Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Taux de décomposition annuel – Île-du-Prince-Édouard

Fédérale

Le parc national Terra-Nova surveille le taux de décomposition annuel en mesurant la décomposition d’abaisse-langue enterrés dans des parcelles de sapins baumiers et d’épinettes noires choisies au hasard.

Dernière mise à jour : 17 janv. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  taux de décomposition annuel, abaisse-langue, épinette noire, sapin baumier, Terre-Neuve
Fédérale

La mesure du taux de décomposition au parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne permet de répertorier les changements et les processus du sol. Le taux de décomposition a été mesuré en plaçant des bâtons de bois dans des parcelles de la forêt et en comparant leur poids à sec avant et après, soit environ un an plus tard.

Dernière mise à jour : 9 févr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  forêt, RÉSÉ, taux de décomposition, décomposition, baie Georgienne, Ontario
Fédérale

L'érosion côtière est un processus qui contribue ȧ l'enlèvement de matériel du littoral, entraînant le recul du trait de côte, soit un déplacement ȧ l'intérieur des terres. Il a été déterminé que le paysage littoral de l'Île du Prince-Édouard est une région sensible ȧ l'élévation du niveau de la mer. Des mesures systématiques de l'érosion côtière ont été prises entre 2007 et 2010, au moyen de levés au sol le long de transects de référence et des coordonnées du littoral. Les analyses les plus récentes de l'érosion côtière (2010-2012) ont été effectuées au moyen d'une approche de télédétection et de positions numérisées du littoral sur des ortho-photos et des images satellite ȧ haute résolution.

Dernière mise à jour : 27 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de l’Î.-P.-É., littoral, érosion, changement climatique, processus littoraux
Fédérale

Les entrées et les sorties hydrologiques déterminent la profondeur de l'eau, les modèles d'écoulement de l'eau ainsi que la durée et la fréquence des inondations. Le régime saisonnier des variations du niveau d'eau d'un milieu humide est connu sous le nom d'hydropériode. La variabilité de l'hydropériode d'une année ȧ l'autre est liée aux conditions précises du climat et d'un site. Les conditions hydrologiques influent principalement sur les facteurs abiotiques comme la disponibilité des nutriments, la chimie du sol et la chimie de l'eau, qui, ȧ leur tour, sont tous des facteurs qui déterminent les composantes biotiques (la composition en espèces, la richesse spécifique, la productivité primaire) des écosystèmes de milieux humides.

Dernière mise à jour : 24 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de l’Î.-P.-É., hydrologie, niveau d'eau, indice du débit, débit, hydropériode, indice Richards-Baker (IRB), milieu humide, enregistreurs du niveau d'eau
Fédérale

Ce jeu de données porte sur la situation des peuplements forestiers et permet de suivre l’évolution de cet écosystème qui représente 95% de la superficie du parc. Considérant l’historique d’exploitation forestière du territoire, ce suivi revêt une importance particulière. La dominance des espèces, la structure interne des peuplements ainsi que le taux de décomposition sont les trois sous-mesures de terrain utilisées afin d’établir l’état de cette mesure. Pour les deux premières sous-mesures, les données des 100 parcelles sont récoltées à l’été sur un cycle de 10 ans, au nombre de 25 par années pour 4 ans consécutifs.

Dernière mise à jour : 12 mars 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Peuplements, Forêt, DHP, Matière organique, Érablière à bouleau jaune, Sapinière à bouleau jaune, Végétation, Arbres, Taux de décomposition
Fédérale

La température de l'eau est considérée comme un facteur clé de l'écosystème des étangs et des cours d'eau douce du parc national de l’Î.-P.-É. L'anguille d'Amérique et l'omble de fontaine sont les espèces choisies pour l'évaluation des conditions associées ȧ la température des étangs et des cours d'eau, car elles sont des résidentes communes de la majorité des cours d'eau de l'Atlantique canadien. L'omble de fontaine est une espèce intolérante aux conditions associées ȧ la température chaude de l'eau. La température des cours d'eau et la croissance de l'omble de fontaine sont des facteurs importants qui peuvent influer directement sur la survie, la croissance et la répartition.

Dernière mise à jour : 24 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de l’Î.-P.-É., eau douce, température, cours d'eau, croissance optimale, degré-jours de croissance, omble de fontaine, Salvelinus fontinalis, anguille d'Amérique
Fédérale

L'abondance des terriers de nidification des hirondelles de rivage (Riparia riparia) dans leur habitat, qui comprend des falaises et des berges le long du littoral du parc national de l'Î.-P.-É, fait l'objet d'un suivi. Auparavant, chaque année, des relevés des grandes colonies historiques étaient effectués, et un relevé exhaustif de tout le littoral du parc était achevé ȧ tous les cinq ans. Depuis 2010, chaque année, un relevé exhaustif est effectué le long du littoral du parc national de l'Î.-P.-É., après la saison de la reproduction. De nombreux observateurs procèdent au dénombrement des terriers de nidification d'hirondelles de rivage le long du littoral dans l'ensemble du parc national de l'Î.-P.-É.

Dernière mise à jour : 12 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de l’Î.-P.-É., littoral, hirondelle de rivage, Riparia riparia, biodiversité, terriers de nidification
Fédérale

Le substratum rocheux de grès et les plages sablonneuses dynamiques (naturellement en mouvement) de l'Île du Prince-Édouard sont très sensibles aux effets de l'élévation du niveau de la mer. La côte nord du parc national de l’Î.-P.-É. est exposée au golfe du Saint-Laurent, ȧ de grosses vagues ainsi qu'aux marées de tempête. Au moyen du suivi de la glace littorale, il est possible d'évaluer le degré de protection des côtes du parc national de l’Î.-P.-É.

Dernière mise à jour : 12 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de l’Î.-P.-É., littoral, glace, changement climatique, érosion, photographie à intervalle
Fédérale

Les régimes hydrologiques déterminent la profondeur de l'eau, l'intensité du débit, la durée et la fréquence des inondations, ainsi que les périodes de faible débit. Le niveau d'eau des cours d'eau n'est pas considéré comme étant stable, mais comme fluctuant de façon saisonnière. Les conditions hydrologiques ont des incidences principalement sur les facteurs abiotiques comme la structure de l'habitat, la température et la chimie de l'eau, qui, ȧ leur tour, déterminent les composantes biotiques (la composition en espèces, la richesse spécifique, la productivité primaire) d'un écosystème d'eau douce. Dans le parc national de l’Î.-P.-É., des prévisions sont faites sur le débit d'un cours d'eau (m3/s) pour quatre cours d'eau, au moyen d'enregistreurs de données sur le niveau d'eau (Onset HOBO U20), qui permettent de tracer des courbes d'évaluation pour quatre petits cours d'eau d'ordre 1 ȧ 3.

Dernière mise à jour : 24 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de l’Î.-P.-É., hydrologie, niveau d'eau, intensité du débit, indice Richards-Baker (IRB), indice du débit d'un cours d'eau
Fédérale

La détermination de la viabilité des espèces en péril est une évaluation importante de la biodiversité d'un écosystème. L'évaluation de l'état de chaque espèce menacée peut nous aider à formuler des hypothèses sur l'état du fonctionnement d'un écosystème et sa capacité à maintenir la diversité des espèces. L'évaluation de la situation des espèces côtières en péril, y compris le Pluvier siffleur (Charadrius melodus), l'aster du golfe Saint-Laurent (Symphyotrichum laurentianum) et la léchéa maritime (Lechea maritima) est un indicateur valable de l'intégrité écologique de l'écosystème côtier du parc national de l’Île-du-Prince-Édouard. L'abondance de la population d'asters du golfe et de léchéas maritimes est évaluée et comparée aux niveaux historiques d'abondance de l'espèce, et cette mesure aide à déterminer si la tendance de la taille de la population est à la hausse ou ȧ la baisse.

Dernière mise à jour : 23 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2019
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Littoral, espèce en péril, LEP, pluvier siffleur, oiseau de rivage, succès de reproduction, aster du golfe Saint-Laurent, aster, léchéa maritime du golfe Saint-Laurent
Date de modification :