Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Information sur des aliments nouveaux – le 2’-fucosyllactose issu de Escherichia coli BL21 (DE3)

Fédérale

Santé Canada a informé Fitoplancton Marino S.L. (Cadix, Espagne) qu’il ne s’oppose pas à l’utilisation alimentaire de Tetraselmis chui lyophilisée. Le Ministère a réalisé une évaluation approfondie de cette microalgue conformément à ses Lignes directrices sur l’évaluation de l’innocuité des aliments nouveaux.

Dernière mise à jour : 12 oct. 2021
Dossier publié : 26 févr. 2018
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  nouvel aliment, Tetraselmis chui lyophilisé, souche 8/6, Fitoplancton Marino, évaluation de la sécurité sanitaire des aliments
Fédérale

"Au Canada, les installations où sont manipulés ou entreposés des agents pathogènes humains ou des toxines du groupe de risque 2 (GR2), GR3 et GR4 sont réglementés par l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) en vertu de la Loi sur les agents pathogènes humains et les toxines (LAPHT) et du Règlement sur les agents pathogènes humains et les toxines (RAPHT). l'importation d'agents zoopathogènes, d'animaux infectés, des produits ou sous-produits animaux (p. ex. tissus, sérum) ou d'autres substances pouvant contenir un agent pathogène ou une partie de celui-ci (p. ex. toxine) est réglementée par l'ASPC ou l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) en vertu de la Loi sur la santé des animaux (LSA) et du Règlement sur la santé des animaux (RSA).

Dernière mise à jour : 11 févr. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2018
Organisation: Agence de la santé publique du Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Risques, analyse, évaluation, hypothèses, agent pathogène, évaluation des risques, ligne directrice, fondée sur des données probantes, quantitative
Fédérale

​En réponse aux éclosions d'Escherichia coli producteurs de Shiga-toxines (STEC) O157 associés au porc au Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments a mené une enquêté sur la présence de STEC dans le porc haché cru au détail canadien au cours de la période du 1 novembre 2014 au 31 mars 2016. O157 STEC et non-O157 ont été isolés à partir de 1 (0,11%) de 879 et 13 (2,24%) de 580 échantillons de porc, respectivement.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2022
Dossier publié : 29 mars 2022
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV
Mots clés:  Porc haché cru, Escherichia coli producteurs de Shiga-toxines (STEC), E. coli O157, Non-O157, Prévalence, Pathogène, Détail, Escherichia coli générique, Étude ciblée
Fédérale

Cette base de données regroupe principalement des renseignements sur la souche de Percobacterium recueillie au cours d’une période de 30 ans. D’autres bactéries figurent également dans cette base de données, dont Clavibacter michiganensis sepedonicus, Pantoea stewartii et Ralstonia solanacearum qui servent de témoins positifs dans le cadre d’épreuves diagnostiques.

Dernière mise à jour : 23 févr. 2022
Dossier publié : 6 févr. 2018
Organisation: Agence canadienne d'inspection des aliments
Formats: CSV TXT
Mots clés:  bactéries; cultures; collection
Fédérale

Une priorité élevée est attribuée aux souches de micro-organismes de priorité A (danger plus élevé) figurant sur la Liste intérieure des substances (LIS) pour l'évaluation parce que le gouvernement du Canada les a considérées comme étant des agents pathogènes humains, phytopathogènes ou zoopathogènes (dans le cas de consortiums microbiens) ou parce que leur niveau de danger est incertain.

Dernière mise à jour : 2 mars 2021
Dossier publié : 7 janv. 2020
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Micro-organismes de priorité A, danger plus élevé, Liste intérieure des substances, priorité pour l'évaluation, humains, phytopathogènes, zoopathogènes, consortiums microbiens, niveau de danger incertain
Fédérale

"Surveillance de l'influenza est un système national qui sert à assurer une surveillance constante de la grippe et de maladies semblables à la grippe au Canada. Le programme Surveillance de l'influenza est en fait un réseau qui regroupe des laboratoires, des hôpitaux, des cabinets de médecin et les ministères provinciaux et territoriaux de la Santé. Ses objectifs sont les suivants :
• détecter les éclosions de grippe au pays le plus rapidement possible;
• fournir en temps opportun aux professionnels de la santé [et aux Canadiens intéressés] des renseignements à jour sur l'activité grippale au Canada et à l'étranger;
• surveiller les souches de virus de la grippe (comme la souche H1N1) en circulation et évaluer leur sensibilité aux antiviraux [comme Tamiflu et Relenza]. Les antiviraux, lorsque les médecins s'en servent pour traiter la grippe, peuvent contribuer à réduire la gravité des symptômes et à accélérer la guérison;
• fournir des renseignements dont l'Organisation mondiale de la Santé peut se servir pour formuler des recommandations sur le meilleur vaccin à utiliser contre la grippe saisonnière.
"

Dernière mise à jour : 21 févr. 2022
Dossier publié : 23 avr. 2014
Organisation: Agence de la santé publique du Canada
Formats: DOC XLS
Mots clés:  Influenza, Grippe, epidemiologique
Fédérale

Surveillance de l'influenza est un système national qui sert à assurer une surveillance constante de la grippe et de maladies semblables à la grippe au Canada. Le programme Surveillance de l'influenza est en fait un réseau qui regroupe des laboratoires, des hôpitaux, des cabinets de médecin et les ministères provinciaux et territoriaux de la Santé. Ses objectifs sont les suivants :
• détecter les éclosions de grippe au pays le plus rapidement possible;
• fournir en temps opportun aux professionnels de la santé [et aux Canadiens intéressés] des renseignements à jour sur l'activité grippale au Canada et à l'étranger;
• surveiller les souches de virus de la grippe (comme la souche H1N1) en circulation et évaluer leur sensibilité aux antiviraux [comme Tamiflu et Relenza]. Les antiviraux, lorsque les médecins s'en servent pour traiter la grippe, peuvent contribuer à réduire la gravité des symptômes et à accélérer la guérison;
• fournir des renseignements dont l'Organisation mondiale de la Santé peut se servir pour formuler des recommandations sur le meilleur vaccin à utiliser contre la grippe saisonnière.

Dernière mise à jour : 21 févr. 2022
Dossier publié : 24 févr. 2014
Organisation: Agence de la santé publique du Canada
Formats: DOC XLS
Mots clés:  Niveaux d'activité grippale, Semaine, Épidémiologique, FR, Éclosions, Detection, Laboratoire, Age, Consultations
Fédérale

Surveillance de l'influenza est un système national qui sert à assurer une surveillance constante de la grippe et de maladies semblables à la grippe au Canada. Le programme Surveillance de l'influenza est en fait un réseau qui regroupe des laboratoires, des hôpitaux, des cabinets de médecin et les ministères provinciaux et territoriaux de la Santé. Ses objectifs sont les suivants :
• détecter les éclosions de grippe au pays le plus rapidement possible;
• fournir en temps opportun aux professionnels de la santé [et aux Canadiens intéressés] des renseignements à jour sur l'activité grippale au Canada et à l'étranger;
• surveiller les souches de virus de la grippe (comme la souche H1N1) en circulation et évaluer leur sensibilité aux antiviraux [comme Tamiflu et Relenza]. Les antiviraux, lorsque les médecins s'en servent pour traiter la grippe, peuvent contribuer à réduire la gravité des symptômes et à accélérer la guérison;
• fournir des renseignements dont l'Organisation mondiale de la Santé peut se servir pour formuler des recommandations sur le meilleur vaccin à utiliser contre la grippe saisonnière.

Dernière mise à jour : 21 févr. 2022
Dossier publié : 23 avr. 2014
Organisation: Agence de la santé publique du Canada
Formats: DOC XLS
Mots clés:  Grippe, épidémiologe
Fédérale

Les souches de micro-organismes de priorité C (danger plus faible) figurant sur la Liste intérieure des substances (LIS) ont été désignées pour une évaluation accélérée étant donné qu'elles satisfont aux critères de faible potentiel d'effets nocifs sur la santé humaine ou sur l'environnement, tel qu'il est décrit dans le document portant sur l'établissement des priorités concernant les micro-organismes inscrits sur la Liste intérieure des substances.

Dernière mise à jour : 2 mars 2021
Dossier publié : 23 févr. 2018
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Micro-organismes de priorité C, danger plus faible, Liste intérieure des substances, évaluation accélérée, humains, phytopathogènes, zoopathogènes, consortiums microbiens, niveau de danger incertain
Fédérale

On a attribué une priorité moyenne pour l'évaluation aux souches de micro-organismes de priorité B (danger moyen) inscrites sur la Liste intérieure des substances (LIS), car bien qu'elles n'entrent pas spécifiquement dans la catégorie des pathogènes, le gouvernement du Canada a recueilli des preuves dans les publications scientifiques qu'elles ont le potentiel d'avoir des effets nocifs sur la santé humaine ou sur l'environnement.

Dernière mise à jour : 2 mars 2021
Dossier publié : 30 mai 2018
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Micro-organismes de priorité B, danger moyen, Liste intérieure des substances, priorité moyenne pour l'évaluation, humains, phytopathogènes, zoopathogènes, consortiums microbiens, niveau de danger incertain
Date de modification :