Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Brûlage dirigé (CoRe)

Fédérale

La norme suivante est utilisée pour évaluer l’objectif de l’Agence Parcs Canada consistant à gérer les feux de végétation et à effectuer des brûlages dirigés dans le but de restaurer et de maintenir l’intégrité écologique des terres situées dans les parcs. Un cycle de feu naturel de 20 % a été établi en tant que proportion permettant au feu de jouer son rôle de perturbateur naturel dans les écosystèmes, et ce pourcentage demeure réaliste et atteignable si l’on tient compte des contraintes physiques et financières, de la variabilité du régime des feux de végétation dans les parcs nationaux du Mont Revelstoke et des Glaciers et de la nécessité d’assurer la sécurité publique. La moyenne à long terme de 20 % a été obtenue en analysant la variation des superficies brûlées dans les parcs nationaux de différentes superficies, les régimes de feu et l’histoire récente de la gestion des feux de végétation. Cette cible de brûlage devrait être atteignable et maintenue annuellement, sans égard aux activités de brûlage de la végétation durant la période de l’analyse.

Dernière mise à jour : 21 avr. 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  brûlages dirigés, processus écologique, forêt
Fédérale

La norme suivante est utilisée pour évaluer l’objectif de l’Agence Parcs Canada consistant à gérer les feux de végétation et à effectuer des brûlages dirigés dans le but de restaurer et de maintenir l’intégrité écologique des terres situées dans les parcs. Un cycle de feu naturel de 20 % a été établi en tant que proportion permettant au feu de jouer son rôle de perturbateur naturel dans les écosystèmes, et ce pourcentage demeure réaliste et atteignable si l’on tient compte des contraintes physiques et financières, de la variabilité du régime des feux de végétation dans les parcs nationaux du Mont Revelstoke et des Glaciers et de la nécessité d’assurer la sécurité publique. La moyenne à long terme de 20 % a été obtenue en analysant la variation des superficies brûlées dans les parcs nationaux de différentes superficies, les régimes de feu et l’histoire récente de la gestion des feux de végétation. Cette cible de brûlage devrait être atteignable et maintenue annuellement, sans égard aux activités de brûlage de la végétation durant la période de l’analyse.

Dernière mise à jour : 13 avr. 2022
Dossier publié : 23 août 2021
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  brûlages dirigés, processus écologique, forêt
Fédérale

L’intégrité des forêts dépendantes du feu sera préservée au moyen de brûlages dirigés. Le programme de gestion des feux du parc utilise la télédétection pour surveiller annuellement les changements qui se produisent sur le terrain après le brûlage. Les mesures de la Classe d’état des zones brûlées seront utilisées conformément au Plan de surveillance des feux de l’APC.

Dernière mise à jour : 12 déc. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  régime de brûlage, gestion des incendies, forêt dépendante du feu, télédétection, MODIS, Manitoba
Fédérale

Pour évaluer la situation actuelle des feux de végétation en tant que processus écologique dans les forêts intérieures du parc national Pukaskwa (écodistricts des plaines de Pukaskwa, des hautes terres Bremner et des hautes terres Bremner‑Widgeon), on utilise la mesure de la catégorie d’état des zones brûlées (CEZB) qui sert à calculer l’écart de la période moderne par rapport aux cycles de feux de végétation historiques (c.‑à‑d. fréquence des feux). Des données sur les superficies brûlées (hectares) et les emplacements des feux de végétation et sur les brûlages dirigés sont recueillies annuellement. Les calculs de la CEZB suivent les méthodes décrites dans le guide de surveillance des feux de l’Agence Parcs Canada.

Dernière mise à jour : 28 mars 2020
Dossier publié : 26 mars 2020
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Feu de forêt, brûlage dirigé, classe des superficies brûlées, Pukaskwa, différence avec les régimes historiques, ABCC
Fédérale

Le parc national des Lacs Waterton (PNLW) protège l’une des dernières étendues de prairies de fétuques indigènes dans le réseau de Parcs Canada. Les prairies de fétuques indigènes constituent un élément important de la biodiversité dans le parc et sont en voie de disparition au Canada. Il n’y a pas que l’empiètement par le tremble qui est en cause, mais également la densité croissante des peuplements de trembles existants. D’ici 2019, les jeunes trembles (trembles de moins de 2,5 m de hauteur) et les arbustes adjacents à la prairie seront enlevés grâce à des brûlages dirigés dans les zones de prairie, dans le but d’augmenter la superficie des prairies de fétuques dans les unités de brûlage dirigé de la zone visée par le projet, en éliminant 5 % du couvert d’arbustes et de jeunes trembles présent en 2014.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  prairies de fétuques, empiètement des plantes ligneuses, densité des peuplements, couvert de jeunes trembles, couvert d’arbustes, brûlage dirigé, SIG, Alberta
Fédérale

Le pin à écorce blanche (Pinus albicaulis – inscrit comme espèce en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril) et le pin flexible (Pinus flexilis – recommandé pour inscription comme espèce en voie de disparition par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada) ont connu un important déclin de leur population dans une bonne parte de leur aire de répartition en raison d’un certain nombre de facteurs interreliés. Un pathogène introduit (la rouille vésiculeuse - Cronartium ribicola) et une infestation de plus en plus marquée par des coléoptères indigènes (dendroctone du pin pondérosa -Dendroctonus ponderosae), combinés à un régime de feux naturels réduit et à des changements dans le climat, ont tous contribué à leur déclin. Les mesures de rétablissement sont celles entreprises pour améliorer les conditions de croissance des semis résistants à la rouille en ouvrant la canopée à des endroits ciblés pour une éventuelle plantation. Au parc national des Lacs Waterton, les mesures de restauration consistent principalement en des brûlages dirigés de faible étendue conçus pour imiter les effets des feux déclenchés naturellement par la foudre.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  pin à écorce blanche, pin flexible, dendroctone du pin ponderosa, rouille vésiculeuse, restauration, brûlages dirigés, semis résistants à la rouille, Alberta
Fédérale

Le parc national des Prairies surveille les tentatives de nidification et de productivité de la Chevêche des terriers en mesurant le nombre de nids, le nombre de petits et le taux d’occupation.

Dernière mise à jour : 9 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Chevêche des terriers, espèces en péril, colonies de chiens de prairie, nidification, productivité, comptes des nichées, Saskatchewan
Fédérale

Feu de Forêt Année/dNBR 1985-2015Ampleur des changements dans les feux de forêt de 1985 à 2015 Ampleur du changement spectral pour les feux de forêt qui se sont produits de 1985 à 2015. La valeur de l'ampleur du changement est exprimée par la différence normalisée du ratio de brûlage (dNBR), qui est calculée comme la variation entre les valeurs spectrales avant et après le feu à l'origine du changement. Le jeu de données est constitué de trois couches : 1) masque binaire des feux de forêt, 2) année où le plus de perturbation due aux feux de forêt a été détectée et 3) différence normalisée du ratio de brûlage (dNBR), transformée en une valeur de 0 à 200 pour un stockage efficace des données. La valeur réelle de la dNBR se calcule comme suit : dNBR = valeur / 100.

Dernière mise à jour : 8 avr. 2020
Dossier publié : 1 janv. 2020
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: WMS PDF HTML ZIP
Mots clés:  Forêt
Fédérale

Atteinte de l’objectif en matière de population de 400 individus (+/- 100), ce qui correspond à une intégrité écologique jugée « bonne ». Afin de maintenir cette cible, la population de bisons est enrichie tous les deux ans.

Dernière mise à jour : 9 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  abondance de bisons, enclos, herbivore, fluctuation de la population, taux de chargement, Saskatchewan
Fédérale

Les incendies de forêt peuvent entraîner des effets positifs sur les écosystèmes forestiers, comme la lutte contre la propagation d’insectes nuisibles, le maintien de la diversité des habitats et le recyclage des nutriments dans l’ensemble des paysages. Dans le parc national Jasper, la gestion des incendies vise à maintenir ces processus naturels et comprend le brûlage dirigé pour réduire aussi le risque d’incendies futurs qui pourraient menacer le parc et les biens de la collectivité. Des données sont recueillies au moyen de l’imagerie satellitaire et fournissent certains des renseignements nécessaires à l’élaboration de plans propres aux activités de conservation et de rétablissement dans le parc.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national Jasper
Date de modification :