Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Mammifères non indigènes - Gwaii Haanas

Fédérale

Gwaii Haanas a conclu un partenariat avec ECCC pour faire le suivi d’un ensemble de parcelles permanentes et cartographier la structure des colonies et le taux d’occupation de terriers en excavant des terriers de Guillemots cou blanc et de Stariques de Cassin pour y prélever des échantillons. Les données sont utilisées pour déterminer si des changements se produisent dans principales colonies de nidification et si ces changements indiquent une tendance à la hausse ou à la baisse de la population. On estime qu’environ 1,5 million d’oiseaux de mer nichent en colonies sur quelque 200 îles, îlets et rochers de Haida Gwaii, y compris des proportions importantes de 5 espèces d’oiseaux de mer à l’échelle mondiale et nationale. La prédation par des mammifères non indigènes, notamment les ratons laveurs et les rats, menace grandement les oiseaux de mer.

Dernière mise à jour : 1 août 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Guillemot à cou blanc, Starique de Cassin, système de parcelles, occupation des terriers, population reproductrice, oiseaux de mer reproducteurs, nichant en colonies, Colombie-Britannique
Fédérale

Le parc national Terra-Nova surveille la pression exercée par le broutage des mammifères non indigènes sur les communautés végétales des forêts par transects et parcelles.

Dernière mise à jour : 12 déc. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  orignal, lièvre d'Amérique, broutage, mammifères non indigènes, sapin baumier, régénération de la forêt, Terre-Neuve
Fédérale

Cette mesure inclut la surveillance des répercussions du broutage des mammifères non indigènes sur les populations de sapins baumiers dans 30 parcelles choisies au hasard. Cette mesure établit le pourcentage de broutage sur certains sapins et recueille plusieurs paramètres, dont la diversité des espèces, le stade de succession écologique, etc.

Dernière mise à jour : 17 janv. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  sapin baumier, broutage, orignal, dynamique de la population, diversité des espèces, Terre-Neuve
Fédérale

Des plantes non indigènes ont envahi les habitats en basse altitude et ont perturbé physiquement des sites dans le parc national des Lacs Waterton (PNLW). Chaque année, Parcs Canada consacre des ressources substantielles à contrôler ou à éradiquer les plantes non indigènes les plus envahissantes et les plus tenaces. Un protocole de surveillance de la situation des plantes non indigènes a été élaboré pour détecter les changements dans l’abondance et la répartition des espèces végétales non indigènes dans les régions vulnérables du PNLW, et pour mieux comprendre la gravité des impacts des plantes non indigènes sur les communautés de plantes indigènes ainsi que les différences dans ces impacts. L’abondance relative (c. à d. le pourcentage de couvert) des plantes non indigènes envahissantes dans les régions de prairies de fétuques et de forêts parcs à trembles du PNLW est estimée à l’aide d’un échantillonnage aléatoire pondéré sur le plan spatial.

Dernière mise à jour : 16 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  plantes envahissantes non indigènes, pourcentage de couverture, abondance relative, échantillonnage aléatoire, analyse de puissance, Alberta
Fédérale

Tant des espèces indigènes que des espèces non indigènes fréquentent les lacs et les étangs de l’ensemble du parc national Jasper. Avant les activités d’ensemencement, de nombreux lacs du parc national Jasper n’étaient pas fréquentés par les poissons ou possédaient une faible diversité de groupements de poissons. Les mesures d’ensemencement de poissons du passé ont modifié les communautés de poissons d’aujourd’hui. Les espèces de poissons non indigènes introduites peuvent supplanter certaines populations de poissons indigènes, et l’ensemencement de lacs naturels dépourvus de poissons dans le passé peut avoir des incidences sur leur réseaux trophique.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national Jasper, espèces indigènes, espèces non indigènes, espèces envahissantes, espèces introduites, poisson d'eau douce, présence d'espèces
Fédérale

L’appareil photo à détection de mouvement est un outil efficient et non invasif utilisé au parc national Jasper pour échantillonner les populations de mammifères et estimer l’occurrence des espèces. La modélisation de l’occupation, établie grâce aux données de détection/non‑détection obtenues des appareils photo, fournit un cadre utile et souple pour l’analyse des tendances des populations. Des données sont recueillies durant toute l’année un peu partout dans le parc national Jasper afin de déceler les changements dans la répartition des principales populations animales, d’appuyer les prévisions démographiques et, par la même occasion, de mieux guider la gestion.

Dernière mise à jour : 26 juill. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national Jasper, appareil photo à détection de mouvement, piège photographique, caméras-pièges, population de mammifères, espèces
Fédérale

Le parc national Kootenay surveille les plantes exotiques envahissantes en délimitant des transects en bande permanents stratifiés au hasard dans la zone alpine. Le personnel consigne la fréquence de l’occurrence de toutes les espèces non indigènes détectées le long d’un transect en bande.

Dernière mise à jour : 6 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Végétation non indigène, plantes exotiques envahissantes, transects permanents, en délimitant des transects, en bande permanents stratifiés au hasard dans la zone alpine, Colombie?Britannique
Fédérale

Le parc national Yoho surveille les plantes exotiques envahissantes en délimitant des transects en bande permanents stratifiés au hasard dans la zone alpine. Le personnel consigne la fréquence de l’occurrence de toutes les espèces non indigènes détectées le long d’un transect en bande.

Dernière mise à jour : 21 sept. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Végétation non indigène, plantes exotiques envahissantes, transects permanents, en délimitant des transects, en bande permanents stratifiés au hasard dans la zone alpine, Colombie?Britannique
Fédérale

Le parc national Banff surveille les plantes exotiques envahissantes en délimitant des transects en bande permanents stratifiés au hasard dans la zone alpine. Le personnel consigne la fréquence de l’occurrence de toutes les espèces non indigènes détectées le long d’un transect en bande.

Dernière mise à jour : 6 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  espèces exotiques envahissantes, plantes envahissantes, zones de gestion des plantes, forêt, toundra, parc national Banff
Fédérale

Les plantes envahissantes peuvent réduire la biodiversité et compromettre la fonction écosystémique en supplantant les espèces indigènes, en altérant le cycle des nutriments, en déstabilisant le sol et en causant de l’érosion, entre autres impacts. La prévention de la colonisation par des mauvaises herbes envahissantes est réalisée par la restauration précoce et par une réduction de la perturbation, ce qui procure dans les deux cas un avantage aux espèces indigènes, celles ci pouvant alors mieux résister aux invasions futures par des espèces non indigènes. Le parc national Jasper surveille les espèces exotiques et adopte des mesures de lutte contre ces espèces lorsqu’elles menacent les habitats et les écosystèmes vulnérables du parc.

Dernière mise à jour : 26 juill. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national Jasper, plantes envahissantes
Date de modification :