Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Image satellite

Fédérale

Cette carte a été établie à partir de données satellitaires obtenues à l’aide du radiomètre perfectionné à très haute résolution (Advanced Very High Resolution Radiometer, AVHRR) à bord du satellite NOAA-14. Chaque type de couverture terrestre a sa propre signature spectrale. Sur la carte, chacune des signatures est identifiée par une couleur particulière. La carte représente les classes de couvertures terrestres suivantes : forêt de conifères, forêt feuillue, forêt mixte, arbustaie de transition boisée, milieu humide/arbustaie, prairie, toundra, territoire agricole et neige/glace.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 1 janv. 2006
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF other
Mots clés:  carte géographique, plante, topography
Fédérale

La série de cartes diverses de l’Atlas du Canada de 1965 à 2006 contient une carte illustrant la répartition des types de couvertures terrestres au Canada. Les images ont été réalisées à partir des données à très grande résolution fournies par l’AVHRR, un radiomètre perfectionné embarqué sur satellite. La carte illustre 31 classes de couvertures terrestres : 12 pour le territoire boisé, 3 pour les couverts arbustifs, 6 pour les landes et les prairies, 7 pour le territoire mis en valeur (incluant les terres cultivées, le territoire en mosaïque et les zones bâties) et 2 pour le territoire sans végétation. Les données de base se limitent à un petit groupe de lieux habités et de routes principales.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 1 janv. 1999
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  gestion des terres, télédétection
Fédérale

Cette couche montre une distribution simplifiée des types de couvertures des terres du Canada à partir d’une image satellite obtenue en 1995. La couverture des terres joue un rôle important dans le cycle de l’eau car elle affecte de manière significative l’évapotranspiration et la quantité d’eau quittant un bassin versant. L’évapotranspiration est la somme de l’évaporation et de la transpiration, toutes deux relatives au type de couverture des terres. Les plantes qui couvrent une large partie de terre et qui ont des racines profondes ont une plus grande transpiration.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, couverture terrestre, environnement
Fédérale

La série de cartes-affiches de l’Atlas du Canada contient une carte-affiche illustrant les différents types de couverture terrestre au Canada. Elle a été élaborée principalement à partir de données à très grande résolution fournies par l’AVHRR, un radiomètre perfectionné embarqué sur satellite. La carte-affiche présente 31 différents types de couvertures répartis en neuf grandes catégories allant des forêts de conifères aux régions enneigées et glacées. Des photographies illustrent les divers types de terres dans chacune de ces neuf catégories.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 1 janv. 2004
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  gestion des terres, satellite, télédétection, écosystème
Fédérale

La carte illustre le risque d'érosion éolienne des sols non protégés dans les zones sensibles au changement climatique. Les régions qui sont susceptibles d'être les plus sensibles au réchauffement climatique sont situées dans le sud et le centre des Prairies et dans la partie la plus méridionale de l'Ontario. Le risque d'érosion éolienne est tributaire de la nature du climat et de la végétation d'une zone donnée. Les régions au climat sec et chaud et à couverture végétale clairsemée sont plus vulnérables à l'érosion éolienne.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, changement climatique
Fédérale

La série de cartes diverses de l’Atlas du Canada de 1965 à 2006 contient une carte bilingue produite conjointement par Ressources naturelles Canada et l’Agence spatiale canadienne. La carte a été élaborée à partir de 45 images distinctes prises par les capteurs AVHRR embarqués sur des satellites de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA). Les données satellitaires ont été accentuées afin de mieux faire ressortir certains types importants de couvertures terrestres. Les données AVHRR (radiomètre perfectionné à très haute résolution) ont une résolution d’environ un kilomètre carré au sol.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 1 janv. 1991
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  cours d'eau, gestion des terres, lac, télédétection
Fédérale

La 5e édition (1978 à 1995) de l’Atlas national du Canada contient une carte qui divise le Canada en douze catégories de couverture principale (par exemple, forêt), elles-mêmes subdivisées en catégories de couverture secondaire. La carte est basée sur des images satellite qui ont été triées et organisées par écodistrict.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 17 févr. 1989
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  gestion de l'environnement, gestion des terres
Fédérale

Un point chaud est un élément d’une image satellite infrarouge qui représente une source de chaleur, habituellement de la végétation en feu. Il peut représenter un feu, tandis que plusieurs points chauds peuvent représenter un feu plus important. Le Système de surveillance, de cartographie et de modélisation des feux de forêt (Fire M3) est une composante d’un système national d’information sur les feux de forêt qui détecte, surveille et cartographie les points chauds et, par le fait même, les feux de forêt. L’Atlas du Canada, en collaboration avec le Service canadien des forêts, a cartographié tous les points chauds pour les feux de forêt de 2001 à 2009.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  bassin versant, carte, environnement
Fédérale

Un point chaud est un élément d’une image satellite infrarouge qui représente une source de chaleur, habituellement de la végétation en feu. Il peut représenter un feu, tandis que plusieurs points chauds peuvent représenter un feu plus important. Le Système de surveillance, de cartographie et de modélisation des feux de forêt (Fire M3) est une composante d’un système national d’information sur les feux de forêt qui détecte, surveille et cartographie les points chauds et, par le fait même, les feux de forêt. L’Atlas du Canada, en collaboration avec le Service canadien des forêts, a cartographié tous les points chauds pour les feux de forêt de 2001 à 2009.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  bassin versant, carte, environnement
Fédérale

Le parc national Elk Island a recours à la classification de la couverture du sol pour déterminer les changements spatiaux qui surviennent dans la végétation de la forêt partout dans le parc. Cette mesure est fondée sur une classification supervisée d’imagerie satellite multibande obtenue par télédétection (Landsat). L’analyse est effectuée à peu près tous les cinq ans, à l’aide d’images prises à la mi-juillet.

Dernière mise à jour : 25 sept. 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Forêt, télédétection, imagerie satellite multibande, Landsat, végétation, Alberta
Date de modification :