Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Métaux toxiques dans certains aliments sélectionnés - 1 avril 2018 au 31 mars 2019

Fédérale

Les produits à base de céréales et ceux à base de légumes sont des aliments de base consommés au Canada. Ce sont des produits de denrées agricoles et peuvent contenir des résidus de pesticides introduits par l'environnement ou lorsque les cultures ont été traitées avec des pesticides dans les champs, pendant le transport et/ou pendant l'entreposage afin de prévenir les dommages causés par les insectes, les moisissures ou d'autres organismes nuisibles. Ces produits peuvent également contenir des concentrations de métaux provenant de sources environnementales. Bien qu'il soit interdit d'ajouter des métaux comme l'arsenic, le cadmium, le plomb et le mercure dans les aliments, et qu'il incombe aux fabricants de prendre des mesures pour réduire l'introduction accidentelle de ces éléments dans les aliments (par exemple, soudure au plomb dans les équipements en acier), le fait de les retrouver à de très faibles concentrations dans les aliments n'est pas inattendu, principalement en raison de leur présence naturelle dans l'environnement.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 10 juin 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  pesticides, métaux toxiques, produits céréaliers, repas prêts-à-manger
Fédérale

Les produits à base de grains, de noix/graines et de végétaux sont des aliments canadiens de base. Ce sont des produits de denrées agricoles et peuvent contenir des résidus de pesticides introduits par l'environnement ou lorsque les cultures ont été traitées avec des pesticides dans les champs, pendant le transport et/ou pendant l'entreposage, afin de prévenir les dommages causés par les insectes, les moisissures ou d'autres organismes nuisibles. Ces produits peuvent également contenir des concentrations de métaux provenant de sources environnementales. Bien qu'il soit interdit d'ajouter des métaux comme l'arsenic, le cadmium, le plomb et le mercure dans les aliments, et qu'il incombe aux fabricants de prendre des mesures pour réduire l'introduction accidentelle de ces éléments dans les aliments (par exemple, soudure au plomb dans les équipements en acier), le fait de les retrouver à de très faibles concentrations dans les aliments n'est pas inattendu, principalement en raison de leur présence naturelle dans l'environnement.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 10 juin 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  pesticides, métaux toxiques, grains, noix, graines, produits à base de végétaux
Fédérale

Les colorants alimentaires sont couramment ajoutés aux aliments et aux boissons pour diverses raisons, notamment pour compenser la perte de couleur naturelle durant la transformation et pour répondre aux attentes des consommateurs en rendant les aliments plus attrayants et plus appétissants en améliorant leur couleur ou en la rendant plus uniforme. La présente étude ciblée a permis de recueillir des données de surveillance de base supplémentaires sur la présence de colorants alimentaires dans des produits de provenance canadienne et importés offerts sur le marché canadien. Au total, 399 échantillons d'essences/aromatisants, d'huiles, de sucreries et de légumes transformés ont été prélevés et soumis à des analyses ciblant jusqu'à 43 colorants alimentaires. Aucun colorant alimentaire artificiel n'a été détecté dans 218 (55 %) des échantillons analysés.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 3 juin 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  Colorants alimentaires, ajout délibéré, effets sur la santé humaine, conformité
Fédérale

Le principal objectif du PAE 2017 était de recueillir des données et d'évaluer la conformité des aliments pour nourrissons aux normes canadiennes applicables aux résidus de pesticides et de métaux. Au cours des années précédentes, des analyses de dépistage des pesticides, des métaux, des résidus de médicaments vétérinaires, d'aflatoxines et de contaminants environnementaux ont été effectuées. Dans le cadre du PAE 2017, un total de 534 échantillons d'aliments pour nourrissons et jeunes enfants achetés dans les régions d'Ottawa (Ontario) et de Gatineau (Québec) ont été prélevés entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018. Ces échantillons incluaient des échantillons de céréales pour nourrissons, de purées de fruits et de légumes, de goûters pour nourrissons et pour jeunes enfants à base de grains, et de jus.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 2 juill. 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  enfants, bébés, chimie, salubrité alimentaire, résidus chimiques
Fédérale

​Le bisphénol A (BPA) est un produit chimique utilisé pour transformer l'éther diglycidylique de bisphénol-A (« BADGE ») en résines époxy et en contenants de plastique rigides. Son utilisation dans l'industrie alimentaire est courante, étant donné que les résines époxy BADGE sont souvent enrobées à l'intérieur des boîtes de conserve pour empêcher un contact direct entre l'aliment et le métal. Ces composés peuvent migrer dans l'aliment, particulièrement à des températures élevées (par exemple, dans des aliments en conserve par remplissage à chaud ou soumis à un traitement thermique). Pour éviter les effets indésirables de ces composés sur la santé, certains fabricants se sont tournés vers des substituts du BPA tels que le bisphénol F (BPF) et le bisphénol S (BPS).

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 26 mai 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  bisphénol A (BPA), substituts du bisphénol A, migration
Fédérale

Les principaux objectifs du PAE 2020 étaient les suivants :

recueillir des données et évaluer la conformité des aliments pour nourrissons aux normes canadiennes en matière de résidus de pesticides, de médicaments vétérinaires et de métaux/éléments;
recueillir des données sur les concentrations d'aflatoxine M1 dans le yogourt, le yogourt à boire et les poudings.
Au cours des années précédentes, des analyses de dépistage de pesticides, de métaux et d'éléments, de résidus de médicaments vétérinaires, d'aflatoxine M1 et de contaminants environnementaux ont été effectuées.

Dans le cadre du PAE 2020, un total de 175 échantillons d'aliments destinés aux enfants ont été achetés dans la région de Halifax (Nouvelle-Écosse) en octobre 2020. Ces échantillons comprenaient :

des céréales pour enfants
du yogourt et du yogourt à boire
des poudings
des collations aux fruits
des barres de granola/céréales

Dernière mise à jour : 23 août 2022
Dossier publié : 18 août 2022
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  enfants, bébés, chimie, salubrité alimentaire, résidus chimiques
Fédérale

Les principaux objectifs du PAE 2018 étaient les suivants :
•recueillir des données et évaluer la conformité des aliments pour nourrissons avec les normes canadiennes en matière de résidus de médicaments vétérinaires, de pesticides et de métaux
•recueillir des données de référence sur les concentrations d'aflatoxine M1 dans les aliments et les préparations pour nourrissons contenant du lait

Dans le cadre du PAE 2018, 143 échantillons d'aliments pour nourrissons et pour tout-petits ont été achetés dans les régions d'Ottawa (Ontario) et de Gatineau (Québec), notamment des préparations pour nourrissons à base de lait ou de soja, des pâtes, des repas pour bébés et pour tout-petits contenant de la viande ou des produits laitiers ainsi que des purées pour nourrissons contenant de la viande. Les échantillons ont été soumis à des analyses visant à détecter la présence de résidus de pesticides, de médicaments vétérinaires, de métaux et d'aflatoxine M1 (dans les échantillons à base de produits laitiers).

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 3 juin 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  enfants, bébés, chimie, salubrité alimentaire, résidus chimiques
Fédérale

Les principaux objectifs du PAE 2019 étaient les suivants :

  • • recueillir des données et évaluer la conformité des aliments pour nourrissons avec les normes canadiennes en matière de résidus de pesticides et de métaux et d'éléments préoccupants;
  • • recueillir des données et évaluer la conformité des préparations pour nourrissons à base de produits laitiers en matière de mélamine.

Au cours des années précédentes, des analyses de dépistage des pesticides, des métaux et des éléments préoccupants, des résidus de médicaments vétérinaires, d'aflatoxine M1 et de contaminants environnementaux ont été effectuées.

Dans le cadre du PAE 2019, 298 échantillons d'aliments pour nourrissons et pour jeunes enfants ont été achetés dans les régions d'Ottawa (Ontario) et de Gatineau (Québec), en août et en septembre 2019. Ces échantillons comprenaient :

  • • des céréales pour nourrissons;
  • • des purées de fruits et de légumes;
  • • des collations pour nourrissons et pour jeunes enfants;
  • • des préparations pour nourrissons à base de produits laitiers;
  • •du yogourt et du yogourt à boire
Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 21 sept. 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  enfants, bébés, chimie, salubrité alimentaire, résidus chimiques
Fédérale

​​Le présent rapport dresse un sommaire des résultats d'analyse des échantillons d'aliments prélevés dans le cadre du PNSRC et du PSSA entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017. Plus de 120 000 analyses de dépistage de résidus de médicaments vétérinaires, de pesticides, de métaux et de contaminants ont été effectuées sur plus de 15 000 échantillons de surveillance prélevés dans le cadre du PNSRC et du PSSA pour produire des millions de résultats, qui sont résumés à l'annexe B du présent rapport. Les résultats d'analyse des échantillons prélevés dans le cadre du PNSRC et du PSSA ont montré que l'immense majorité des aliments sur le marché respectaient les normes canadiennes concernant les résidus chimiques. Le taux global de conformité déterminé est de 96,6 %, ce qui est semblable au taux des années antérieures.

Dernière mise à jour : 23 sept. 2022
Dossier publié : 7 sept. 2022
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: PDF CSV
Mots clés:  chimie, salubrité alimentaire, résidus chimiques, surveillance, médicaments vétérinaires, pesticides, métaux, contaminants, mycotoxine
Fédérale

L’agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) effectue des études ciblées pour concentrer ses activités de surveillance dans les domaines posant le plus de risques pour la santé. Les données recueillies grâce à ces études aident l’Agence à fixer ses priorités en matière d’activités afin de cibler les domaines qui suscitent le plus de préoccupations. D’abord menées dans le cadre du Plan d’action pour assurer la sécurité des produits alimentaires (PAASPA), depuis 2013, les études ciblées font partie des activités de surveillance régulières de l’ACIA. Elles constituent un outil précieux pour obtenir de l’information sur certains risques posés par les aliments, cerner et caractériser les nouveaux risques et les risques émergents, recueillir les données nécessaires à l’analyse des tendances, réaliser et raffiner les évaluations des risques pour la santé, mettre en évidence d’éventuels problèmes de contamination ainsi qu’évaluer et promouvoir la conformité aux règlements canadiens.

Dernière mise à jour : 15 avr. 2022
Dossier publié : 4 déc. 2019
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  Chimie, Salubrité alimentaire, Surveillance, les études ciblées, déoxynivalénol
Date de modification :