Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Santé des oiseaux aquatiques coloniaux et contaminants, zone des sables bitumineux

Fédérale

La surveillance des contaminants dans les œufs de goélands et de sternes est une méthode utile pour mieux comprendre les conditions environnementales locales, car les goélands et les sternes intègrent les processus qui se déroulent à l’échelon inférieur du réseau alimentaire, et leurs œufs se forment généralement en utilisant les ressources alimentaires du milieu local. Par conséquent, la composition chimique de l’œuf reflétera les caractéristiques chimiques de la région avoisinant la colonie de nidification, y compris les concentrations de contaminants, comme le mercure. Les œufs sont recueillis à n’importe quel moment après la ponte, idéalement avant l’éclosion, mais après l’atteinte de la taille maximale de la couvée (3 œufs), généralement aux environs de la mi-juin. Le site de collecte est une colonie sur le lac Mamawi, dans le delta des rivières de la Paix et Athabasca; d’autres œufs sont recueillis à des sites de l’extérieur du parc.

Dernière mise à jour : 23 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Contaminants, composition chimique, niveau de mercure, goéland à bec cerclé, œufs d’oiseaux aquatiques, Alberta, Territoires du Nord-Ouest
Fédérale

Des œufs d'oiseaux aquatiques sont recueillis aux fins d'analyse des contaminants. Les collectes d'œufs dans la région du delta des rivières de la Paix et Athabasca appuient les activités de Parcs Canada au parc national du Canada Wood Buffalo et le programme multilatéral de surveillance des écosystèmes Paix-Athabasca. Cette activité de surveillance a recours à des recensements répétés des populations d'oiseaux et s'appuie sur les collectes initiales d'œufs effectuées en 2009 à l'île Egg (lac Athabasca) et dans le parc national du Canada Wood Buffalo, dans le but d'évaluer les charges et les sources de contaminants ainsi que les changements survenant dans les sources au fil du temps. Les échantillons d'œufs d'oiseaux aquatiques nichant en colonie sont recueillis auprès de Goélands de Californie (Larus californicus), de Goélands argentés (Larus argentatus), de Goélands à bec cerclé (Larus delawarensis), de Sternes caspiennes (Hydroprogne caspia), de Sternes pierregarins (Sterna hirundo) et d'oiseaux insectivores, comme l'Hirondelle de rivage (Riparia riparia), l'Hirondelle à front blanc (Petrochelidon pyrrhonota) et l'Hirondelle bicolore (Tachycineta bicolor), afin de surveiller la santé et les concentrations de contaminants chez les oiseaux terrestres et aquatiques dans la région des sables bitumineux et dans les zones de référence.

Dernière mise à jour : 20 mai 2022
Dossier publié : 22 oct. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: WMS PDF CSV ESRI REST
Mots clés:  sables bitumineux; surveillance; biodiversité; contaminants; oiseaux aquatiques nichant en colonie; hirondelles, Nature et biodiversité - contaminants, Protéger le bien-être des espèces, Évaluer l'état des espèces, Prairies - Alberta (AB), Sables bitumineux, Gibier
Fédérale

Ces oiseaux aquatiques coloniaux qui se nourrissent de poissons s’accouplent et nichent sur des îles et autour du parc marin national Fathom Five. Cinq espèces d’oiseaux aquatiques coloniaux sont surveillées. Ces oiseaux et leurs œufs permettent de mesurer efficacement la contamination environnementale et la santé de l’écosystème aquatique.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux aquatiques coloniaux, contamination environnementale, reproduction, nidification, îles, santé de l’écosystème aquatique, œufs, Goéland argenté, Goéland à bec cerclé
Fédérale

Depuis 1977, le Goéland argenté (Larus arentatus, HERG), le Grand héron (Ardea Herodias GBHE), le Cormoran à aigrettes (Phalacrocorax auritus, DCCO) et le Goéland à bec cerclé (Larus delawarensis, RBGU) font l’objet d’une surveillance dans le parc national Pukaskwa dans le cadre du programme de surveillance des oiseaux aquatiques coloniaux. Un dénombrement complet des nids actifs sur les îles situées le long de quelque 120 km du littoral du parc national Pukaskwa est effectué selon le protocole du Service canadien de la faune (SCF). Le dénombrement de nids est effectué durant le pic de la saison de reproduction sur une période de 2 à 3 semaines. De 1977 à 1981, des relevés ont été réalisés annuellement et ont utilisé un système de numérotation pour les îles (ancien numéro de la colonie dans la feuille de données).

Dernière mise à jour : 25 sept. 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux aquatiques coloniaux, Pukaskwa, Goéland argenté, Larus argentatus, Grand héron, Ardea Herodias, Cormoran à aigrettes, Phalacrocorax auritus, Goéland à bec cerclé
Fédérale

La deuxième plus grande concentration de sterne pierregarin (Sterna hirundo) en Amérique du Nord se retrouve sur les Ȋles-aux-Sternes, un ensemble de trois petites îles du cordon littoral séparées par la marée haute et situées dans le parc national Kouchibouguac. Ces oiseaux marins sont des indicateurs de la condition des écosystèmes côtiers, marins et estuarien en raison de l’usage de ces aires de nidification et/ou reproduction en plus de leur dépendance sur la distribution des petites populations de poissons dans les lagunes ou le long des plages extérieures des îles du cordon littoral durant la saison de reproduction. Le programme de surveillance des colonies de sternes pierregarin vise à déterminer le nombre de nids total annuel et d'estimer la taille moyenne des couvées afin d’évaluer la santé à long terme de cette population reproductrice. Les méthodes pour cette mesure impliquent un recensement systématique annuel sur les Ȋles-aux-Sternes pendant une période de 1-2 jour(s) de la mi-juin à la fin juin lors du stade tardif de l'incubation.

Dernière mise à jour : 18 août 2022
Dossier publié : 8 juin 2020
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  sterne pierregarin, Sterna hirundo, oiseaux marins, Ȋles-aux-Sternes, îles du cordon littoral, colonies de reproduction, espèce indicatrice, écosystèmes côtiers, écosystèmes marins
Fédérale

Suivi du nombre d'oeufs et de nids du Goéland argenté et marin. Données de terrain de 1996 à 2015. Plusieurs îles de la RPNCAM sont utilisées par les goélands pour la nidification. La présence de cette espèce étant caractéristiques de l'écologie insulaire du parc.

Dernière mise à jour : 15 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Goéland argenté, Goéland martin, Larus argentatus, Larus marinus, Lande, Œuf, Nid, Abondance, Intégrité écologique
Fédérale

Les harles huppés (Mergus serrator) sont des oiseaux coloniaux retrouvés sur les Ȋles-aux-Sternes, un ensemble de trois petites îles du cordon littoral séparées par l'eau à marée haute et situées dans le parc national Kouchibouguac. Ces canards marins piscivores sont des indicateurs pour l'état des îles de nidification et les écosystèmes marins ou estuaires associés, puisque la distribution et productivité des nids sont étroitement associées aux conditions de l'habitat telle que la présence de l'ammophile à ligule courte (Ammophila breviligulata) et parfois l’élyme des sables (Leymus mollis) ou l’achillée millefeuille (Achillea millefolium); tandis que l’occurrence de l'espèce est également liée à la répartition et l'abondance des ressources de poissons. Le programme de surveillance du harle huppé vise à déterminer le nombre de tentatives de nidification annuel et de mesurer le succès des nids, car ces paramètres sont importants pour la dynamique des populations reproductrices. Les méthodes pour cette mesure impliquent un recensement annuel à la mi-août où les nids (c.-à-d., un bol contenant au moins un œuf) sont localisés en cherchant systématiquement les régions couvertes de végétation sur les Ȋle-aux-Sternes immédiatement après la fin de la saison de reproduction.

Dernière mise à jour : 18 août 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  harle huppé, Mergus serrator, oiseaux coloniaux, piscivore, canard marin, espèce indicatrice, Ȋles-aux-Sternes, îles du cordon littoral, succès reproducteur
Fédérale

Les refuges d’oiseaux servent à protéger et à gérer des aires essentielles à la protection des oiseaux migrateurs, de leurs nids et de leurs œufs. Le Nunavut foisonne d’espaces qui répondent aux besoins de plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs. En 1999, au Nunavut dix sanctuaires étaient désignés officiellement « Refuges d’oiseaux migrateurs ».

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  aire de conservation, carte, carte demographique, oiseaux migrateurs
Fédérale

Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) surveille les niveaux de polluants organiques persistants et de métaux lourds dans les œufs d’oiseaux de mer recueillis dans la région du fleuve Saint-Laurent et du golfe du Saint-Laurent, Canada depuis la fin des années 1960. Deux espèces sentinelles ont été choisies afin de surveiller la santé et la contamination de l’écosystème aquatique en raison de leur niveau trophique élevé et de leur aire d’alimentation relativement petite : le Fou de Bassan (Morus bassanus) et le Grand Héron (Ardea herodias) (Champoux et al., 2002; 2006; 2010; 2015; 2016 – disponibles dans la section Renseignements supplémentaires*). Les activités de surveillance des oiseaux actuelles sont réalisées dans le cadre du Plan d’Action Saint-Laurent (2011-2026), une entente Canada-Québec qui vise à conserver, à restaurer, à protéger et à mettre en valeur le Saint-Laurent (http://planstlaurent.qc.ca/fr/accueil.html). Les polluants surveillés sont notamment les pesticides organochlorés persistants (p. ex.

Dernière mise à jour : 29 juill. 2021
Dossier publié : 7 juill. 2016
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: PDF CSV HTML
Mots clés:  Fou de Bassan, Grand Héron, mercure, composés organochlorés, BPC, dioxines et furanes, agents ignifuges bromés, toxaphènes, isotopes stables
Fédérale

Exposition aux sédiments de sables bitumineux des têtes-de-boule au stade embryolarvaire

Cet ensemble de données renferme les taux de survie d’œufs et de larves de tête-de-boule en laboratoire après l’exposition à des sédiments recueillis de 18 sites du bassin versant de l’Athabasca entre 2010 et 2014. Une étude de laboratoire en conditions contrôlées a examiné les conséquences pour le développement des œufs et des larves de tête-de-boule de l’exposition aux sédiments recueillis à des concentrations de 1,5 et/ou de 25 g/l. Les sédiments et l’eau étaient renouvelés chaque jour; les œufs étaient évalués durant la période précédant l’éclosion (environ 5 jours) et la croissance des larves de poisson, pendant la période de 8 à 9 jours, puis de 15 à 16 jours, suivant l’éclosion. Les données au dossier présentent le taux de survie moyen ainsi que l’écart-type connexe.

Dernière mise à jour : 29 juill. 2021
Dossier publié : 7 févr. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  sables bitumineux, surveillance, santé des poissons, niveaux et tendances, effets cumulatifs, surveillance environnementale, surveillance de l'environnement, région des Prairies et du Nord – Alberta, observation/mesure
Date de modification :