Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Densité d'orignal - Gros-Morne

Fédérale

Le nombre d’orignaux dans le parc national du Mont-Riding dépend de la chasse, du nombre de prédateurs, des rigueurs de l'hiver et des maladies. Le parc national du Mont-Riding effectue chaque année des relevés aériens pour dénombrer la population d'orignaux afin de déterminer si elle se situe à l'intérieur des seuils établis d'après les estimations historiques.

Dernière mise à jour : 12 déc. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  abondance de l’orignal, composition de la population, relevés aériens, Manitoba
Provinciale

Depuis 2021, les vignettes de chasse à l’orignal sont distribuées aux résidents de l’Ontario selon un processus d’attribution de vignettes fondé sur des points. Consultez le Résumé des règlements de la chasse pour obtenir de plus amples renseignements sur les exigences relatives à la chasse à l’orignal en Ontario. Ces données présentent les résultats du processus d’attribution des vignettes de chasse à l’orignal des années précédentes : * année * unités de gestion de la faune (UGF) * type d’orignal * saison * ronde d’attribution * choix * points des demandeurs * nombre de demandeurs * vignettes disponibles * vignettes attribuées * vignettes réclamées Les définitions de ces variables se trouvent dans le dictionnaire de données ci-dessous. Le fonctionnement du processus d’attribution de vignettes de chasse à l’orignal, la façon d’interpréter les résultats et les éléments à prendre en compte au moment de la demande sont expliqués à l’adresse https://www.ontario.ca/fr/page/processus-attribution-vignettes-chasse-orignal-fonde-sur-points.

Dernière mise à jour : 14 sept. 2022
Dossier publié : 25 mars 2022
Organisation: Gouvernement de l'Ontario
Formats: XLSX CSV HTML
Mots clés:  orignal, chasse, vignettes, résultats de l’attribution, environnement et ressources naturelles
Fédérale

Quoi? Un relevé aérien de la population faunique est utilisé au parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton pour évaluer la densité de la population d’orignaux (Alces alces). Quand? Cette mesure fait l’objet d’un suivi tous les deux ou trois ans.

Dernière mise à jour : 31 mai 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, Santé des forêts, Orignal (Alces alces), Stratification, Population, Relevé aérien
Fédérale

Le castor est un important architecte de l'écosystème, crééant des milieux humides, des fourrés et des prés en construisant des barrages et coupant la végétation ligneuse sur les berges des cours d'eau. Cette mesure consiste en un relevé aérien du nombre de colonies de castors actives dans les forêts des basses-terres du parc national du Gros‑Morne. Ce relevé est effectué tous les cinq ans, en automne.

Dernière mise à jour : 20 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Castor du Canada, Castor canadensis, huttes de castors, relevé aérien, Terre-Neuve
Fédérale

L'arlequin plongeur est une espèce peu commune au Canada atlantique et est sur la liste des espèces préoccupantes du COSEPAC. Étant résident des rivières et ruisseaux à courant rapide durant la saison de reproduction, sa présence et son abondance sont des indices importants de la santé de ces écosystèmes. Le parc recense les arlequins plongeurs sur quatre rivières et ruisseaux du parc national du Gros‑Morne; le recensement consiste en une journée de relevés en hélicoptère, est effectué tous les cinq ans et a lieu en mai.

Dernière mise à jour : 19 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Espèces préoccupantes, arlequin plongeur, relevé aérien, Terre-Neuve
Fédérale

Les oiseaux sont une composante importante de la biodiversité des forêts boréales. Les populations d'oiseaux peuvent être une mesure utile de la santé de la forêt. La surveillance des oiseaux forestiers d’hiver combine un dénombrement ponctuel passif et des enregistrements de cris des mésange et des bec‑croisé des sapins. Le relevé a lieu deux années consécutives à chaque cinq ans, durant février et mars, sur 19 routes situées à basse et moyenne élévations dans les écorégions de l'ouest de Terre-Neuve et de la péninsule du nord, dans le parc national du Gros-Morne.

Dernière mise à jour : 13 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux forestiers d’hiver, espèces en péril, dénombrements ponctuels, enregistrements de cris d’oiseaux, mésange à tête noire, Terre-Neuve
Fédérale

L'île de Terre-Neuve abrite la population de lagopède alpin de l'unique sous-espèce Lagopus mutus welchi la plus au sud de l'Amérique du Nord. Le lagopède alpin est la seule espèce d’oiseau à passer toute l’année dans la toundra alpine du parc national du Gros‑Morne. Cette mesure vise à dénombrer la population et à cerner les tendances relatives à la nidification du lagopède alpin au sommet du mont Gros-Morne. Le relevé a lieu à chaque année, entre le 26 mai et le 1er juin.

Dernière mise à jour : 19 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Lagopède alpin, Lagopus muta, toundra alpine, mont Gros‑Morne, dénombrements visuels, Terre-Neuve
Fédérale

Sur l'île de Terre-Neuve, le lièvre arctique est à la limite sud de sa distribution et fréquente typiquement dans un habitat montagneux ou l'élévation et le climat sont similaires à l'Arctique, en faisant une espèce d'herbivore importante dans les écosystèmes de toundra et de landes. Un relevé par quadrats est utilisé pour estimer la population de lièvre arctique du parc durant l’hiver, tant dans les habitats de piètre qualité que dans ceux de grande qualité. Huit placettes permanentes sont échantillonnées tous les deux-trois ans (dépendant des conditions météo) à l’aide de motoneiges équipées de GPS. Le nombre d'individu observé est noté.

Dernière mise à jour : 19 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Lièvre arctique, Lepus arcticus, toundra, landes, quadrat, Terre-Neuve
Fédérale

Ce jeu de données porte sur le suivi de la situation de l’orignal (Alces alces). De par sa position dans la chaîne trophique et des impacts qu’il peut générer sur la composition et la structure des communautés végétales, l’orignal est considéré comme une espèce jouant un rôle clé dans l’évolution naturelle des forêts du PNF. Par ailleurs, l’orignal est un gros gibier très prisé en Gaspésie et on a noté une forte augmentation du nombre d’orignaux récoltés à <5 km des limites du parc depuis le début des années 2000. La situation de la population d’orignaux a donc été choisie comme l’une des mesures du programme de surveillance écologique du parc national de Forillon (PNF) associée à l’indicateur de l’intégrité de l’écosystème forestier.

Dernière mise à jour : 8 mars 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Orignal d'Amérique, Ravage, Recensement, Forêt, Cerf de Virginie, Ongulés, Cervidés, Biodiversité
Fédérale

Le broutage excessif d’une population très dense d’orignaux peut causer des dommages importants à la forêt en compromettant sa composition et la succession forestière. Un orignal peut consommer 30 kg de végétation par jour. Le parc national Fundy fait tous les cinq ans des relevés aériens de sa population d’orignaux.

Dernière mise à jour : 25 sept. 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  orignal, Alces alces, broutage excessif, succession forestière, composition forestière, relevé démographique, relevé aérien, Nouveau-Brunswick
Date de modification :