Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Sentinelle - Espèces exotiques envahissantes

Fédérale

Le programme des Indicateurs canadiens de durabilité de l'environnement (ICDE) rend compte de la performance du Canada à l'égard d'enjeux clés en matière de développement durable. L'indicateur sur les Espèces exotiques envahissantes au Canada principal est le nombre d'espèces exotiques envahissantes trouvées nouvellement établies au Canada. L'indicateur est présenté par année et par statut de réglementation et il donne une indication préliminaire des conséquences néfastes potentielles des nouvelles introductions. Un indicateur secondaire, soit la proportion d'espèces réglementées qui ne se sont pas établies au Canada, est rapporté en tant que mesure partielle de l'efficacité de la réglementation.

Dernière mise à jour : 5 déc. 2019
Dossier publié : 22 févr. 2017
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  indicateurs environnementaux, indicateur environnemental, nature, biodiversité, espèces exotiques envahissantes, espèces envahissantes, nouvellement établies, mesures réglementaires, réglementation fédérale
Fédérale

L’objectif principal de cette mesure consiste à surveiller comment le pourcentage de couverture des plantes exotiques, stresseurs de la biodiversité des plantes indigènes, se compare aux seuils prédéterminés et comment ces plantes changent au fil du temps, dans trois zones de gestion des plantes envahissantes (contrôle intégré, contrôle renforcé, préservation écologique). Des transects aléatoires permanents seront établis dans les trois zones de gestion, à proximité des vecteurs de dispersion connue (autoroutes, sentiers, terrains de camping, etc.). Le pourcentage de couverture de toutes les espèces non indigènes détectées sera consigné le long de chaque transect selon la méthode d’échantillonnage linéaire. Les données seront comparées aux données définies dans chaque zone de gestion des plantes exotiques envahissantes afin de déterminer l’état global des parcs.

Dernière mise à jour : 20 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  espèces exotiques envahissantes, plantes envahissantes, zones de gestion des plantes, forêt, Colombie-Britannique
Fédérale

L’objectif principal de cette mesure consiste à surveiller comment le pourcentage de couverture des plantes exotiques, stresseurs de la biodiversité des plantes indigènes, se compare aux seuils prédéterminés et comment ces plantes changent au fil du temps, dans trois zones de gestion des plantes envahissantes (contrôle intégré, contrôle renforcé, préservation écologique). Des transects aléatoires permanents seront établis dans les trois zones de gestion, à proximité des vecteurs de dispersion connue (autoroutes, sentiers, terrains de camping, etc.). Le pourcentage de couverture de toutes les espèces non indigènes détectées sera consigné le long de chaque transect selon la méthode d’échantillonnage linéaire. Les données seront comparées aux données définies dans chaque zone de gestion des plantes exotiques envahissantes afin de déterminer l’état global des parcs.

Dernière mise à jour : 19 févr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  espèces exotiques envahissantes, plantes envahissantes, zones de gestion des plantes, forêt, Colombie-Britannique
Fédérale

Les plantes exotiques envahissantes (comme la renouée du Japon et l’angélique sauvage), sont considérées comme un grave problème pour de nombreuses aires protégées. Le parc national Fundy fait rapport sur la présence des espèces envahissantes prioritaires dans des cellules de grille; la grille couvre toute la superficie du parc.

Dernière mise à jour : 6 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  plantes exotiques envahissantes, alpiste roseau, renouée du Japon, angélique sauvage, Nouveau-Brunswick
Fédérale

Presence des espèces envahissantes indique un niveau de perturbence dans l'écosystème. Le parc échantillonne la végétation envahissante des terres humides le long des transects côtiers, y compris les parties immergées. Cette mesure se concentre sur le myriophylle en épi et le roseau commun. Le parc possède actuellement suffisamment de données sur le myriophylle en épi seulement.

Dernière mise à jour : 10 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  terres humides, plantes envahissantes, myriophylle en épi, roseau commun, île Beausoleil, baie Georgienne, Ontario
Fédérale

Les espèces exotiques envahissantes existantes, ainsi que le potentiel d'introduction de nouvelles espèces envahissantes, présentent une menace pour la biodiversité et les fonctions de la forêt. La mesure mixte (indice composite) des espèces envahissantes dans le parc national de l’Î.-P.-É. comprend deux mesures annuelles prises sur le terrain : le pourcentage (%) de l'écosystème forestier où des espèces envahissantes sont présentes (mesuré selon une proportion de quadrats d'une superficie de 244, 441 m2 couvrant l'écosystème forestier) et le pourcentage (%) de la superficie forestière totale (ha) où des espèces envahissantes sont présentes. Les quatre plantes envahissantes suivantes sont visées par cette mesure : l'alliaire officinale (Alliaria petiolata), le renouée du Japon (Polygonum cuspidatum), le pin sylvestre (Pinus sylvestris) et le nerprun bourdaine (Frangula alnus ), ainsi qu'une espèce d'insecte, la spongieuse (Lymantria dispar) dont on évalue uniquement la présence.

Dernière mise à jour : 24 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de l’Î.-P.-É., espèces envahissantes, alliaire officinale, Alliaria petiolata, nerprun bourdaine, Frangula alnus, renouée du Japon, Polygonum cuspidatum, spongieuse
Fédérale

À l'établissement du parc national Kouchibouguac en 1969, les vestiges de l'histoire humaine et les activités d'intervention telles que l'agriculture et la récolte du bois depuis le milieu des années 1880 ont grandement influencé le paysage actuel du parc. À ce jour, les perturbations d'origine humaine se poursuivent par l'utilisation des visiteurs, la construction de sentiers, terrains de camping et installations, ainsi que des travaux d'entretien tels que la tonte de pelouse le long des routes. Ainsi, cette longue histoire de perturbations anthropogéniques a considérablement augmenté la prévalence des espèces végétales exotiques dans le paysage. L'invasion d'écosystèmes naturels par ces plantes envahissantes est considérée comme l'une des plus grandes menaces à la biodiversité et à l'intégrité écologique de ces systèmes.

Dernière mise à jour : 3 juill. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  exotique, invasive, étrangère, espèce végétale, flore vasculaire, végétation, Indice de Plante Invasive, IPI, paysage
Fédérale

Depuis 2005, Pêches et Océans Canada recueille des données de surveillance sur les espèces aquatiques envahissantes (e.g https://ouvert.canada.ca/data/fr/dataset/8d87f574-0661-40a0-822f-e9eabc35780d, https://ouvert.canada.ca/data/fr/dataset/503a957e-7d6b-11e9-aef3-f48c505b2a29, https://ouvert.canada.ca/data/fr/dataset/8661edcf-f525-4758-a051-cb3fc8c74423). Ces données de surveillance et des informations supplémentaires sur l’occurrence des espèces provenant de bases de données en ligne et d’ouvrages scientifiques ont été jumelées à des données environnementales à haute résolution et à des modèles océanographiques tirés de modèles de répartition des espèces qui prédisent les répartitions potentielles actuelles et futures de 12 espèces envahissantes à risque modéré ou élevé sur les côtes est et ouest du Canada. Les répartitions futures ont été prédites pour 2075, conformément au profil représentatif d’évolution de concentration 8.5 du cinquième Rapport d’évaluation du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat. La richesse actuelle et future de ces espèces (c.-à-d.

Dernière mise à jour : 9 déc. 2020
Dossier publié : 13 juill. 2020
Organisation: Pêches et Océans Canada
Formats: TIFF FGDB/GDB PDF ESRI REST XLSX
Mots clés:  Espèce envahissante, Océan, Environnement
Fédérale

Les plantes envahissantes peuvent réduire la biodiversité et compromettre la fonction écosystémique en supplantant les espèces indigènes, en altérant le cycle des nutriments, en déstabilisant le sol et en causant de l’érosion, entre autres impacts. La prévention de la colonisation par des mauvaises herbes envahissantes est réalisée par la restauration précoce et par une réduction de la perturbation, ce qui procure dans les deux cas un avantage aux espèces indigènes, celles ci pouvant alors mieux résister aux invasions futures par des espèces non indigènes. Le parc national Jasper surveille les espèces exotiques et adopte des mesures de lutte contre ces espèces lorsqu’elles menacent les habitats et les écosystèmes vulnérables du parc.

Dernière mise à jour : 26 juill. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national Jasper, plantes envahissantes
Fédérale

Chaque année, en mai et en juin, le personnel du parc surveille les plantes envahissantes des milieux humides aux sites de surveillance des marais (huit parcelles par année). Dans chaque milieu humide, deux quadrats de 1 m sur 1 m et disposés à 2 m de distance l’un de l’autre sont échantillonnés le long de trois transects situés à 5 m et 15 m dans des zones de prairie mouillée et des zones de végétation émergente et submergée. Le couvert en pourcentage est enregistré dans chaque quadrat pour 10 espèces de plantes exotiques envahissantes, notamment le roseau commun européen, l’hydrocharis grenouillère et la salicaire pourpre.

Dernière mise à jour : 26 mars 2020
Dossier publié : 17 sept. 2019
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Espèces envahissantes, Phragmites australis, Hydrocharis grenouillère, Salicaire pourpre, Couvert en pourcentage, Plantes exotiques, Mille-Îles, Ontario
Date de modification :