Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada : document technique – le mercure

Fédérale

Le mercure est un élément toxique qui n'accomplit aucune fonction physiologique utile chez l'homme; en conséquence, on a fixé une concentration maximale acceptable de 0,001 mg/L (1 µg/L) de mercure dans l'eau potable.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 29 déc. 2016
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, mercure dans l'eau potable
Fédérale

L'objectif fixé à des fins d'ordre esthétique pour les sulfates dans l'eau potable est ≤500 mg/L; il est fondé sur des considérations de goût. Vu la possibilité d'effets physiologiques nocifs à des concentrations plus élevées, il est aussi recommandé d'avertir les autorités compétentes si la concentration de sulfates d'une source d'eau potable dépasse 500 mg/L.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 22 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, sulfate dans l'eau potable
Fédérale

La concentration maximale acceptable (CMA) pour le terbufos dans l'eau potable est de 0,001 mg/L (1 µg/L).

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 19 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, sulfate dans l'eau potable
Fédérale

Pour des raisons de qualité esthétique ou organoleptique, l'objectif fixé pour la concentration du sodium dans l'eau potable a été fixé à ≤200 mg/L. On considère ordinairement le goût de l'eau potable comme désagréable lorsque la concentration du sodium dépasse ce niveau. Le sodium n'est pas considéré comme toxique : un adulte normal en absorbe jusqu'à 5 g/jour.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 22 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, sodium dans l'eau potable
Fédérale

Pour des raisons de qualité esthétique ou organoleptique, l'objectif fixé pour la proportion du fer dans l'eau potable est de ≤0,3 mg/L (≤300 µg/L).

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 23 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, fer dans l'eau potable
Fédérale

On a fixé à ≤250 mg/L l'objectif esthétique pour la concentration de chlorure dans l'eau potable. À des concentrations supérieures, le chlorure donne un mauvais goût à l'eau et aux boissons préparées à partir de l'eau et risque par ailleurs de provoquer la corrosion du réseau de distribution.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 4 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, chlorure dans l'eau potable
Fédérale

On a fixé à ≤250 mg/L l'objectif esthétique pour la concentration de chlorure dans l'eau potable. À des concentrations supérieures, le chlorure donne un mauvais goût à l'eau et aux boissons préparées à partir de l'eau et risque par ailleurs de provoquer la corrosion du réseau de distribution.

Dernière mise à jour : 29 nov. 2021
Dossier publié : 4 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, chlorure, chlorure dans l'eau potable, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Fédérale

Bien que la dureté puisse avoir sur l'eau des effets d'ordre esthétique ou organoleptique, on n'a pas fixé de concentration maximale acceptable car la tolérance du public à l'égard de la dureté peut varier considérable-ment selon les conditions locales. Une eau dont la dureté est supérieure à 200 mg/L est considérée comme médiocre, mais elle est tolérée par les consommateurs; les eaux dont la dureté est supérieure à 500 mg/L sont inacceptables pour la plupart des usages domestiques.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 24 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, dureté, approvisionnement en eau avec dureté
Fédérale

Bien que la dureté puisse avoir sur l'eau des effets d'ordre esthétique ou organoleptique, on n'a pas fixé de concentration maximale acceptable car la tolérance du public à l'égard de la dureté peut varier considérable-ment selon les conditions locales. Une eau dont la dureté est supérieure à 200 mg/L est considérée comme médiocre, mais elle est tolérée par les consommateurs; les eaux dont la dureté est supérieure à 500 mg/L sont inacceptables pour la plupart des usages domestiques.

Dernière mise à jour : 30 nov. 2021
Dossier publié : 23 oct. 2016
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, dureté, dureté de l'eau potable, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Fédérale

L'objectif de qualité esthétique pour les matières dissoutes totales (MDT) présentes dans l'eau potable a été fixé à ≤500 mg/L. Une concentration plus grande peut rendre l'eau trop dure, lui donner un mauvais goût et entraîner des dépôts minéraux et de la corrosion. En revanche, la présence de faibles concentrations de MDT dans l'eau contribue à lui donner bon goût.

Dernière mise à jour : 28 sept. 2022
Dossier publié : 21 déc. 2016
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, solides dissous totaux, TDS, TDS dans l'eau potable
Date de modification :