Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Oponce de l’Est – Pointe‑Pelée

Fédérale

En 72 ans, la savane du cordon sablonneux du lac Érié (SCSLE) a perdu environ 65 % de sa superficie. Une norme de cartographie de couverture terrestre sert à classer les types de couverture du parc et à évaluer leur évolution. Cet inventaire est réalisé à l’aide de données obtenues par télédétection et sur le terrain conformément aux protocoles établis. Grâce à cette méthode, on peut déceler et évaluer les changements de la superficie de la SCSLE.

Dernière mise à jour : 16 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  espèce préoccupante, paruline polyglotte, Icteria virens, espèce en voie de disparition, oponce de l’Est, scinque pentaligne, couleuvre fauve de l’Est, télédétection, comté d’Essex
Fédérale

Le parc national de la Pointe-Pelée abrite une population isolée de scinques pentalignes, seule espèce de lézards présente dans l’est du Canada. Sa surveillance nécessite de retourner des débris ligneux afin de chercher les scinques pentalignes. Les dimensions des abris et leur état de décomposition sont également consignés.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  scinque pentaligne, Plestiodon fasciatus, Eumeces fasciatus, sspèce en voie de disparition, abris, comté d’Essex, Ontario
Fédérale

La qualité de l’eau influe grandement sur de nombreux processus et fonctions des milieux humides, et par conséquent, cette mesure peut servir à déterminer la composition et la santé des espèces des milieux humides. Le parc national de Pointe‑Pelée recueille des données sur plusieurs paramètres pour surveiller la qualité de l’eau dans les milieux humides du parc, comme la turbidité, le total des solides en suspension, le phosphore total, l’azote global et la conductance spécifique.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  qualité de l’eau des marais, turbidité, matières en suspension, phosphore, azote, conductivité, comté d’Essex, Ontario
Fédérale

Le recul rapide de la plage du parc national de la Pointe-Pelée a conduit à la formation permanente de trouées dans le cordon littoral de la partie nord-est du parc. La trouée cause une exposition continue au lac Érié susceptible d’altérer les communautés végétales et animales des marais, voire d’entraîner la perte de la totalité de l’habitat riverain et l’habitat des marais du parc. La mesure nécessite de réaliser une analyse spatiale simple au moyen de photographies aériennes et du système d’information géographique (SIG).

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  érosion, dépôt, photographies aériennes, analyse spatiale, comté d’Essex, lac Érié, Ontario
Fédérale

Les coassements des grenouilles et crapauds font l’objet d’un relevé annuel dans des stations permanentes, trois fois au printemps et au début de l’été, à au moins 15 jours d’intervalle. Chaque relevé dure trois minutes. Ils sont réalisés par des employés du parc et des bénévoles.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  grenouilles, crapauds, relevés de coassements, comté d’Essex, Ontario
Fédérale

La surveillance repose sur quatre territoires de piégeage contenant chacun cinq pièges avec appât pendant cinq périodes (de cinq jours chacune) tous les deux ans.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  petit polatouche, espèce préoccupante, territoires de piégeage, comté d’Essex, Ontario
Fédérale

Cet ensemble de données affiche les zones géographiques au sein duquel l’habitat essentiel des espèces terrestres en péril inscrites à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) se produit en Ontario. En vertu de la LEP, est « l’habitat nécessaire à la survie ou au rétablissement d'une espèce sauvage inscrite et qui est identifié comme l’habitat essentiel de l’espèce dans le programme de rétablissement ou du plan d’action pour l’espèce. »

La région géographique dans lequel l’habitat essentiel peut se produire est représenté comme « carrés de quadrillage ». Elles sont grosses (1, 10, 50 ou 100 km2) carrés fondée sur une grille UTM normalisée ou grossiers du système national de référence cartographique (SNRC) balances (1:50, 1/250) qui servent d’un drapeau pour examiner les espèces associées » Document de rétablissement.

Dernière mise à jour : 13 mai 2022
Dossier publié : 19 janv. 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: ESRI REST WMS HTML KMZ ZIP
Mots clés:  espèces en péril (EEP), Habitat essentiel, Loi sur les espèces en péril (LEP), LEP, grille UTM normalisée, Service canadien de la faune (SCF), Ontario, Nature et biodiversité - habitat, Espèce
Fédérale

Les changements dans la couverture de la végétation émergente [principalement quenouilles (Typha) – et Phragmites] et l’eau libre sont quantifiés au moyen de la classification de données de télédétection recueillies au printemps. Les Typha sont des plantes caractéristiques dominantes des marais de Pointe‑Pelée, et leur propagation a modifié la mosaïque d’habitats des terres humides. Au cours de la dernière décennie, le Phragmites s’est répandu dans le parc et a colonisé des aires dominées par Typha menaçant davantage la biodiversité, les fonctions et les habitats des espèces sauvages des marais.

Dernière mise à jour : 16 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  succession de l’habitat, dissémination ou juxtaposition de l’habitat, étendue spatiale, télédétection, photographies aériennes, Comté d’Essex, Ontario
Fédérale

Trois zones de planification spatiale marine sont délimitées dans l’est du Canada afin de définir l’étendue des plans spatiaux marins dirigés par Pêches et Océans Canada (MPO) : l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent (EGSL), les plate-formes de Terre-Neuve et du Labrador (T.-N.L. ), et la plate-forme Néo-Écossaise et la baie de Fundy. La zone de planification de l’EGSL comprend l’estuaire du fleuve Saint-Laurent à partir du nord-est de l’île d’Orléans (Québec), l’estuaire de la rivière Saguenay ainsi que tout le golfe du Saint-Laurent, jusqu’au détroit de Belle Isle (divisions 4RST de l’OPANO). La zone de planification des plate-formes de T.-N.L.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 2 mars 2022
Organisation: Pêches et Océans Canada
Formats: SHP FGDB/GDB CSV ESRI REST
Mots clés:  Planification spatiale marine, Planification, Océan
Fédérale

Cet ensemble de données affiche les zones géographiques au sein duquel l’habitat essentiel des espèces terrestres en péril inscrites à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) se produit en Ontario. En vertu de la LEP, est « l’habitat nécessaire à la survie ou au rétablissement d'une espèce sauvage inscrite et qui est identifié comme l’habitat essentiel de l’espèce dans le programme de rétablissement ou du plan d’action pour l’espèce. »

La région géographique dans lequel l’habitat essentiel peut se produire est représenté comme « carrés de quadrillage ». Elles sont grosses (1, 10, 50 ou 100 km2) carrés fondée sur une grille UTM normalisée ou grossiers du système national de référence cartographique (SNRC) balances (1:50, 1/250) qui servent d’un drapeau pour examiner les espèces associées » Document de rétablissement.

Dernière mise à jour : 13 mai 2022
Dossier publié : 19 janv. 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: ESRI REST WMS HTML KMZ ZIP
Mots clés:  espèces en péril (EEP), Habitat essentiel, Loi sur les espèces en péril (LEP), LEP, grille UTM normalisée, Service canadien de la faune (SCF), Ontario, Nature et biodiversité - habitat, Espèce
Date de modification :