Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Toxines naturelles

Fédérale

Dans des conditions environnementales adéquates, des microcystines et d’autres toxines cyanobactériennes se forment naturellement dans l’eau de l’environnement. Elles sont produites et stockées dans les cellules des cyanobactéries et libérées lorsque les cellules se rompent ou meurent. La plupart des études scientifiques relatives aux toxines cyanobactériennes portent sur les microcystines, qui sont généralement considérées comme les cyanotoxines d’eau douce les plus importantes. Une concentration maximale acceptable (CMA) saisonnière de 0,0015 mg/L (1,5 µg/L) est établie pour les microcystines totales dans l’eau potable.

Dernière mise à jour : 30 nov. 2021
Dossier publié : 7 sept. 2018
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, toxines cyanobactériennes, toxines cyanobactériennes dans l'eau potable, microcystines, les cyanotoxines d'eau douce, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Fédérale

Les toxines d'Alternaria sont des toxines naturelles libérées par les plantes. Les concentrations de toxines d'Alternaria dans certains aliments offerts sur le marché du détail canadien ont ete examinees. Les principales toxines d'Alternaria sont l'alternariol (AOH), le monométhyléther d'alternariol (AME), l'altuène (ALT) et l'acide L-ténuazonique (TeA). Le TeA présente la toxicité la plus aiguë, alors que l'AOH et l'AME ont une toxicité plus faible.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 3 juin 2021
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  Toxines d'Alternaria, toxicité chronique, effets sur la santé humaine
Fédérale

​En réponse aux éclosions d'Escherichia coli producteurs de Shiga-toxines (STEC) O157 associés au porc au Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments a mené une enquêté sur la présence de STEC dans le porc haché cru au détail canadien au cours de la période du 1 novembre 2014 au 31 mars 2016. O157 STEC et non-O157 ont été isolés à partir de 1 (0,11%) de 879 et 13 (2,24%) de 580 échantillons de porc, respectivement.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2022
Dossier publié : 29 mars 2022
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  Porc haché cru, Escherichia coli producteurs de Shiga-toxines (STEC), E. coli O157, Non-O157, Prévalence, Pathogène, Détail, Escherichia coli générique, Étude ciblée
Fédérale

Ce document de référence est conçu pour aider les organismes et les particuliers qui demandent une autorisation de mener un essai clinique (EC) pour un produit de santé naturel (PSN) au Canada.

Dernière mise à jour : 9 sept. 2021
Dossier publié : 24 nov. 2020
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Produits de santé naturels, PSN, essais cliniques, autorisation de mener un essai clinique pour un produit de santé naturel
Fédérale

Le Centre de la biosûreté (le Centre) mène un programme national de conformité et d'application aux termes de la Loi sur les agents pathogènes humains et les toxines (LAPHT), du Règlement sur les agents pathogènes humains et les toxines (RAPHT) et de certaines dispositions de la Loi sur la santé des animaux (LSA) et du Règlement sur la santé des animaux (RSA), dans le but de promouvoir la sécurité et la sûreté en présence d'agents pathogènes humains, d'agents pathogènes d'animaux terrestres (à l'exclusion des agents pathogènes capables de causer une maladie animale émergente ou une maladie animale exotique [MAE]) et de toxines.

Dernière mise à jour : 25 sept. 2020
Dossier publié : 1 déc. 2015
Organisation: Agence de la santé publique du Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Le Centre de la biosûreté, les agents pathogènes, Règlement sur les agents pathogènes humains et les toxines, Loi sur la santé des animaux, Loi sur les agents pathogènes humains et les toxines
Fédérale

La présente ligne directrice décrit les pratiques exemplaires pour réaliser une évaluation des risques de biosûreté dans une organisation où sont manipulés ou entreposés des agents pathogènes humains, des agents zoopathogènes, des toxines ou toute autre matière infectieuse réglementée. Les risques associés à la manipulation et l’entreposage d’agents pathogènes et de toxines peuvent être réduits en appliquant les mesures d’atténuation des risques de biosûreté appropriées établies au cours du processus d’évaluation des risques.

Dernière mise à jour : 11 févr. 2019
Dossier publié : 1 juill. 2018
Organisation: Agence de la santé publique du Canada
Formats: PDF HTML
Mots clés:  d’agent pathogène et de toxine, sécurité biologique, biosécurité, biosûreté, santé publique, la santé animale, Calcul du risque, Tolérance au risque, Rapport des résultats
Fédérale

Le guide sur la biosécurité et la manipulation sûre d’agents pathogènes et de toxines.

Dernière mise à jour : 11 févr. 2019
Dossier publié : 26 mai 2016
Organisation: Agence de la santé publique du Canada
Formats: PDF HTML
Mots clés:  canadienne sur la biosécurité, Guide canadien sur la biosécurité, MATIÈRES BIOLOGIQUES, NIVEAUX DE CONFINEMENT ET ZONES DE CONFINEMENT, FACTEURS DE RISQUE, GROUPES DE RISQUE ET ÉVALUATIONS DES RISQUES, PROGRAMME DE BIOSÉCURITÉ, BIOSÛRETÉ, PROGRAMME DE SURVEILLANCE MÉDICALE
Fédérale

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) mène des inspections biosûreté et de biosécurité pour vérifier la conformité des organisations vis à vis la Loi sur les agents pathogènes humains et les toxines (LAPHT), le Règlement sur les agents pathogènes humains et les toxines (RAPHT) et les articles applicables de la Loi sur la santé des animaux et du Règlement sur la santé des animaux.

Les inspections permettent à l'ASPC de déterminer si une organisation satisfait aux conditions de son Licence d'agent pathogène et de toxine, ainsi que pour identifier les lacunes et fournir des mesures correctifs de prévention des risques graves pour la sécurité.

Dernière mise à jour : 26 juill. 2022
Dossier publié : 31 mars 2022
Organisation: Agence de la santé publique du Canada
Formats: PDF TXT CSV
Mots clés:  Biosécurité et biosûreté, biosécurité, biosûreté, inspection, NCB, Centre de la biosûreté, données gouvernementales, Norme canadienne sur la biosécurité
Fédérale

Dans le cadre d' une enquête ciblée 495 échantillons de produits du blé, de produits d'avoine, de produits du riz et d'autres céréales (p. ex. orge, quinoa) ont été analyse pour l'ochratoxine A (toxine naturelle libérée par les moisissures). Ces moisissures se produisent lorsque les grains sont mal entreposés. L'OTA a été retrouvée dans 45 % des échantillons testés.

Dernière mise à jour : 15 avr. 2022
Dossier publié : 1 déc. 2020
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  ochratoxine A, mycotoxine, blé, avoine, riz, céréales
Fédérale

L’ochratoxine A (OTA) est une toxine naturelle produite par des espèces fongiques des genres Aspergillus et Penicillium. Cette toxine naturelle peut se trouver dans un vaste groupe de produits agricoles tels que les céréales, le café et les fruits. Le stockage inapproprié des grains dans des conditions humides peut occasionner des niveaux plus élevés d’OTA. L’ochratoxine A est un métabolite fongique toxique dont la consommation peut provoquer des effets néphrotoxiques, tératogènes, immunosuppressifs et carcinogènes chez plusieurs espèces.

Dernière mise à jour : 18 janv. 2022
Dossier publié : 4 janv. 2022
Organisation: Santé Canada
Formats: CSV TXT
Mots clés:  Totale, alimentation, aliments, composites, mycotoxine, mycotoxines, ochratoxine, OTA, ochratoxine A
Date de modification :