Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Couvert de jeunes trembles et d’arbustes - Lacs-Waterton - projet de Conservation et de Restauration (fétuques)

Fédérale

Le feu joue un rôle important dans le maintien de la santé des forêts et des prairies, et préserve la biodiversité en créant une mosaïque de diverses structures d’âge. Les prairies de fétuques de l’écorégion de la forêt parc des contreforts ont toujours été entretenues par le feu, tant de cause naturelle que provoqué par les Premières Nations. Plus d’un siècle d’extinction des feux a contribué au déclin des prairies ouvertes en raison de l’empiètement des arbustes et des trembles. La Catégorie d’état de zones brûlées (CEZB) est conçue pour être évaluée et présentée comme une mesure de surveillance de l’efficacité de la gestion dans le cadre du projet de Conservation et de Restauration (CoRe) des Lacs Waterton (« À la rescousse de la fétuque »).

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  zone perturbée par le feu, différence des zones brûlées, brûlage dirigé, SIG, classe d’état des zones brûlées, ampleur de l’écart, projet de Conservation et de Restauration, À la rescousse de la fétuque, Alberta
Fédérale

Au Canada, seulement 2,1 % de l’écorégion de la forêt parc des contreforts bénéficie de la protection que confère un parc fédéral ou provincial. Le parc national des Lacs Waterton (PNLW) est le seul parc national où cette écorégion pittoresque et diversifiée sur le plan biologique est protégée. La rareté des feux de forêt et l’absence de broutage par le bison ont contribué à l’empiètement de la forêt de trembles et à l’homogénéisation de la prairie de fétuques. Cette région est également le site de la plus importante concentration de plantes non indigènes envahissantes.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  forêt parc des contreforts, prairie de fétuques, plantes non indigènes envahissantes, pourcentage de couvert foliaire, couvert de plantes envahissantes, Alberta
Fédérale

Au Canada, seulement 2,1 % de l’écorégion de la forêt parc des contreforts bénéficie de la protection que confère un parc fédéral ou provincial. Le parc national des Lacs Waterton (PNLW) est le seul parc national où cette écorégion pittoresque et diversifiée sur le plan biologique est protégée. La rareté des feux de forêt et l’absence de broutage par le bison ont contribué à l’empiètement de la forêt de trembles et à l’homogénéisation de la prairie de fétuques. Cette région est également le site de la plus importante concentration de plantes non indigènes envahissantes et reçoit le plus grand nombre de visiteurs du parc (environ 95 %).

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  forêt parc des contreforts, prairie de fétuques, revégétalisation des terres perturbées, sol dénudé, litière, composition en espèces, densité des espèces indigènes, densité des espèces non indigènes, Alberta
Fédérale

Le feu joue un rôle important dans le maintien de la santé des forêts et des prairies, et préserve la biodiversité en créant une mosaïque de diverses structures d’âge. Les prairies de fétuques de l’écorégion de la forêt parc des contreforts ont toujours été entretenues par le feu, tant de cause naturelle que provoqué par les Premières Nations. Plus d’un siècle d’extinction des feux a contribué au déclin des prairies ouvertes en raison de l’empiètement des arbustes et des trembles. La Catégorie d’état de zones brûlées (CEZB) est conçue pour être évaluée et présentée comme une mesure de surveillance de l’état dans le cadre du programme national de surveillance de l’intégrité écologique (IE) de l’Agence Parcs Canada dans tous les parcs nationaux renfermant des végétaux dépendants du feu.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  zone perturbée par le feu, différence des zones brûlées, brûlage dirigé, SIG, classe d’état des zones brûlées, ampleur de l’écart, prairies, Alberta
Fédérale

Des plantes non indigènes ont envahi les habitats en basse altitude et ont perturbé physiquement des sites dans le parc national des Lacs Waterton (PNLW). Chaque année, Parcs Canada consacre des ressources substantielles à contrôler ou à éradiquer les plantes non indigènes les plus envahissantes et les plus tenaces. Un protocole de surveillance de la situation des plantes non indigènes a été élaboré pour détecter les changements dans l’abondance et la répartition des espèces végétales non indigènes dans les régions vulnérables du PNLW, et pour mieux comprendre la gravité des impacts des plantes non indigènes sur les communautés de plantes indigènes ainsi que les différences dans ces impacts. L’abondance relative (c. à d. le pourcentage de couvert) des plantes non indigènes envahissantes dans les régions de prairies de fétuques et de forêts parcs à trembles du PNLW est estimée à l’aide d’un échantillonnage aléatoire pondéré sur le plan spatial.

Dernière mise à jour : 16 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  plantes envahissantes non indigènes, pourcentage de couverture, abondance relative, échantillonnage aléatoire, analyse de puissance, Alberta
Fédérale

Le wapiti est de loin l’ongulé dominant dans le parc national des Lacs Waterton, avec une population suffisamment importante pour influencer les écosystèmes du parc, en particulier l’écorégion montagnarde et celle de la forêt-parc à trembles. Brouteur important, le wapiti aide à maintenir la prairie saine en empêchant les plantes ligneuses d’empiéter, mais le broutage excessif entraînera une détérioration de la prairie. Dans le parc national des Lacs Waterton, des relevés aériens de wapitis (figure 1) sont effectués depuis le début des années 1970. Le recensement de la population hivernale de wapitis est réalisé au moyen d’un relevé aérien ou terrestre, pour lequel un dénombrement minimal complet est calculé, dans le but de détecter les changements dans le temps.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  élan, wapiti, compte de population minimale, relevés aériens, taille de population, ongulés, broutage excessif, broutage insuffisant, Alberta
Fédérale

Il est prévu que les arbustes progresseront vers le haut des pentes et s’étendront jusque dans la toundra alpine sous l’effet du réchauffement climatique dans la région du parc national et de la réserve de parc national Kluane. Cette expansion créera un habitat pour certaines espèces, comme l’orignal, mais elle entraînera aussi une perte d’habitat pour des espèces telles que la marmotte des Rocheuses, le pica à collier et le lagopède. Parcs Canada se sert de parcelles de végétation alpine pour surveiller l’étendue des arbustes dans le parc et la réserve de parc. Il évalue les deux sous-mesures suivantes : 1) le pourcentage de couvert des arbustes; 2) la hauteur de l’arbuste le plus haut.

Dernière mise à jour : 15 févr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, changement climatique, expansion des arbustes, toundra alpine
Fédérale

Un tremblement de terre consiste en une rapide secousse de l’écorce terrestre qui résulte d’une soudaine libération d’énergie dans la Terre. En général, ce phénomène est attribuable à des déplacements en marge des plaques tectoniques qui constituent l’écorce terrestre. À tous les ans, plus de 3500 tremblements de terre sont enregistrés au Canada ou près du pays, dont 50 perceptibles. Plus de la moitié des séismes au Canada surviennent le long de la côte Ouest.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, tremblement de terre
Fédérale

Tremblements de terre historiques enregistrés par Séismes Canada. Ce jeu de données contient les tremblements de terre enregistrés dans la décennie 1980. Cependant, la Base national de données sismologiques fournit des données de bulletins sismiques à partir de 1985. Pour obtenir une liste complète des séismes actuels et historiques, visitez https://www.seismescanada.rncan.gc.ca/.

Dernière mise à jour : 26 févr. 2022
Dossier publié : 7 févr. 2016
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: WMS FGDB/GDB KML CSV ESRI REST
Mots clés:  Risques naturels; préparation aux situations d'urgence, Canada, Tremblement de terre, Catastrophe naturelle, Sismologie, Protection civile, Sécurité publique
Fédérale

Tremblements de terre historiques enregistrés par Séismes Canada. Ce jeu de données contient les tremblements de terre enregistrés dans la décennie 2000. Cependant, la Base national de données sismologiques fournit des données de bulletins sismiques à partir de 1985. Pour obtenir une liste complète des séismes actuels et historiques, visitez https://www.seismescanada.rncan.gc.ca/.

Dernière mise à jour : 26 févr. 2022
Dossier publié : 7 févr. 2016
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: WMS FGDB/GDB KML CSV ESRI REST
Mots clés:  Risques naturels; préparation aux situations d'urgence, Canada, Sismologie, Catastrophe naturelle, Tremblement de terre, Sécurité publique, Protection civile
Date de modification :