Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Lichens - Kejimkujik

Fédérale

Cet ensemble de données est associé à l’article de Marine Pacé, David Paré, Nicole Fenton et Yves Bergeron intitulé “Effect of lichen, Sphagnum spp. and feather moss leachates on jack pine and black spruce growth”. Il comprend des relevés de croissance du pin gris et de l’épinette noire en serre à différents stades de développement (plantules de 0 à 6 mois et jeunes plants de 2 ans). Les plantules et jeunes plants ont été soumis à différents types de lessivats : les pins gris ont été soumis à des lessivats témoins (sol nu), des lessivats de mousses hypnacées et de lichens ; les épinettes noires ont été soumises à des lessivats témoins (sol nu), des lessivats de mousses hypnacées et de sphaignes.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 7 avr. 2020
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: CSV TXT
Mots clés:  Écosystème boréal, Biochimie, Écologie, Microbiologie
Fédérale

L’omble de fontaine est un grand prédateur dans les écosystèmes aquatiques de Kejimkujik qui intègrent les effets des facteurs de stress de l’ensemble de la structure trophique aquatique. Elle est sensible à un éventail de facteurs de stress, dont l’acidification, les changements dans la qualité de l’eau, le changement climatique, la pêche, l’introduction d’espèces exotiques, les altérations à la structure trophique, les changements dans l’utilisation des terres et la fragmentation des bassins hydrographiques. Le programme de surveillance garde un oeil sur l'état de la population d'omble de fontaine en suivant son abondance relative et son état de santé dans deux bassins versant de Kejimkujik. À tous les cinq ans, les données morphométriques et d'effort de pêche sont récoltées par des pêcheurs bénévoles durant les mois d'avril, mai et juin sur trois années consécutives.

Dernière mise à jour : 25 sept. 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Eau douce, Omble de fontaine, Stresseurs, État de la population, Nouvelle-Écosse
Fédérale

Les invertébrés benthiques sont considérés comme de bons indicateurs de la santé des milieux aquatiques. On les trouve dans tous les écosystèmes d'eau douce et ils sont sensibles à une variété de perturbations environnementales. Des centaines d'espèces vivent dans nos cours d'eau et certaines d'entre elles sont plus sensibles que d'autre. La surveillance de l'abondance et de la tolérance/sensibilité des invertébrés benthiques sert à évaluer la santé des cours d'eau.

Dernière mise à jour : 17 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Ean douce, cours d'eau, invertébrés benthiques, richesse des espèces, Nouvelle-Écosse
Fédérale

Le crabe vert européen est une espèce exotique envahissante pan-mondiale. Ses effets néfastes sont bien documentés, y compris les effets sur la zostère marine et les myes communes et ont défini l'espèce de crabe comme un «ingénieur d'écosystème». Un programme de contrôle de la population a été lancé en 2009, dans le cadre duquel des trappes modifiées sont utilisées pour retirer autant de crabes verts des estuaires de Kejimkujik que possible. Ces efforts de gestion sont évalués au moyen d'une surveillance normalisée par laquelle 14 trappes sont déployés chaque année pendant la même période de la saison et au même endroit.

Dernière mise à jour : 21 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Écosystème côtier, crabe vert, expèce exotique, Nouvelle-Écosse
Fédérale

Le pluvier siffleur de la Nouvelle Écosse est inscrit sur la liste des espèces en voie de disparition du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Cet oiseau de rivage est sensible aux facteurs de stress comme l’activité humaine et la perte d’habitat. Des relevés de la population reproductrice de pluviers siffleurs sont effectués chaque année sur les plages côtières de Kejimkujik afin d’en surveiller la reproduction. Ce suivi est fait durant la période de nidification du pluvier (mai-août) avec trois à cinq visites par semaine à chacune des deux plages, soit St.Catherines et Little Port Joli.

Dernière mise à jour : 21 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Écosystème côtier, pluvier siffleur, dunes, Nouvelle-Écosse
Fédérale

Le régime hydrologique d’un cours d’eau joue un rôle crucial dans la détermination de la biodiversité et des processus écologiques des écosystèmes aquatiques, marécageux et riverains. Les caractéristiques hydrologiques fournissent donc des renseignements importants sur l’intégrité des systèmes d’eau douce et sur la façon dont ils peuvent changer avec le temps. Le programme de surveillance sert à déceler et à évaluer les changements dans un indice de débit des principales mesures hydrologiques dans les grands bassins versants transfrontaliers de Kejimkujik. Les niveaux d'eau sont enregistrés in-situ toutes les heures à l'aide de sondes déployées dans les cours d'eau.

Dernière mise à jour : 17 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Ean douce, cours d'eau, régime hydrologique, Nouvelle-Écosse
Fédérale

Le plongeon huard est un oiseau aquatique très présent sur de nombreux lacs de Kejimkujik et de son écosystème élargi. C’est un grand prédateur des écosystèmes d’eau douce de la région et il est sensible à différents facteurs de stress, dont la bioaccumulation du mercure, l’acidification, les fluctuations du niveau de l’eau et l’activité humaine. Le programme de surveillance suit l'état de la population de huards en dénombrant les paires d'adultes et leurs oisillons sur des lacs témoins de Kejimkujik. Ce suivi consiste en la récolte d'observations faites deux fois l'an (juin et août) par une équipe composée d'employés du parc et de bénévoles.

Dernière mise à jour : 17 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Eau douce, Plongeon huard, Stresseurs, Abondance, Taux de recrutement, Nouvelle-Écosse
Fédérale

La mye commune (Mya arenaria) est un invertébré marin prépondérant dans les lagunes de Kejimkujik, où elle remplit plusieurs fonctions écologiques importantes, notamment la stabilisation des vasières pour d’autres organismes benthiques et l’amélioration de la qualité de l’eau. Elle constitue aussi une importante source de nourriture pour plusieurs espèces indigènes, dont les oiseaux de rivage migrateurs. La surveillance de la structure des populations de myes est nécessaire pour en déterminer le maintien ou le déclin. Une étude pilote a été menée en 2007 dans le bassin Little Port Joli afin d’évaluer l’état des populations et de déterminer la rentabilité des efforts de surveillance.

Dernière mise à jour : 10 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Écosystème côtier, mye commune, structure de population, lagunes, Nouvelle-Écosse
Fédérale

Les lagunes de l’estuaire sur le littoral de Kejimkujik constituent d’importantes zones de transition entre les habitats d’eau salée et d’eau douce qui procurent une riche diversité niches pour des organismes, notamment pour certaines espèces marines. Ce cordon littoral se déplace vers l’intérieur. Il est important que ce mouvement soit maintenu, car une stabilisation artificielle pourrait se traduire par un mouvement linéaire du sable vers le large, ce qui exposerait ces lagunes et les transformerait en baies. Par la surveillance de ce changement dynamique, les gestionnaires du parc seront informés à l’avance de l’accélération des déplacements de sable et de la capacité des dunes de réagir aux effets des tempêtes et aux changements au niveau de la mer.

Dernière mise à jour : 21 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Écosystème côtier, dunes, érosion, dynamique côtière, Nouvelle-Écosse
Fédérale

La tortue mouchetée (Emydoidea blandingii) est une espèce en danger de disparition en Nouvelle-Écosse. La population néo-écossaise est de < 500 individus et est isolée de la population principale située au Québec et en Ontario. Il est important de suivre l'état et les tendances de la population de tortue mouchetée ici pour fournir de l'information quant aux besoins de rétablissement et quant à l'efficacité des initiatives déjà en place. Ceci implique l'observation régulière de femelles matures selon des protocols normalisés de capture et de récolte de données.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Milieux humides, Tortue mouchetée, Espèce en péril, actions de rétablissement, Nouvelle-Écosse
Date de modification :