Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air (RCEPA)

Fédérale

Les ensembles de données sur les gaz à l’état de trace recueillis depuis 1982 par des réseaux de surveillance au sol en territoire canadien et américain comprennent les données sur les hydrocarbures non méthaniques (HCNM), l’ozone (O3) et le mercure gazeux total (MGT). Les réseaux provinciaux et fédéraux (passés et présents) canadiens et les réseaux historiques américains (pour des données non disponibles ailleurs) sont fournis. Ces ensembles de données sont associés à divers réseaux qui surveillent une variété de gaz à l’état de trace et réactifs. Au Centre expérimental de recherche sur l’atmosphère (CERA), à Egbert, en Ontario, les hydrocarbures non méthaniques (HCNM) sont mesurés et surveillés dans le cadre d’une étude en cours.

Dernière mise à jour : 23 févr. 2022
Dossier publié : 10 août 2016
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air, qualité de l’air, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, réseaux et études, NAtChem, RCEPA, réseau de surveillance des gaz à effet de serre, GGMN
Fédérale

L’étude de cadrage sur l’azote a consisté à réaliser 14 campagnes de mesures sur le terrain, chacune d’une durée de trois à sept semaines, entre novembre 2001 et mars 2005 à huit stations du Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air (RCEPA). Les objectifs étaient : (1) caractériser les concentrations dans le milieu ambiant des espèces d’azote à l’état réduit et à l’état oxydé aux stations du RCEPA, (2) évaluer l’apport des différentes espèces azotées au dépôt humide, au dépôt sec et au dépôt combiné d’azote aux stations du RCEPA (afin de déterminer quelles espèces devraient être ajoutées à la liste des substances mesurées aux stations du RCEPA), et (3) établir la distribution granulométrique de divers ions inorganiques dans les particules aux stations du RCEPA. Les ensembles de données produits indiquent, pour de courtes périodes, les caractéristiques de la qualité de l’air à huit stations situées en zone rurale ou éloignée au Canada. Les ensembles de données accessibles pour le téléchargement sont offerts en collaboration avec la Base de données nationales sur la chimie atmosphérique (NAtChem) et le centre d’analyse d’Environnement et Changement climatique Canada

Dernière mise à jour : 23 févr. 2022
Dossier publié : 14 nov. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: PDF HTML
Mots clés:  Air, qualité, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, chimie des précipitations atmosphériques, dépôt sec, dépôt humide, concentrations ambiantes de particules, acidifiants
Fédérale

Les études spéciales présentées sont des campagnes spéciales de mesure (d'une durée variant de plusieurs semaines à plusieurs années) réalisées par la Division de la recherche sur la qualité de l'air d'Environnement Canada et ses collaborateurs d'autres services gouvernementaux, des universités et de l'industrie. Les ensembles de données de ces études spéciales comprennent des données à haute résolution spatiotemporelle sur la chimie de l'air ou des précipitations, qui ont été obtenues afin de caractériser les concentrations des substances chimiques et les processus chimiques dans l'atmosphère. Les fichiers de données d'études spéciales offerts en téléchargement ont été choisis en raison de leur intérêt potentiellement élevé pour la recherche atmosphérique en cours ou future. Les ensembles de données accessibles pour le téléchargement sont offerts en collaboration avec la Base de données nationales sur la chimie atmosphérique (NAtChem) et le centre d’analyse d’Environnement et Changement climatique Canada

Dernière mise à jour : 21 févr. 2022
Dossier publié : 14 nov. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: PDF HTML
Mots clés:  Air, qualité, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, chimie des précipitations atmosphériques, dépôt sec, dépôt humide, concentrations ambiantes de particules, acidifiants
Fédérale

Les ensembles de données et les cartes sont associés à une étude. Les flux annuels totaux (sec + humide) d’azote (acide nitrique, nitrate et ammonium) et de soufre (dioxyde de soufre et sulfate) ont été déterminés pour 15 sites du Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air (RCEPA) de 2000 à 2018. Ces sites sont situés sur la côte ouest, dans les Prairies, dans le centre et le sud de l’Ontario et du Québec, dans l’est du Québec et dans les provinces de l’Atlantique. Les flux de dépôt sec ont été estimés à partir des concentrations atmosphériques ambiantes et des vitesses de dépôt sec de composés azotés et soufrés.

Dernière mise à jour : 14 oct. 2022
Dossier publié : 7 déc. 2021
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air, Qualité de l'air, Observation atmosphérique, NAtChem, RCEPA, Gaz et particules atmosphériques, combinés, Espèces acidifiantes, Gaz acidifiants
Fédérale

Un échantillon d’air ambiant est prélevé quotidiennement, sur une période d’échantillonnage nominale de 24 heures, à l’aide d’une tête d’échantillonnage séquentielle du Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air (RCEPA) située à 10 mètres au-dessus du sol. L’air est aspiré à travers un ensemble de trois filtres, en téflon, en nylon et en cellulose, d’une épaisseur totale de 47 millimètres. Les ions Cl-, NO3-, SO4=, NH4+, Na+, K+, Ca++ et Mg++ sont recueillis sur le filtre en téflon, le HNO3 gazeux et une petite quantité de SO2 le sont par le filtre en nylon, et le SO2 gazeux et le HNO3 résiduel, par le filtre en cellulose imprégné de K2CO3. Les charges des filtres, déterminées par l’extraction et l’analyse en laboratoire contre un blanc, sont divisées par le volume d’air de l’échantillon étalonné pour l’obtention de la concentration atmosphérique en microgrammes par mètre cube, à la température et à la pression normales établies par l’Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA).

Dernière mise à jour : 17 janv. 2022
Dossier publié : 28 nov. 2012
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air, Qualité de l'air, Observation atmosphérique, NAtChem, RCEPA, Gaz et particules atmosphériques, combinés, Espèces acidifiantes, Gaz acidifiants
Fédérale

Des données sur l’ammoniac (NH3) ont été recueillies sur des sites régionaux représentatifs du Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air (RCEPA). Des échantillonneurs passifs de marque Radiello ont été déployés à 2 ou 5 m au-dessus du sol pendant des périodes de deux semaines et analysés par le réseau Ammonia Monitoring Network (AMoN) du programme américain National Atmospheric Deposition Program (NADP). Les échantillonneurs passifs sont constitués d’un corps poreux contenant une cartouche recouverte d’acide phosphorique sur lequel le NH3 est sorbé. Les cartouches ont été soniquées dans de l’eau désionisée pour éliminer l’ammonium (NH4+), puis analysées par colorimétrie par injection de flux pour déterminer le NH4+ en mg/L.

Dernière mise à jour : 22 nov. 2022
Dossier publié : 25 juin 2022
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air, qualité de l’air, surveillance atmosphérique, NAtChem, réseaux et études, RCEPA, ammoniac, NH3, échantillonnage passif
Fédérale

L'ozone troposphérique et les paramètres météorologiques ont été mesurés au site de recherche de Sutton au cours de la période d'octobre 1986 à juin 2008. Les principaux objectifs de ces mesures étaient les suivants :

  1. caractériser les niveaux d'ozone dans cette région rurale;
  2. et déterminer les tendances de l'ozone à long terme, en particulier les concentrations de fond. L'ozone (O3) a été mesuré à l'aide d'un Thermo Environmental Instruments 49 commercial selon le principe de l'absorption du rayonnement ultraviolet par l'ozone. Les étalonnages ont été effectués tous les trois à quatre mois environ et ils ont été directement transmis au National Institute of Standards and Technology (NIST), à Gaithersburg, dans le Maryland aux États-Unis.
Dernière mise à jour : 30 juill. 2021
Dossier publié : 10 août 2016
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air, qualité de l’air, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, réseaux et études, NAtChem, Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air, RCEPA, étude l’ozone au mont Sutton
Fédérale

Les profils de dépôt humide d’ions nitrate/sulfate/ammonium à travers l’est du Canada et des États-Unis sont basés sur des mesures de hauteur de précipitation et de concentrations de nitrate/sulfate/ammonium dans des échantillons de précipitation. Ces mesures ont été collectées et leur qualité contrôlée par les réseaux respectifs : au Canada, le Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations de l’air (RCEPA) et des réseaux provinciaux et territoriaux en Alberta, au Nouveau-Brunswick, dans les Territoires du Nord-Ouest, en Nouvelle-Écosse, en Ontario et au Québec. Aux États-Unis, les mesures de dépôt humide ont été faites par deux réseaux coordonnés : le National Atmospheric Deposition Program (NADP) / National Trends Network (NTN) et le NADP/Atmospheric Integrated Research Monitoring Network (AIRMoN). Le dépôt annuel total sur chaque site a été examiné à des fins d’exhaustivité en utilisant les critères suivants : 1) les quantités de précipitation ont été enregistrées > 90 % du temps pendant l’année et > 60 % du temps pendant chaque trimestre; 2) une concentration de nitrate/sulfate/ammonium a été rapportée pour > 70 % de la précipitation mesurée au cours de l’année et pour > 60 % au cours de chaque trimestre.

Dernière mise à jour : 8 avr. 2020
Dossier publié : 9 mars 2020
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: WMS HTML ZIP ESRI REST
Mots clés:  Air - qualité, Atmosphère, National (CA), Qualité de l'air
Fédérale

L’ozone troposphérique a été mesuré à la station de recherche d'Alert, au Nunavut (82º 28’ N, 62º 30’ O) de 31 decembre 1991 à 31 decembre 2003. Ces mesures ont été menées pour :

  1. dégager une tendance à long terme de l'ozone de fond ;
  2. et comprendre pourquoi l'ozone s'appauvrit en surface tous les ans de la mi-mars (juste après le lever du soleil polaire) jusqu'en juin. Les phénomènes d'appauvrissement de l'ozone ont également été mis en corrélation avec les phénomènes d'appauvrissement du mercure atmosphérique. De nombreuses études sur le terrain ont été effectuées à Alert pour découvrir la raison de ce phénomène.
Dernière mise à jour : 30 juill. 2021
Dossier publié : 10 août 2016
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air, qualité de l’air, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, réseaux et études, NAtChem, Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air, RCEPA, étude de l’ozone à Alert
Fédérale

Les données représentatives régionales du Canada et des États-Unis qui ont été recueillies par l’entremise des collecteurs de précipitations humides, y compris les réseaux fédéraux et provinciaux canadiens (passés et actuels) ainsi que les réseaux historiques américains (pour des données non disponibles ailleurs). Les catégories de produits de données comprennent les ions importants (aussi connus comme des pluies acides), le mercure (Hg), et des substances toxiques, comme les métaux, les composés organiques, les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et les biphényles polychlorés (BPC).

Dernière mise à jour : 23 févr. 2022
Dossier publié : 10 août 2016
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: PDF HTML
Mots clés:  Air, qualité de l’air, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, particules atmosphériques, chimie des précipitations atmosphériques, combinaison des gaz et des particules atmosphériques, réseaux et études, NAtChem
Date de modification :