaque semaine à partir des renseignements hebdomadaires sur les anomalies de précipitation (nommément l’indice normalisé de précipitations ou INP), et l’état de la végétation mesurée par l’indice de végétation par différence normalisée (IVDN) obtenue grâce à l’instrument satellisé MODIS. Ces ensembles de données dynamiques ainsi que les ensembles de données statiques sur la couverture des terres, la capacité de rétention d’eau par le sol, l’irrigation, les écozones et l’altitude des terres sont utilisés pour modéliser la gravité de la sécheresse à l’aide de l’indice de sévérité de sécheresse de Palmer (ISSP). Le modèle mapcubist entraîné à l’aide de données historiques est exécuté en temps réel sur les données d’entrées changeantes pour produire des scores de gravité de la sécheresse.

Dernière mise à jour : 17 nov. 2021
Dossier publié : 8 sept. 2020
Organisation: Agriculture et Agroalimentaire Canada
Formats: WMS TIFF ESRI REST PDF
Mots clés:  Cultures, Terre agricole, Précipitation, Agriculture
Fédérale

L'ensemble de données sur les lignes de répercussions de la sécheresse démarque les zones qui ont été gravement touchées par la sécheresse. Toutes les lignes de répercussions de la sécheresse contiennent une étiquette de répercussions de la sécheresse pour exprimer la longévité des répercussions. Les lignes de répercussions sont classées à l'aide des étiquettes de répercussions comme suit :

S - Court terme, généralement moins de 6 mois. L - Long terme, généralement plus de 6 mois.

Dernière mise à jour : 25 août 2022
Dossier publié : 3 août 2017
Organisation: Agriculture et Agroalimentaire Canada
Formats: SHP PDF FGDB/GDB GEOJSON GML
Mots clés:  Sécheresse, Climat, Précipitation
Fédérale

L'ensemble de données des étiquettes de répercussions de la sécheresse est utilisé sur tous les polygones de sécheresse de D1 à D4 pour spécifier la longitude et l'ampleur des répercussions. Les étiquettes de répercussions sont souvent utilisées en association avec l'ensemble de données de lignes de répercussions de la sécheresse. Les étiquettes de répercussions sont classées comme suit:

S - Court terme, généralement moins de 6 mois. L - Long terme, généralement plus de 6 mois.

Dernière mise à jour : 25 août 2022
Dossier publié : 3 août 2017
Organisation: Agriculture et Agroalimentaire Canada
Formats: SHP PDF FGDB/GDB GEOJSON GML
Mots clés:  Précipitation, Climat, Sécheresse
Fédérale

L’indice mixte (IM) est un modèle qui utilise de multiples indicateurs potentiels de sécheresse et d’humidité excessive, comme l’indice de sévérité de sécheresse de Palmer, les quantités de précipitations courantes et l’humidité du sol, et les combine en une valeur pondérée et normalisée entre 0 et 100. Les intrants et la pondération utilisés dans ce modèle sont sujets à changement de temps à autre, car ils sont optimisés de façon à représenter au mieux l’étendue, la durée et la sévérité des conditions météorologiques qui ont un effet. L’indice mixte est déployé sous forme de deux écarts : le court terme (ct) axé sur 1 à 3 mois, et le long terme (lt) axé sur 6 mois à 5 ans.

Dernière mise à jour : 4 mai 2022
Dossier publié : 5 mai 2017
Organisation: Agriculture et Agroalimentaire Canada
Formats: WMS PDF HTML ESRI REST GeoTIF
Mots clés:  BI, agclimat, BIST, Terre agricole, Cultures, Agriculture, Température, Précipitation
Fédérale

L’indice mixte (IM) est un modèle qui utilise de multiples indicateurs potentiels de sécheresse et d’humidité excessive, comme l’indice de sévérité de sécheresse de Palmer, les quantités de précipitations courantes et l’humidité du sol, et les combine en une valeur pondérée et normalisée entre 0 et 100. Les intrants et la pondération utilisés dans ce modèle sont sujets à changement de temps à autre, car ils sont optimisés de façon à représenter au mieux l’étendue, la durée et la sévérité des conditions météorologiques qui ont un effet. L’indice mixte est déployé sous forme de deux écarts : le court terme (ct) axé sur 1 à 3 mois, et le long terme (lt) axé sur 6 mois à 5 ans.

Dernière mise à jour : 4 mai 2022
Dossier publié : 5 mai 2017
Organisation: Agriculture et Agroalimentaire Canada
Formats: WMS PDF HTML ESRI REST GeoTIF
Mots clés:  BI, agclimat, BILT, Cultures, Agriculture, Terre agricole, Précipitation, Température
Municipal

Les données du présent ensemble sont des représentations cartographiques de l’analyse de la vulnérabilité élaborée dans le cadre du Plan d’adaptation aux changements climatiques de l’agglomération de Montréal 2015-2020 pour les aléas climatiques suivants : pluies abondantes, vagues de chaleur, tempêtes destructrices, sécheresses et crues. La lutte aux changements climatiques va bien au-delà de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Le Plan d’adaptation met en lumière l’évolution du climat observée depuis la période préindustrielle et les vulnérabilités de l’agglomération face à l’augmentation des températures moyennes, aux pluies abondantes, aux vagues de chaleur, aux tempêtes destructrices, aux sécheresses et aux crues. Il présente également les engagements des arrondissements, des villes liées et des services centraux pour limiter les impacts déjà observés et projetés.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 31 juill. 2017
Organisation: Gouvernement et municipalités du Québec
Formats: SHP HTML GEOJSON
Mots clés:  Chaleur, Changement climatique, Crue, Environnement, GES, Gaz à effet de serre, Pluie, Résilience, Sécheresse
Fédérale

Les sécheresses persistantes et touchant de vastes étendues, qui figurent parmi les catastrophes naturelles les plus coûteuses au Canada, ont de graves répercussions sur des secteurs tels que l’agriculture, l’industrie, la foresterie, les loisirs, la santé humaine et la société, de même que sur les écosystèmes. Cet ensemble de données fournit des valeurs pour l’indice normalisé de précipitations et d’évapotranspiration (SPEI) interpolées sur une distance de 50 km et une période de 12 mois dans toutes les régions terrestres du Canada. Dans les régions sud du pays (au sud du 60e degré nord), les données portent sur la période de 1900 à 2011, alors que, pour les régions du nord, la période est plus courte (de 1950 à 2011 environ). Le SPEI est un indice de sécheresse couramment utilisé, qui évalue l’écart de déficit en eau calculé comme étant la différence entre la précipitation et l’évapotranspiration potentielle, cette dernière étant déterminée par la température.

Dernière mise à jour : 23 juill. 2021
Dossier publié : 24 oct. 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  La sécheresse, Exessive humidité, Canada, série chronologique, la température, les précipitations, gridding, interpolation, Sécheresse
Date de modification :