Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Composition de la forêt - Île-du-Prince-Édouard

Fédérale

La 4e édition de l'Atlas national du Canada (1974) contient une carte montrant le volume et le type de bois sur pied par district forestier provincial. Les types de bois sont divisés en bois résineux et bois feuillus. La carte est accompagnée d’un graphique montrant le volume en pieds cubes de diverses essences par province et par territoire.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 13 janv. 1970
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  arbre, bois, foresterie, gestion forestière, industrie forestière, produit forestier
Fédérale

Les oiseaux forestiers sont des indicateurs de l’état des habitats dans les écosystèmes forestiers ou de tourbières, car ces espèces démontrent un haut niveau de spécialisation parmi diverses niches écologiques et sont extrêmement sensibles aux processus naturels. En conséquence, ces communautés peuvent réagir rapidement à une large gamme de changements environnementaux ou de succession à plusieurs échelles spatiales. Le programme de surveillance des oiseaux forestiers au parc national Kouchibouguac vise à détecter les changements dans la présence de 20 espèces aviaires indicatrices sélectionnées pour certains types d'habitats spécifiques: forêt de conifères à canopée fermée, forêt de conifères à canopée ouverte, forêt de feuillus, forêt mixte à canopée fermée, forêt mixte à canopée ouverte, tourbière fermée, et tourbière ouverte. Les méthodes pour cette mesure impliquent la surveillance sur un cycle de 5 ans de 119 stations d’écoute en été à partir de la mi-mai jusqu’au début août pendant les premières heures du matin pour correspondre à une augmentation de l'activité des oiseaux.

Dernière mise à jour : 12 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  oiseaux forestiers, oiseau, écosystèmes forestiers, écosystèmes de tourbières, stations d’écoute, communautés d’oiseaux, spécialisation de niches écologiques, espèces indicatrices, processus naturels
Fédérale

Quoi? Des parcelles destinées à la surveillance de la santé des forêts font l’objet d’un suivi dans les régions forestières boréale et acadienne du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton dans le but de déterminer si des changements historiques se produisent. Quand? Dans les régions forestières boréale et acadienne, le suivi pour ce programme est effectué sur un cycle de cinq ans; l’échantillonnage a généralement lieu en juillet ou en août.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, Région forestière acadienne, Région forestière boréale, Vieux peuplements, Régénération, Santé des forêts, Perturbation
Fédérale

La surveillance à long terme des arbres d’un lot forestier marqué en permanence fournit des renseignements importants sur la structure et la composition d’une forêt, sur son état, sur les taux de croissance et sur la longévité des essences qui la composent, sur les changements dans la composition des essences ou de la taille des peuplements qui surviennent avec le temps, et sur les impacts des changements environnementaux sur les arbres matures et les écosystèmes forestiers. Une telle surveillance à long terme est aussi essentielle à la prise de décisions futures quant à l’évaluation et à la gestion de la végétation de la forêt. L'inventaire est fait durant l'été dans 10 parcelles permanentes (20x20 m2) à tous les cinq ans.

Dernière mise à jour : 21 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Forêt, Arbres, Parcelles permanentes, taux de croissance, Nouvelle-Écosse
Fédérale

La forêt acadienne à l'état naturel est l'une des forêts tempérées la plus riche et diversifiée au monde, par contre elle figure parmi les six forêts menacées d'Amérique du Nord et constitue l'écosystème prédominant du parc national Kouchibouguac. Quelques espèces clés d'arbres prioritaires pour la conservation ont été identifiées comme indicateurs de l'état des forêts: le pin blanc (Pinus strobus), la pruche de l’Est (Tsuga canadensis), et le thuya occidental (Thuya occidentalis). Ces espèces résineuses méritent une attention particulière en raison de leur rareté par rapport aux niveaux historiques ou des baisses récentes notables au niveau de la population. L'érable rouge (Acer rubrum) a également été choisi par intérêt particulier car elle sert de représentante de feuillus dans les forêts mixtes.

Dernière mise à jour : 15 avr. 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  forêt acadienne, pin blanc, Pinus strobus, pruche de l’Est, Tsuga canadensis, érable rouge, Acer rubrum, thuya occidental, Thuya occidentalis
Fédérale

La première édition de l'Atlas du Canada (1906) comprend une carte qui représente à l'aide de teintes vertes, l'étendue des régions forestières au Canada vers 1906. Ces régions incluent la forêt méridionale, la forêt septentrionale et la forêt de la Cordillère. La carte présente des parties des régions forestières canadiennes qui ont été défrichées, les sections de la forêt septentrionale faiblement boisée; prairie mixte et région boisée; les parcs nationaux et les réserves forestières du Dominion. Un tableau présente, par province, les principales essences d'arbres au Canada en plus des notes sur le moment où la distribution est confinée à une plus petite partie de la province.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 30 juin 1906
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  arbre, bois, foresterie, forêt, industrie forestière, produit forestier
Fédérale

Les oiseaux forestiers sont diversifiés en Ontario, de nombreuses espèces étant communes ou très répandues dans la péninsule Bruce (paruline flamboyante, paruline à gorge noire, grand pic, etc.). Le parc national surveille la nidification des oiseaux forestiers (principalement des oiseaux chanteurs et des pics) au moyen d’enregistreurs automatiques préprogrammés dans 20 sites (quatre voies), répartis également entre les forêts de feuillus et les forêts de conifères.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux forestiers, parulines, pics, viréos, nidification, enregistreurs automatisés, feuillus, conifères, Grands Lacs
Fédérale

Les espèces exotiques envahissantes existantes, ainsi que le potentiel d'introduction de nouvelles espèces envahissantes, présentent une menace pour la biodiversité et les fonctions de la forêt. La mesure mixte (indice composite) des espèces envahissantes dans le parc national de l’Î.-P.-É. comprend deux mesures annuelles prises sur le terrain : le pourcentage (%) de l'écosystème forestier où des espèces envahissantes sont présentes (mesuré selon une proportion de quadrats d'une superficie de 244, 441 m2 couvrant l'écosystème forestier) et le pourcentage (%) de la superficie forestière totale (ha) où des espèces envahissantes sont présentes. Les quatre plantes envahissantes suivantes sont visées par cette mesure : l'alliaire officinale (Alliaria petiolata), le renouée du Japon (Polygonum cuspidatum), le pin sylvestre (Pinus sylvestris) et le nerprun bourdaine (Frangula alnus ), ainsi qu'une espèce d'insecte, la spongieuse (Lymantria dispar) dont on évalue uniquement la présence.

Dernière mise à jour : 24 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de l’Î.-P.-É., espèces envahissantes, alliaire officinale, Alliaria petiolata, nerprun bourdaine, Frangula alnus, renouée du Japon, Polygonum cuspidatum, spongieuse
Fédérale

Le parc surveille l’abondance des salamandres à dos rouge dans les forêts décidues et mixtes de l’île Beausoleil. Ces salamandres représentent l’espèce vertébrée la plus abondante dans les forêts de l’Est, et leur densité reflète l’état des milieux forestiers. Le parc utilise la méthode des relevés à la planche pour surveiller la salamandre.

Dernière mise à jour : 10 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  forêt, salamandre à dos rouge, abondance, abris installés, île Beausoleil, baie Georgienne, Ontario
Fédérale

Les écosystèmes forestiers constituent une composante vitale de la réserve de parc national Nahanni et couvrent environ 80 % de la superficie du parc. L’état de la végétation forestière est déterminé par un groupe hétérogène de trois sous-mesures : 1) variation des taux de croissance des peuplements matures d’épinettes; 2) variation des taux de mortalité de peuplements matures d’épinettes; 3) variation de la composition des plantes vasculaires du sous‑étage. Les mesures mettent l’accent sur les peuplements dominés par les épinettes blanches et les épinettes noires dans la vallée fluviale. Les données sont recueillies dans des parcelles permanentes par des techniciens de terrain une fois tous les dix ans.

Dernière mise à jour : 6 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Végétation forestière, Nahanni, diversité, abondance, mortalité, Picea, épinettes, Territoires du Nord-Ouest
Date de modification :