Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Dénombrement des saumons rouges en frai – Kluane

Fédérale

Partout dans le monde, les amphibiens connaissent des déclins et sont menacés de disparition. La grenouille des bois (Lithobates sylvaticus) est la seule espèce d’amphibien du parc national et de la réserve de parc national Kluane. Elle joue un rôle important dans les milieux humides, et les Tutchones du Sud lui attribuent une grande valeur. La perte d’habitat attribuable au changement climatique et l’infection par des maladies comme le chytride sont les principales menaces à la survie de la grenouille des bois dans le parc et la réserve de parc.

Dernière mise à jour : 15 avr. 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, grenouille des bois, Lithobates sylvaticus, changement climatique, milieu humide, amphibien
Fédérale

Ce programme est utilisé pour déterminer l’état des populations de salmonidés juvéniles et les tendances connexes pour la réserve de parc national Pacific Rim (RPNPR). Des relevés ont lieu chaque année durant les deux premières semaines d’août, et portent sur le saumon coho (Oncorhynchus kisutch) et la truite fardée (Oncorhynchus clarkii). Des données sont obtenues à partir de l’échantillonnage d’alevins au moyen de pièges à ménés dans des cours d’eau sélectionnés des secteurs de la plage Long et du sentier de la Côte‑Ouest du parc, et à partir des données historiques sur les montaisons de saumons. Les salmonidés agissent comme des vecteurs de processus écologiques en reliant les milieux d’eau douce, les forêts côtières et les écosystèmes marins et en transportant énergie et éléments nutritifs entre ces milieux.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  RPN Pacific Rim, saumon, coho (Oncorhynchus kisutch), truite fardée (Oncorhynchus clarkii), restauration de cours d’eau
Fédérale

En partenariat avec le ministère des Pêches et des Océans (MPO), Parcs Canada fait le suivi des populations de saumons de 5 cours d’eau importants servant d’indicateurs en mesurant annuellement la valeur de l’« échappée » des stocks de saumons dans chaque bassin versant. L’« échappée » est le nombre de saumons adultes qui ont échappé à la prédation et sont revenus dans les ruisseaux et les rivières pour frayer. Cette mesure s’inscrit dans un programme de surveillance plus vaste mené à Haida Gwaii par le MPO. Cinq espèces de saumons font l’objet d’un suivi à Gwaii Haanas : le saumon sockeye (Oncorhynchus nerka), le saumon coho (O. kisutch), le saumon rose (O. gorbuscha), le saumon kéta (O. keta) et le saumon quinnat (O. tschawytscha).

Dernière mise à jour : 1 août 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats:
Mots clés:  Échappée, échappée de saumons, saumon sockeye, saumon coho, saumon rose, saumon kéta, saumon quinnat, indicateur clé
Fédérale

Le parc national et la réserve de parc national Kluane abritent l’une des plus fortes concentrations de mouflons de Dall de la planète. Les Premières Nations locales accordent une grande valeur à cette espèce, qui est également surveillée par les administrations voisines. Des recensements aériens servent à dénombrer l’effectif de quatre sous-populations depuis 1977. Les mâles, les crèches (femelles et mâles immatures) et les petits de l’année sont dénombrés.

Dernière mise à jour : 21 avr. 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, mouflon de Dall, Ovis dalli dalli, recensement aérien, ongulé
Fédérale

L’orignal est le principal gros ongulé du parc national et de la réserve de parc national Kluane. Il représente une importante source de nourriture pour les gros carnivores et revêt aussi une importance culturelle particulière pour les Premières Nations. Parcs Canada procède au recensement aérien de l’effectif total (ensemble des adultes et des petits) de deux sous-populations d’orignaux depuis 1981. Ces dénombrements se font par hélicoptère en novembre, à des intervalles de un à trois ans

Dernière mise à jour : 21 avr. 2022
Dossier publié : 27 nov. 2020
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, orignal, Alces alces, ongulé, gros mammifères, recensement aérien
Fédérale

La plupart des oiseaux chanteurs du parc national et de la réserve de parc national Kluane parcourent des distances moyennes pendant leur migration et pourraient être menacés par la dégradation de l’habitat le long de leurs voies migratoires. Ces oiseaux peuvent également servir à indiquer si les composantes essentielles de l’habitat se sont régénérées dans les forêts du parc et de la réserve de parc après l’importante infestation de dendroctones de l’épinette à la fin des années 1990. Les points d’écoute des oiseaux chanteurs se fait deux fois l’an en juin dans une forêt dominée par l’épinette blanche, suivant le protocole de la stratégie de surveillance des oiseaux terrestres de l’Alaska. Les espèces sont identifiées, et les dénombrements se font au son et à la vue.

Dernière mise à jour : 13 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, oiseau nicheur, migrateur, oiseau migrateur, oiseau chanteur, points d’écoute
Fédérale

Il est prévu que les arbustes progresseront vers le haut des pentes et s’étendront jusque dans la toundra alpine sous l’effet du réchauffement climatique dans la région du parc national et de la réserve de parc national Kluane. Cette expansion créera un habitat pour certaines espèces, comme l’orignal, mais elle entraînera aussi une perte d’habitat pour des espèces telles que la marmotte des Rocheuses, le pica à collier et le lagopède. Parcs Canada se sert de parcelles de végétation alpine pour surveiller l’étendue des arbustes dans le parc et la réserve de parc. Il évalue les deux sous-mesures suivantes : 1) le pourcentage de couvert des arbustes; 2) la hauteur de l’arbuste le plus haut.

Dernière mise à jour : 15 févr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, changement climatique, expansion des arbustes, toundra alpine
Fédérale

Parcs Canada surveille les changements survenus dans la structure des forêts d’épinettes du parc national et de la réserve de parc national Kluane à la suite d’une infestation de dendroctones de l’épinette qui a débuté en 1994. Il faut à tout prix comprendre le mode de développement des peuplements au lendemain de cet épisode pour pouvoir évaluer la résilience de la forêt face à une perturbation d’une gravité sans précédent à l’échelle du paysage. L’acquisition de ce savoir facilitera également la surveillance des impacts de l’infestation sur l’habitat faunique ainsi que des effets des coupes de récupération à l’extérieur du parc sur le développement de la forêt. L’échantillonnage a lieu tous les cinq ans dans 50 parcelles permanentes choisies aléatoirement à l’intérieur de forêts matures dominées par l’épinette blanche.

Dernière mise à jour : 17 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, parcelle de forêt, dendroctone de l’épinette, Dendroctonus rufipennis
Fédérale

Le programme de surveillance des oiseaux utilise le dénombrement ponctuel pour détecter les changements dans l’abondance d’une série d’espèces forestières dans la réserve de parc national Nahanni, ce qui permet d’être rapidement alertés des déclins de populations et des changements dans les écosystèmes terrestres. Les relevés sont effectués chaque année en juin.

Dernière mise à jour : 6 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux, dénombrements ponctuels, espèces préoccupantes, quiscale rouilleux, espèces menacées, moucherolles, parulines, Territoires du Nord-Ouest, Nahanni
Fédérale

Parcs Canada surveille la composition de la végétation du parc national et de la réserve de parc national Kluane afin de déterminer le degré de résilience des forêts à la suite d’une infestation de dendroctones de l’épinette d’une gravité sans précédent au milieu des années 1990. Il faut à tout prix comprendre le mode de développement des peuplements au lendemain de cette perturbation à l’échelle du paysage pour pouvoir évaluer les effets sur l’habitat faunique et les impacts des coupes de récupération à l’extérieur du parc. L’échantillonnage a lieu tous les cinq ans dans 50 parcelles permanentes choisies aléatoirement à l’intérieur de forêts matures dominées par l’épinette blanche. Trois sous-mesures sont évaluées : 1) la prépondérance relative de la surface terrière des feuillus; 2) le pourcentage de couvert des arbustes baccifères; 3) le ratio des bouquets de saules et des épinettes en régénération

Dernière mise à jour : 17 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, parcelle de forêt, dendroctone de l’épinette, Dendroctonus rufipennis
Date de modification :