Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Pluvier siffleur - Kouchibouguac

Fédérale

Le pluvier siffleur de la Nouvelle Écosse est inscrit sur la liste des espèces en voie de disparition du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Cet oiseau de rivage est sensible aux facteurs de stress comme l’activité humaine et la perte d’habitat. Des relevés de la population reproductrice de pluviers siffleurs sont effectués chaque année sur les plages côtières de Kejimkujik afin d’en surveiller la reproduction. Ce suivi est fait durant la période de nidification du pluvier (mai-août) avec trois à cinq visites par semaine à chacune des deux plages, soit St.Catherines et Little Port Joli.

Dernière mise à jour : 21 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Écosystème côtier, pluvier siffleur, dunes, Nouvelle-Écosse
Fédérale

La détermination de la viabilité des espèces en péril est une évaluation importante de la biodiversité d'un écosystème. L'évaluation de l'état de chaque espèce menacée peut nous aider à formuler des hypothèses sur l'état du fonctionnement d'un écosystème et sa capacité à maintenir la diversité des espèces. L'évaluation de la situation des espèces côtières en péril, y compris le Pluvier siffleur (Charadrius melodus), l'aster du golfe Saint-Laurent (Symphyotrichum laurentianum) et la léchéa maritime (Lechea maritima) est un indicateur valable de l'intégrité écologique de l'écosystème côtier du parc national de l’Île-du-Prince-Édouard. L'abondance de la population d'asters du golfe et de léchéas maritimes est évaluée et comparée aux niveaux historiques d'abondance de l'espèce, et cette mesure aide à déterminer si la tendance de la taille de la population est à la hausse ou ȧ la baisse.

Dernière mise à jour : 23 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2019
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Littoral, espèce en péril, LEP, pluvier siffleur, oiseau de rivage, succès de reproduction, aster du golfe Saint-Laurent, aster, léchéa maritime du golfe Saint-Laurent
Fédérale

Les harles huppés (Mergus serrator) sont des oiseaux coloniaux retrouvés sur les Ȋles-aux-Sternes, un ensemble de trois petites îles du cordon littoral séparées par l'eau à marée haute et situées dans le parc national Kouchibouguac. Ces canards marins piscivores sont des indicateurs pour l'état des îles de nidification et les écosystèmes marins ou estuaires associés, puisque la distribution et productivité des nids sont étroitement associées aux conditions de l'habitat telle que la présence de l'ammophile à ligule courte (Ammophila breviligulata) et parfois l’élyme des sables (Leymus mollis) ou l’achillée millefeuille (Achillea millefolium); tandis que l’occurrence de l'espèce est également liée à la répartition et l'abondance des ressources de poissons. Le programme de surveillance du harle huppé vise à déterminer le nombre de tentatives de nidification annuel et de mesurer le succès des nids, car ces paramètres sont importants pour la dynamique des populations reproductrices. Les méthodes pour cette mesure impliquent un recensement annuel à la mi-août où les nids (c.-à-d., un bol contenant au moins un œuf) sont localisés en cherchant systématiquement les régions couvertes de végétation sur les Ȋle-aux-Sternes immédiatement après la fin de la saison de reproduction.

Dernière mise à jour : 18 août 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  harle huppé, Mergus serrator, oiseaux coloniaux, piscivore, canard marin, espèce indicatrice, Ȋles-aux-Sternes, îles du cordon littoral, succès reproducteur
Fédérale

Cet ensemble de données contient les résultats des différents inventaires d’oiseaux marins nicheurs effectués au parc national Forillon. Les oiseaux marins sont reconnus comme de bons indicateurs de la qualité des écosystèmes marins et plus particulièrement de l’abondance des espèces proies dont ils dépendent. C’est la raison pour laquelle le suivi des populations d’oiseaux marins fait partie du programme de surveillance de l’intégrité écologique du parc national Forillon. L’abondance des différentes espèces d’oiseaux marins est déterminée par un dénombrement total des nids dans les falaises durant la période de nidification.

Dernière mise à jour : 25 sept. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV TXT
Mots clés:  oiseaux marins, inventaire, mouette tridactyle, goéland, petit pingouin, guillemot à miroir, cormorant à aigrettes, nids
Fédérale

Cet ensemble de données affiche les zones géographiques au sein duquel l’habitat essentiel des espèces terrestres en péril inscrites à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) se produit en Ontario. En vertu de la LEP, est « l’habitat nécessaire à la survie ou au rétablissement d'une espèce sauvage inscrite et qui est identifié comme l’habitat essentiel de l’espèce dans le programme de rétablissement ou du plan d’action pour l’espèce. »

La région géographique dans lequel l’habitat essentiel peut se produire est représenté comme « carrés de quadrillage ». Elles sont grosses (1, 10, 50 ou 100 km2) carrés fondée sur une grille UTM normalisée ou grossiers du système national de référence cartographique (SNRC) balances (1:50, 1/250) qui servent d’un drapeau pour examiner les espèces associées » Document de rétablissement.

Dernière mise à jour : 13 mai 2022
Dossier publié : 19 janv. 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: ESRI REST WMS HTML KMZ ZIP
Mots clés:  espèces en péril (EEP), Habitat essentiel, Loi sur les espèces en péril (LEP), LEP, grille UTM normalisée, Service canadien de la faune (SCF), Ontario, Nature et biodiversité - habitat, Espèce
Fédérale

Ce programme est utilisé pour suivre les tendances dans la population de l’huîtrier de Bachman (Haematopus bachmani), son abondance locale et son taux de survie annuel. Des activités de baguage d’oiseaux, de visite aux fins de réobservation des oiseaux bagués et de dénombrement des populations nicheuses ont lieu chaque année au printemps, le baguage ayant lieu de mai à juillet depuis 2007, et le dénombrement des populations nicheuses, à la fin de mai ou au début de juin depuis 2008. La collecte de données pour cette espèce représente un recensement annuel complet des oiseaux nichant dans des sites de nidification importants un peu partout dans le parc, et est normalisée pour l’ensemble des trois parcs nationaux de la biorégion de la côte de la Colombie-Britannique. Des liens vers les programmes de surveillance en place en Alaska et dans l’État de Washington y sont ajoutés.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  RPN Pacific Rim, huîtrier de Bachman (Haematopus bachmani), tendance dans la population, taux de survie annuel, abondance, habitat intertidal rocheux
Fédérale

Le parc national Terra-Nova effectue des relevés hebdomadaires sur les oiseaux de rivage en août et au début de septembre afin de surveiller l’abondance des Grands Chevaliers et d’autres espèces d’oiseaux de rivage.

Dernière mise à jour : 16 janv. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Grands Chevaliers, oiseaux de rivage, abondance, sondages, intérieur du fjord Newman, Terre-Neuve
Fédérale

En partenariat avec ECCC, le personnel de Gwaii Haanas fait le suivi de cinq colonies de Guillemots marbrés grâce à une station radar située au large du littoral. À l’aurore, lorsque les oiseaux volent vers l’océan, et au crépuscule, lorsqu’ils reviennent vers leur nid, le radar capte des données qui servent à estimer le nombre d’oiseaux par hectare d’habitat de nidification convenable. Les zones échantillonnées sont principalement des milieux estuariens où le bassin versant renferme des peuplements anciens susceptibles d’abriter des nids d’oiseaux en juin et juillet. Le Guillemot marbré est une espèce d’oiseau de mer unique en raison de ses habitudes de nidification : cette espèce ne niche pas en colonies; elle aménage son nid sur de grosses branches couvertes de mousse de grands arbres de peuplements anciens.

Dernière mise à jour : 1 août 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Guillemot marbré, radar, Colombie-Britannique, espèce menacée, forêt ancienne
Fédérale

La deuxième plus grande concentration de sterne pierregarin (Sterna hirundo) en Amérique du Nord se retrouve sur les Ȋles-aux-Sternes, un ensemble de trois petites îles du cordon littoral séparées par la marée haute et situées dans le parc national Kouchibouguac. Ces oiseaux marins sont des indicateurs de la condition des écosystèmes côtiers, marins et estuarien en raison de l’usage de ces aires de nidification et/ou reproduction en plus de leur dépendance sur la distribution des petites populations de poissons dans les lagunes ou le long des plages extérieures des îles du cordon littoral durant la saison de reproduction. Le programme de surveillance des colonies de sternes pierregarin vise à déterminer le nombre de nids total annuel et d'estimer la taille moyenne des couvées afin d’évaluer la santé à long terme de cette population reproductrice. Les méthodes pour cette mesure impliquent un recensement systématique annuel sur les Ȋles-aux-Sternes pendant une période de 1-2 jour(s) de la mi-juin à la fin juin lors du stade tardif de l'incubation.

Dernière mise à jour : 18 août 2022
Dossier publié : 8 juin 2020
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  sterne pierregarin, Sterna hirundo, oiseaux marins, Ȋles-aux-Sternes, îles du cordon littoral, colonies de reproduction, espèce indicatrice, écosystèmes côtiers, écosystèmes marins
Fédérale

Les oiseaux forestiers sont des indicateurs de l’état des habitats dans les écosystèmes forestiers ou de tourbières, car ces espèces démontrent un haut niveau de spécialisation parmi diverses niches écologiques et sont extrêmement sensibles aux processus naturels. En conséquence, ces communautés peuvent réagir rapidement à une large gamme de changements environnementaux ou de succession à plusieurs échelles spatiales. Le programme de surveillance des oiseaux forestiers au parc national Kouchibouguac vise à détecter les changements dans la présence de 20 espèces aviaires indicatrices sélectionnées pour certains types d'habitats spécifiques: forêt de conifères à canopée fermée, forêt de conifères à canopée ouverte, forêt de feuillus, forêt mixte à canopée fermée, forêt mixte à canopée ouverte, tourbière fermée, et tourbière ouverte. Les méthodes pour cette mesure impliquent la surveillance sur un cycle de 5 ans de 119 stations d’écoute en été à partir de la mi-mai jusqu’au début août pendant les premières heures du matin pour correspondre à une augmentation de l'activité des oiseaux.

Dernière mise à jour : 12 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  oiseaux forestiers, oiseau, écosystèmes forestiers, écosystèmes de tourbières, stations d’écoute, communautés d’oiseaux, spécialisation de niches écologiques, espèces indicatrices, processus naturels
Date de modification :