Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Toxicité chronique des colorants azoïques et anthracènedione vis-à-vis des stades de vie embryon-larvaire du tête-de-boule (Pimephales promelas)

Fédérale

Les colorants azoïques sont des substances synthétiques utilisées comme colorants industriels. Certains sont prédits être intrinsèquement toxiques, bioaccumulatifs et/ou persistants en se basant sur leur composition chimique. La présente étude traite des lacunes dans les données de la recherche actuelle, qui inclut le besoin d’évaluer la toxicité des colorants azoïques hydrophobes pour les invertébrés benthiques. La toxicité d’un colorant avec solvant, le rouge Sudan G (SRG), et de deux colorants dispersés, le jaune dispersé 7 (DY7) et l’orange dispersé 13 (DO13), pour Hexagenia spp.

Dernière mise à jour : 22 juill. 2021
Dossier publié : 18 sept. 2019
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML CSV
Mots clés:  toxicité, éphémère, vers aquatiques, essai biologique, benthiques, sédiment, la survie, croissance, la reproduction
Fédérale

Venlafaxine est une drogue antidépresseur et anxiolytiques qui a été détecté dans les eaux usées municipales à faible concentrations microgrammes par litre (ug/L). Dans cette étude, le comportement de la défense de nid des adultes de sexe masculin tête-de-boule (Pimephales promelas) a été observée chez les poissons exposés pendant un cycle de vie complet de concentrations nominales de venlafaxine. Comportement de la défense de nid quantifiés étaient le temps pris pour communiquer avec un mannequin intrus poissons (sur un baton flexible, lieu près de chaque nid) et le nombre de contacts effectués pendant une période de 1 minute. L'étude présente est la première à évaluer les comportements de la reproduction chez les poissons exposés à un antidépresseur au cours d’un cycle de vie complet.

Dernière mise à jour : 23 juill. 2021
Dossier publié : 4 mai 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  venlafaxine, produits chimiques pharmaceutiques, tête-de-boule (Pimephales promelas), comportement, antidépresseur, plan de gestion des produits chimiques (PGPC), contaminants, Produit biochimique
Fédérale

Propranolol est un des produits pharmaceutiques b-bloqueur qui a été détectée dans les effluents d’eaux usées municipales en faibles concentrations. Pour évaluer le potentiel de ce composé à influer sur les poissons, tête-de-boule (Pimephales promelas) ont été exposés pendant un cycle de vie dans une système de transfert à des concentrations propranolol nominale. Au cours d'exposition de 162-jour à 165-jour, aucun changement important en poids ou longueurs ont été vus dans la tête-de-boule, même si la concentration la plus élevée de propranolol a causé une diminution de 15 % à la survie des larves et stade juvénile poisson comparativement aux contrôles. À maturité, il n’y avait pas de changements importants dans le coefficient de condition, indice foie-somatic, ou les caractéristiques sexuelles secondaire au poisson de sexe masculin ou féminin exposés au propranolol.

Dernière mise à jour : 21 févr. 2022
Dossier publié : 4 mai 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  propranolol, tête-de-boule (Pimephales promelas), cycle de vie, produits chimiques pharmaceutiques, toxicité, plan de gestion des produits chimiques (PGPC), contaminants, Produit biochimique
Fédérale

Venlafaxine est une drogue antidépresseur et anxiolytiques qui a été détecté dans les eaux usées municipales à faible concentrations. Pour évaluer le potentiel de ce composé de compromettre la survie, le développement et la capacité de reproduction des poissons, nous avons exposé tête-de-boule (Pimephales promelas) au cours d’un cycle de vie complet dans un système de transfert à des concentrations nominales de venlafaxine. Au cours de l’exposition de 167 – 168 jours, aucun changement important à été observée dans la survie, ou le poids et la longueur de tête-de-boules. À maturité, il n’y avait pas de différences significatives par rapport aux contrôles en coefficient de condition, indice foie-somatique, ou les caractéristiques sexuelles secondaire dans les poissons de sexe masculin ou féminin exposés au venlafaxine.

Dernière mise à jour : 23 juill. 2021
Dossier publié : 4 mai 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  venlafaxine, produits chimiques pharmaceutiques, tête-de-boule (Pimephales promelas), cycle de vie, antidépresseur, plan de gestion des produits chimiques (PGPC), contaminants, Produit biochimique
Fédérale

Antioxydants de phénylamine substitués (APS) sont utilisés dans la production de divers produits de consommation (lubrifiants, teintures, et polymères). Antioxydants de phénylamine substitués (APS) accroître la durée de vie de produits de consommation en empêchant la réaction en chaîne de la production de radicaux libres lancé par l’exposition à la chaleur, oxygène, l’ozone, le rayonnement et du stress. Il est important de prendre en considération que en fonction de leurs propriétés physico-chimiques, APS sont susceptibles de partition dans les sédiments lorsqu’ils entrent dans un système aquatique. Par conséquent, les plus susceptibles de voie écologiquement pertinentes pour les poissons à devenir exposées au APS serait par des sédiments contaminés.

Dernière mise à jour : 23 juill. 2021
Dossier publié : 1 mars 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  antioxydants de phénylamines substitués (APS), sédiment, toxicité, plan de gestion des produits chimiques (PGPC), contaminants, tête-de-boule (Pimephales promelas)
Fédérale

Antioxydants N-phénylanilines substituées (NPASs) et benzotriazole stabilisateurs UV (BZT-UVs) sont des additifs utilisés dans les produits industriels et de consommation afin de prévenir la dégradation ou un changement de couleur des matériaux, mais leur devenir dans l’environnement et la disposition ne sont pas bien caractérisés. Dans cette étude, NPASs et BZT-UVs ont été analysés d'échantillons liquides et solides prélevés dans les usines de traitement des eaux usées (WWTP) au Canada pour enquêter sur l’incident et le devenir de ces contaminants. NPASs et BZT-UVs ont été effectivement retiré du volet de liquide dans la plupart des WWTP principalement par l’entremise des boues la sorption et la séparation, mais la biotransformation, traitement UV et de filtration peuvent également contribuer à l’enlèvement de certains contaminants dans les usines de traitement de pointe. En revanche, l’efficacité de l'élimination de contaminants cible en utilisant de traitement primaire chimique était faible, probablement en raison du peu de temps de rétention hydraulique de ce site.

Dernière mise à jour : 22 juill. 2021
Dossier publié : 4 mai 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  N-phénylanilines substituées (NPASs), benzotriazole stabilisateurs UV (BZT-UVs), usines de traitement des eaux usées, biosolide, Plan de gestion des produits chimiques (PGPC), Programme de surveillance des eaux usées, contaminants, Produit biochimique
Fédérale

Les embryons et les larves de la tête-de-boule sont fréquemment utilisés en toxicologie, y compris dans les essais à court terme menés uniquement sur des embryons et qui utilisent souvent de petits volumes de solution d’essai. L’effet de ces conditions sur le développement de la tête-de-boule reste encore à être expliqué précisément. Nous comparons la vitesse du développement des embryons de tête-de-boule élevés dans des conditions standards d’éclairement et de température selon diverses méthodes possibles. Toutes les méthodes ont mené à un excellent taux de survie des témoins.

Dernière mise à jour : 21 févr. 2022
Dossier publié : 10 sept. 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  essais de toxicité d'embryons de poissons, embryon, essais biologiques, plaque de culture de tissus, mouvement d’embryon, élaboration de méthodes, développement du poisson, Plan de gestion des produits chimiques (PGPC), contaminants
Fédérale

Les colorants alimentaires sont couramment ajoutés aux aliments et aux boissons pour diverses raisons, notamment pour compenser la perte de couleur naturelle durant la transformation et pour répondre aux attentes des consommateurs en rendant les aliments plus attrayants et plus appétissants en améliorant leur couleur ou en la rendant plus uniforme. La présente étude ciblée a permis de recueillir des données de surveillance de base supplémentaires sur la présence de colorants alimentaires dans des produits de provenance canadienne et importés offerts sur le marché canadien. Au total, 399 échantillons d'essences/aromatisants, d'huiles, de sucreries et de légumes transformés ont été prélevés et soumis à des analyses ciblant jusqu'à 43 colorants alimentaires. Aucun colorant alimentaire artificiel n'a été détecté dans 218 (55 %) des échantillons analysés.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 3 juin 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  Colorants alimentaires, ajout délibéré, effets sur la santé humaine, conformité
Fédérale

Renseignements reçus en réponse à l'avis concernant certaines amines aromatiques et certaines substances azoïques aromatiques et à base de benzidines aromatiques (2011). Afin d’accroître la transparence et de faciliter l’accès à l’information sur les substances commercialisées au Canada, le gouvernement du Canada fournit un résumé des renseignements reçus en réponse à l’Avis concernant certaines amines aromatiques et certaines substances azoïques aromatiques et à base de benzidines aromatiques publié dans la Gazette du Canada en décembre 2011. Cette collecte de données a été menée dans le cadre de l’Initiative des groupes de substances de la deuxième phase du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC), afin d’appuyer l’évaluation des risques et les activités de gestion des risques pour ces substances. L'information fournie dans le cadre de cette initiative comprennent des informations générales sur ce qui a été reçu, le type de soumission, les principales substances déclarées, les activités, les fonctions de substances et les utilisations commerciales déclarées, les principaux secteurs industriels concernés et les études scientifiques déclarées pour chaque substance.

Dernière mise à jour : 23 févr. 2022
Dossier publié : 9 juin 2017
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: DOC HTML PDF CSV XLS
Mots clés:  Industrie chimique, Gazette du Canada, article 71, art. 71, loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), LCPE 1999, substances chimiques, initiative des groupes de substances, plan de gestion des produits chimiques
Fédérale

En 2006, le gouvernement du Canada a commencé son Plan de gestion des produits chimiques (PGPC) qui prévoit des mesures à l’égard des produits chimiques considérés comme nocifs pour la santé humaine ou l’environnement. Un élément essentiel du Plan est le suivi et la surveillance, qui consiste à recueillir des données sur la présence et les concentrations de produits chimiques dans des milieux environnementaux. Ces données sont utilisées dans la prise des décisions quant à la meilleure approche à adopter pour protéger les Canadiens et leur environnement contre les risques que peuvent poser ces substances. Un programme de surveillance des eaux usées a été lancé en 2009 à l’appui du PGPC en vue de produire des données sur des substances prioritaires susceptibles d’être rejetées dans l’environnement.

Dernière mise à jour : 28 juin 2022
Dossier publié : 27 mars 2019
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML CSV
Mots clés:  Eaux usées, Boues, Biosolides, Traitement, L'influent brut, Effluent primaire, Effluent final, Traitement primaire, Traitement secondaire
Date de modification :