Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Dynamiques des tourbières - Kouchibouguac

Fédérale

La forêt acadienne à l'état naturel est l'une des forêts tempérées la plus riche et diversifiée au monde, par contre elle figure parmi les six forêts menacées d'Amérique du Nord et constitue l'écosystème prédominant du parc national Kouchibouguac. Quelques espèces clés d'arbres prioritaires pour la conservation ont été identifiées comme indicateurs de l'état des forêts: le pin blanc (Pinus strobus), la pruche de l’Est (Tsuga canadensis), et le thuya occidental (Thuya occidentalis). Ces espèces résineuses méritent une attention particulière en raison de leur rareté par rapport aux niveaux historiques ou des baisses récentes notables au niveau de la population. L'érable rouge (Acer rubrum) a également été choisi par intérêt particulier car elle sert de représentante de feuillus dans les forêts mixtes.

Dernière mise à jour : 15 avr. 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  forêt acadienne, pin blanc, Pinus strobus, pruche de l’Est, Tsuga canadensis, érable rouge, Acer rubrum, thuya occidental, Thuya occidentalis
Fédérale

Le Conseil canadien des ministres de l'environnement (CCME) a ​​conçu un Indice de la Qualité des Eaux (IQE) afin de traduire des données complexes sur la qualité de l'eau en un score global intégré de 0 à 100. Ce score est basé sur le nombre de variables mesurées, dont les observations dépassent les seuils de qualité de l'eau (c.-à-d., portée); le nombre total de dépassements dans l'ensemble de données (c.-à-d., fréquence); et l'ampleur des dépassements (c.-à-d., amplitude). Ces paramètres de la qualité de l'eau sont des indicateurs importants de l’état physique, chimique ou biologique des systèmes et processus aquatiques. Le programme de surveillance de la qualité de l'eau au parc national Kouchibouguac vise à utiliser cet indice pour calculer un score et évaluer l'état de nos écosystèmes d'eau douce.

Dernière mise à jour : 15 avr. 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Indice de la Qualité des Eaux, IQE, score, seuils, tributaires, ruisseaux, rivières, écosystèmes d’eau douce, qualité de l’eau
Fédérale

Les oiseaux forestiers sont des indicateurs de l’état des habitats dans les écosystèmes forestiers ou de tourbières, car ces espèces démontrent un haut niveau de spécialisation parmi diverses niches écologiques et sont extrêmement sensibles aux processus naturels. En conséquence, ces communautés peuvent réagir rapidement à une large gamme de changements environnementaux ou de succession à plusieurs échelles spatiales. Le programme de surveillance des oiseaux forestiers au parc national Kouchibouguac vise à détecter les changements dans la présence de 20 espèces aviaires indicatrices sélectionnées pour certains types d'habitats spécifiques: forêt de conifères à canopée fermée, forêt de conifères à canopée ouverte, forêt de feuillus, forêt mixte à canopée fermée, forêt mixte à canopée ouverte, tourbière fermée, et tourbière ouverte. Les méthodes pour cette mesure impliquent la surveillance sur un cycle de 5 ans de 119 stations d’écoute en été à partir de la mi-mai jusqu’au début août pendant les premières heures du matin pour correspondre à une augmentation de l'activité des oiseaux.

Dernière mise à jour : 12 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  oiseaux forestiers, oiseau, écosystèmes forestiers, écosystèmes de tourbières, stations d’écoute, communautés d’oiseaux, spécialisation de niches écologiques, espèces indicatrices, processus naturels
Fédérale

À l'établissement du parc national Kouchibouguac en 1969, les vestiges de l'histoire humaine et les activités d'intervention telles que l'agriculture et la récolte du bois depuis le milieu des années 1880 ont grandement influencé le paysage actuel du parc. À ce jour, les perturbations d'origine humaine se poursuivent par l'utilisation des visiteurs, la construction de sentiers, terrains de camping et installations, ainsi que des travaux d'entretien tels que la tonte de pelouse le long des routes. Ainsi, cette longue histoire de perturbations anthropogéniques a considérablement augmenté la prévalence des espèces végétales exotiques dans le paysage. L'invasion d'écosystèmes naturels par ces plantes envahissantes est considérée comme l'une des plus grandes menaces à la biodiversité et à l'intégrité écologique de ces systèmes.

Dernière mise à jour : 3 juill. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  exotique, invasive, étrangère, espèce végétale, flore vasculaire, végétation, Indice de Plante Invasive, IPI, paysage
Fédérale

Le réseau canadien de biosurveillance aquatique (RCBA) est un programme national de biosurveillance aquatique, établi et maintenu par Environnement et Changement climatique Canada, afin de fournir un protocole normalisé pour l'évaluation écologique des écosystèmes d'eau douce en utilisant des communautés de macroinvertébrés benthiques comme indicateurs biologiques des conditions de ruisseaux ou rivières. Le programme de surveillance des invertébrés benthiques au parc national Kouchibouguac vise à évaluer l'état des communautés d'invertébrés benthiques d'eau douce au fil du temps et à détecter les tendances afin de fournir une alerte précoce de détérioration soit par une réduction de la richesse taxonomique totale, l’indice EPT (c.-à-d., richesse des taxa sensibles à la pollution), ou par une augmentation de l'indice biotique de Hilsenhoff (IBH) pour la pollution organique. Toutes les procédures de terrain et de laboratoire suivent les protocoles standards du RCBA. Au total, 13 sites sont surveillés; 6 situés dans les limites du PNK et échantillonnés chaque année (PRT01, FNT01, PLY01, BLK01, RNK01, MKL01); 7 sites sont situés en dehors du PNK mais dans la zone d'influence et de coopération; 3 d'entre eux sont également échantillonnés annuellement (KCC03, KCS03, RTB02) tandis que les 4 restants sont échantillonnés tous les deux ans (KCC01, KCC02, KCS01, KCS02).

Dernière mise à jour : 15 avr. 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  RCBA, biosurveillance, invertébrés benthiques, indicateurs biologiques, structure des communautés, biodiversité, qualité de l’eau, richesse taxonomique, indice EPT
Fédérale

Les harles huppés (Mergus serrator) sont des oiseaux coloniaux retrouvés sur les Ȋles-aux-Sternes, un ensemble de trois petites îles du cordon littoral séparées par l'eau à marée haute et situées dans le parc national Kouchibouguac. Ces canards marins piscivores sont des indicateurs pour l'état des îles de nidification et les écosystèmes marins ou estuaires associés, puisque la distribution et productivité des nids sont étroitement associées aux conditions de l'habitat telle que la présence de l'ammophile à ligule courte (Ammophila breviligulata) et parfois l’élyme des sables (Leymus mollis) ou l’achillée millefeuille (Achillea millefolium); tandis que l’occurrence de l'espèce est également liée à la répartition et l'abondance des ressources de poissons. Le programme de surveillance du harle huppé vise à déterminer le nombre de tentatives de nidification annuel et de mesurer le succès des nids, car ces paramètres sont importants pour la dynamique des populations reproductrices. Les méthodes pour cette mesure impliquent un recensement annuel à la mi-août où les nids (c.-à-d., un bol contenant au moins un œuf) sont localisés en cherchant systématiquement les régions couvertes de végétation sur les Ȋle-aux-Sternes immédiatement après la fin de la saison de reproduction.

Dernière mise à jour : 18 août 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  harle huppé, Mergus serrator, oiseaux coloniaux, piscivore, canard marin, espèce indicatrice, Ȋles-aux-Sternes, îles du cordon littoral, succès reproducteur
Fédérale

Le pluvier siffleur (Charadrius melodus) est un petit oiseau de rivage en voie de disparition inscrit en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. Cette espèce utilise les rivages océaniques comme sites de reproduction et niche dans les zones sablonneuses douces à végétation clairsemée au-dessus de la ligne d’eau à marée haute. Ces oiseaux sont des indicateurs de la condition des écosystèmes côtiers en raison de leur statut critique, mais aussi puisque cette espèce est sensible aux perturbations humaines, perte ou altération d'habitat, prédation et aux intempéries liées à l'élévation du niveau de la mer ou les changements climatiques. Les vastes îles du cordon littoral au parc national Kouchibouguac sont les hôtes d’un pourcentage considérable de la population le long de la côte atlantique donc notre rôle est crucial pour le résultat de cette espèce à l'échelle continentale.

Dernière mise à jour : 18 août 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  pluvier siffleur, Charadrius melodus, espèce en péril, en voie de disparition, oiseau de rivage, espèce indicatrice, écosystèmes côtiers, dunes de sable, îles du cordon littoral
Provinciale
La base de données géographique des tourbières consiste en des entités polygonales qui représentent le périmètre de tourbières individuelles et en des entités ponctuelles qui situent les sites prélevés en champ. Des données d’attribut de base sont fournies, y compris des données qui peuvent être utilisées pour faire le lien entre l’information géographique et plusieurs bases de données géoscientifiques publiées.
Dernière mise à jour : 29 mars 2022
Dossier publié : 11 avr. 2018
Organisation: Gouvernement du Nouveau-Brunswick
Formats: SHP XML KML GEOJSON other HTML CSV KMZ RSS
Mots clés:  tourbe, tourbière, tourbiere, Information gouvernementale
Fédérale

Le castor (Castor canadensis) est un gros rongeur semi-aquatique essentiellement nocturne utilisé comme indicateur de l’état des écosystèmes d'eau douce en raison de son rôle d'espèce clé et d'ingénieur dans ces écosystèmes. Le potentiel de colonisation des castors dans le parc national Kouchibouguac est considérable en raison de la quantité de cours d'eau du premier et second ordre à l'intérieur de ses frontières. De plus, la principale source de nourriture disponible pour les castors dans le Parc est le peuplier faux-tremble (Populous tremuloides), bien que cette espèce d'arbre colonise les zones perturbées et soit habituellement remplacée par des conifères ou des feuillus tolérants à l'ombre. Par conséquent, la dynamique des populations de castors peut refléter des changements à grande échelle dans les écosystèmes forestiers.

Dernière mise à jour : 12 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  castor, Castor canadensis, semi-aquatique, rongeur, espèce clé, ingénieur d’écosystème, espèce indicatrice, étangs, ruisseaux
Fédérale

La qualité de l'eau est un important déterminant de l’état des milieux humides. Cette variable peut être fortement influencée par de nombreux facteurs de stress, notamment les changements dans l’utilisation des terres et les pratiques de foresterie, les dépôts acides et les polluants aéroportés sur de longues distances, ainsi que les changements climatiques. La surveillance de la qualité de l'eau des tourbières permet de déceler de façon précoce les menaces potentielles pour ces écosystèmes. Une fois par année, des échantillons d'eau sont récoltés à chaque puit des dix sites de milieux humides.

Dernière mise à jour : 17 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Milieux humides, Qualité de l'eau, Variation du niveau d'eau, Stresseurs, Nouvelle-Écosse
Date de modification :