Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada : document technique – le dicamba

Fédérale

Santé Canada a avisé Bayer CropScience Inc. qu'il ne s'oppose pas à l'utilisation alimentaire du canola tolérant au dicamba - MON 94100. Le Ministère a effectué une évaluation exhaustive de cette variété de canola conformément à ses Lignes directrices sur l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux.

Dernière mise à jour : 12 oct. 2021
Dossier publié : 16 juin 2021
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Nouvel aliment, Canola tolérant au dicamba, MON 94100, utilisation de MON 94100, Bayer CropScience Inc., évaluation de la sécurité alimentaire
Fédérale

Santé Canada a avisé Monsanto Canada Inc. qu'il ne s'oppose pas à la vente d'aliments dérivés du soja MON87708 tolérant au dicamba. Le Ministère a réalisé une évaluation approfondie de cette lignée de soja, conformément aux Lignes directrices sur l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux.

Dernière mise à jour : 1 oct. 2021
Dossier publié : 18 mai 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Novel Food, soja tolérant au dicamba, MON 87708, aliment dérivé de, Monsanto Canada Inc., évaluation de la salubrité des aliments
Fédérale

On estime qu'il n'est pas nécessaire d'établir une recommandation pour le chlore dans l'eau potable compte tenu de sa faible toxicité aux concentrations décelées dans l'eau potable traitée. Toute mesure prise pour réduire la concentration de chlore ou de ses sous-produits dans l'eau potable ne doit pas compromettre l'efficacité de la désinfection.

Dernière mise à jour : 29 nov. 2021
Dossier publié : 22 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, chlore, chlore dans l'eau potable, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Fédérale

Le présent document technique porte sur les effets de l'exposition au chlore dans l'eau potable sur la santé. Il ne constitue pas un examen des avantages de la chloration ou des procédés utilisés, ni une évaluation des risques pour la santé de l'exposition aux sous-produits issus de la chloration.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 22 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, chlore dans l'eau potable
Fédérale

Ce document technique passe en revue et évalue tous les risques connus pour la santé qui sont associés à la présence de manganèse dans l’eau potable. Il tient compte des nouvelles études et approches, ainsi que de la disponibilité de techniques de traitement appropriées. D’après cet examen, la recommandation pour le manganèse dans l’eau potable est une concentration maximale acceptable (CMA) de 0,12 mg/L (120 μg/L).

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 31 juill. 2020
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, manganèse dans l'eau potable
Fédérale

La concentration maximale acceptable (CMA) de chlorite dans l'eau potable est de 1 mg/L. La CMA de chlorate dans l'eau potable est de 1 mg/L. Aucune recommandation n'est établie pour le dioxyde de chlore parce qu'il se réduit rapidement en chlorite dans l'eau potable.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 22 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, chlorite et chlorate dans l'eau potable, dioxyde de chlore
Fédérale

Il existe trois isomères du dichlorobenzène, composé aromatique chloré: le 1,2-dichlorobenzène, le 1,3-dichlorobenzène et le 1,4-dichlorobenzène. Les deux premiers sont liquides à la température ambiante, alors que le 1,4-dichlorobenzène est un solide dont le point de fusion atteint 53°C. La concentration maximale acceptable (CMA) en 1,2- et 1,4-dichlorobenzènes dans l'eau potable et l'objectif de qualité esthétique (OE) correspondant sont presenté dane le présent document technique.

Dernière mise à jour : 1 déc. 2021
Dossier publié : 23 oct. 2016
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, Dichlorobenzènes, eau contenant des dichlorobenzènes, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Fédérale

La concentration maximale acceptable (CMA) de chlorite dans l'eau potable est de 1 mg/L. La CMA de chlorate dans l'eau potable est de 1 mg/L. Aucune recommandation n'est établie pour le dioxyde de chlore parce qu'il se réduit rapidement en chlorite dans l'eau potable. Les services de distribution d'eau devraient déployer tous les efforts possibles pour respecter ces recommandations.

Dernière mise à jour : 30 nov. 2021
Dossier publié : 22 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, chlorite, chlorite dans l'eau potable, chlorate, chlorate dans l'eau potable, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Fédérale

L'atrazine est beaucoup utilisée au Canada pour détruire les mauvaises herbes en pré-émergence et en post-émergence dans le maïs, mais aussi dans le lin, et pour détruire totalement la végétation dans les secteurs non cultivés et dans les zones industrielles. La concentration maximale acceptable (CMA) pour l'atrazine dans l'eau potable est de 0,005 mg/L (5 µg/L).

Dernière mise à jour : 30 nov. 2021
Dossier publié : 23 oct. 2016
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, Atrazine, eau contenant de l'Atrazine, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Fédérale

Le diquat (C12H12N2) est un herbicide de la famille des dipyridyles, commercialisé en général sous forme de sel de dibromure ou de dichlorure monohydraté. Il est employé comme agent de dessiccation avant la récolte de diverses cultures semencières, pour le défanage de la pomme de terre et pour la destruction des mauvaises herbes aquatiques. Au Canada, on en utilise moins de 100 000 kg par année, dont 96 pour cent sert d'aide à la récolte. La concentration maximale acceptable (CMA) de diquat (sous forme de cation) dans l'eau potable est de 0,07 mg/L (70 µg/L).

Dernière mise à jour : 1 déc. 2021
Dossier publié : 23 oct. 2016
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Qualité de l'eau potable au Canada, document technique, Diquat, eau contenant du Diquat, concentration maximale acceptable, risques pour la santé
Date de modification :