Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Dénombrement des colonies de castors actives - Gros-Morne

Fédérale

Le parc national Elk Island mesure l’effectif et la répartition de la population de castors tous les trois ans en automne. Pour ce faire, il réalise des recensements aériens pendant lesquels il dénombre les caches de nourriture des castors.

Dernière mise à jour : 5 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Abondance, répartition des castors, huttes actives, inventaire aérien, caches de nourriture des castors, barrages de castor, étangs de castors, Alberta
Fédérale

Ce jeu de données porte sur le suivi des colonies de castors au parc national Forillon. Les castors ont une grande influence sur les écosystèmes aquatiques du parc national Forillon. Le suivi des fluctuations de cette population peut nous permettre de mieux comprendre les variations au niveau des caractéristiques physico-chimique des cours d’eau et éventuellement au niveau des autres populations aquatiques du parc. C’est principalement dans le cadre d’un inventaire aérien en hélicoptère à la grandeur du parc que sont récoltées les données sur les colonies de castor.

Dernière mise à jour : 25 sept. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV TXT
Mots clés:  castor, inventaire, barrage, hutte, colonie
Fédérale

Le parc emploie des relevés aériens pour repérer les abris/barrages actifs des castors à Terra-Nova. Certains de ces endroits sont verifiers à pied ou en canot.

Dernière mise à jour : 30 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  castor, abri de castor, barrage de castor, relevé aérien, milieu humide, Terre-Neuve
Fédérale

L’orignal, une espèce introduite qui n’a pas de prédateur naturel au parc national du Gros‑Morne, cause des dommages à grande échelle dans les forêts du parc. La densité en orignaux sera surveillée à l’aide de relevés aériens et estimée selon la méthode de bloc stratifié aléatoire de Gasaway (1986). Les mâles, femelles, veaus et inconnus sont dénombrés dans des blocs sélectionnés aléatoirement et à densité d’orignaux présumément très élevée, élevée et faible. Le relevé a lieu à la fin du mois de février ou mars, quand le couvert neigeux est suffisant pour voir les traces.

Dernière mise à jour : 13 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Orignal, herbivore introduit, broutage excessif, relevé aérien, Terre-Neuve
Fédérale

Le castor joue un rôle important dans les écosystèmes du parc national du Mont-Riding. Le parc effectue un relevé aérien des caches alimentaires de castor actives dans 30 blocs d’habitat tous les trois ans. Ces inventaires se déroulent depuis 1973.

Dernière mise à jour : 18 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  abondance du castor, caches alimentaires de castor, relevé aérien, Manitoba
Fédérale

L'arlequin plongeur est une espèce peu commune au Canada atlantique et est sur la liste des espèces préoccupantes du COSEPAC. Étant résident des rivières et ruisseaux à courant rapide durant la saison de reproduction, sa présence et son abondance sont des indices importants de la santé de ces écosystèmes. Le parc recense les arlequins plongeurs sur quatre rivières et ruisseaux du parc national du Gros‑Morne; le recensement consiste en une journée de relevés en hélicoptère, est effectué tous les cinq ans et a lieu en mai.

Dernière mise à jour : 19 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Espèces préoccupantes, arlequin plongeur, relevé aérien, Terre-Neuve
Fédérale

L'île de Terre-Neuve abrite la population de lagopède alpin de l'unique sous-espèce Lagopus mutus welchi la plus au sud de l'Amérique du Nord. Le lagopède alpin est la seule espèce d’oiseau à passer toute l’année dans la toundra alpine du parc national du Gros‑Morne. Cette mesure vise à dénombrer la population et à cerner les tendances relatives à la nidification du lagopède alpin au sommet du mont Gros-Morne. Le relevé a lieu à chaque année, entre le 26 mai et le 1er juin.

Dernière mise à jour : 19 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Lagopède alpin, Lagopus muta, toundra alpine, mont Gros‑Morne, dénombrements visuels, Terre-Neuve
Fédérale

Les oiseaux sont une composante importante de la biodiversité des forêts boréales. Les populations d'oiseaux peuvent être une mesure utile de la santé de la forêt. La surveillance des oiseaux forestiers d’hiver combine un dénombrement ponctuel passif et des enregistrements de cris des mésange et des bec‑croisé des sapins. Le relevé a lieu deux années consécutives à chaque cinq ans, durant février et mars, sur 19 routes situées à basse et moyenne élévations dans les écorégions de l'ouest de Terre-Neuve et de la péninsule du nord, dans le parc national du Gros-Morne.

Dernière mise à jour : 13 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux forestiers d’hiver, espèces en péril, dénombrements ponctuels, enregistrements de cris d’oiseaux, mésange à tête noire, Terre-Neuve
Fédérale

Le saumon atlantique est une espèce culturellement et écologiquement importante dans les écosystèmes aquatiques sains de l'ouest de Terre-Neuve. Cette mesure détermine la situation et la tendance du saumon atlantique qui retourne frayer dans trois rivières du parc national du Gros‑Morne – le ruisseau Western, la rivière Trout River et le ruisseau Deer Arm, sur une période de 10 ans. Elle permet aussi de détecter la présence d’espèces anadromes envahissantes. Une barrière de comptage des saumons est installée en alternance entre les trois rivières.

Dernière mise à jour : 19 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Saumon atlantique, ruisseau Western, ruisseau Deer Arm, rivière Trout, barrière à poissons, espèces anadromes non indigènes, Terre-Neuve
Fédérale

Sur l'île de Terre-Neuve, le lièvre arctique est à la limite sud de sa distribution et fréquente typiquement dans un habitat montagneux ou l'élévation et le climat sont similaires à l'Arctique, en faisant une espèce d'herbivore importante dans les écosystèmes de toundra et de landes. Un relevé par quadrats est utilisé pour estimer la population de lièvre arctique du parc durant l’hiver, tant dans les habitats de piètre qualité que dans ceux de grande qualité. Huit placettes permanentes sont échantillonnées tous les deux-trois ans (dépendant des conditions météo) à l’aide de motoneiges équipées de GPS. Le nombre d'individu observé est noté.

Dernière mise à jour : 19 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Lièvre arctique, Lepus arcticus, toundra, landes, quadrat, Terre-Neuve
Date de modification :