Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Grenouilles et crapauds – Pointe‑Pelée

Fédérale

Les grenouilles et les crapauds ont été surveillés à l’aide de relevés visuels et audio lors de visites des milieux humides deux fois par année, en mai et en juin, entre 2006 et 2014. Le personnel du parc a évalué les grenouilles et les crapauds pour déterminer leurs difformités physiques, leur abondance et leur diversité.

Dernière mise à jour : 6 févr. 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Milieux humides, Grenouilles, Crapauds, Amphibiens, Mille-Îles, Ontario
Fédérale

Le parc national de la Pointe-Pelée abrite une population isolée de scinques pentalignes, seule espèce de lézards présente dans l’est du Canada. Sa surveillance nécessite de retourner des débris ligneux afin de chercher les scinques pentalignes. Les dimensions des abris et leur état de décomposition sont également consignés.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  scinque pentaligne, Plestiodon fasciatus, Eumeces fasciatus, sspèce en voie de disparition, abris, comté d’Essex, Ontario
Fédérale

La surveillance repose sur quatre territoires de piégeage contenant chacun cinq pièges avec appât pendant cinq périodes (de cinq jours chacune) tous les deux ans.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  petit polatouche, espèce préoccupante, territoires de piégeage, comté d’Essex, Ontario
Fédérale

En voie de disparition, l’oponce de l’Est est une espèce focale de la savane du cordon sablonneux du lac Érié (SCSLE), l’un des écosystèmes terrestres les plus en péril d’Amérique du Nord. Bien que la surveillance de l’espèce dans le parc ait commencé en 1971, il est impossible d’obtenir une estimation exacte des tendances de la population en raison de la variabilité des techniques d’échantillonnage employées. À l’heure actuelle, le parc national de la Pointe-Pelée utilise une grille de 10 x 10 m pour prélever des échantillons dans des parcelles choisies de différentes densités.

Dernière mise à jour : 16 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  oponce de l’Est, Opuntia humifusa, espèce en voie de disparition, grilles d’échantillonnage, cordon sablonneux du lac Érié, comté d’Essex, Ontario
Fédérale

La qualité de l’eau influe grandement sur de nombreux processus et fonctions des milieux humides, et par conséquent, cette mesure peut servir à déterminer la composition et la santé des espèces des milieux humides. Le parc national de Pointe‑Pelée recueille des données sur plusieurs paramètres pour surveiller la qualité de l’eau dans les milieux humides du parc, comme la turbidité, le total des solides en suspension, le phosphore total, l’azote global et la conductance spécifique.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  qualité de l’eau des marais, turbidité, matières en suspension, phosphore, azote, conductivité, comté d’Essex, Ontario
Fédérale

Le recul rapide de la plage du parc national de la Pointe-Pelée a conduit à la formation permanente de trouées dans le cordon littoral de la partie nord-est du parc. La trouée cause une exposition continue au lac Érié susceptible d’altérer les communautés végétales et animales des marais, voire d’entraîner la perte de la totalité de l’habitat riverain et l’habitat des marais du parc. La mesure nécessite de réaliser une analyse spatiale simple au moyen de photographies aériennes et du système d’information géographique (SIG).

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  érosion, dépôt, photographies aériennes, analyse spatiale, comté d’Essex, lac Érié, Ontario
Fédérale

En 72 ans, la savane du cordon sablonneux du lac Érié (SCSLE) a perdu environ 65 % de sa superficie. Une norme de cartographie de couverture terrestre sert à classer les types de couverture du parc et à évaluer leur évolution. Cet inventaire est réalisé à l’aide de données obtenues par télédétection et sur le terrain conformément aux protocoles établis. Grâce à cette méthode, on peut déceler et évaluer les changements de la superficie de la SCSLE.

Dernière mise à jour : 16 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  espèce préoccupante, paruline polyglotte, Icteria virens, espèce en voie de disparition, oponce de l’Est, scinque pentaligne, couleuvre fauve de l’Est, télédétection, comté d’Essex
Fédérale

L’abondance et la diversité des grenouilles et des crapauds sont deux bons indicateurs de l’intégrité écologique. Le parc effectue un dénombrement visuel des grenouilles et des crapauds adultes dans les terres humides côtières après la saison de la reproduction. Cette méthode ne permet pas d’évaluer les espèces à reproduction hâtive et peut surestimer l’abondance des grenouilles, car ces évaluations coïncident avec l’émergence de masse de nouvelles grenouilles, qui ont un taux de mortalité très élevé.

Dernière mise à jour : 10 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  terres humides, grenouilles, crapauds, abondance, baie Georgienne, Ontario
Fédérale

Les changements dans la couverture de la végétation émergente [principalement quenouilles (Typha) – et Phragmites] et l’eau libre sont quantifiés au moyen de la classification de données de télédétection recueillies au printemps. Les Typha sont des plantes caractéristiques dominantes des marais de Pointe‑Pelée, et leur propagation a modifié la mosaïque d’habitats des terres humides. Au cours de la dernière décennie, le Phragmites s’est répandu dans le parc et a colonisé des aires dominées par Typha menaçant davantage la biodiversité, les fonctions et les habitats des espèces sauvages des marais.

Dernière mise à jour : 16 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  succession de l’habitat, dissémination ou juxtaposition de l’habitat, étendue spatiale, télédétection, photographies aériennes, Comté d’Essex, Ontario
Fédérale

Des relevés visuels sont effectués chaque année et servent à évaluer les taux d’occupation annuels de 10 étangs de reproduction connus du crapaud de l’Ouest. Comme cette espèce dépend des milieux humides pour se reproduire, elle sert de mesure de la santé des écosystèmes aquatiques. Le crapaud de l’Ouest, seul amphibien indigène à Haida Gwaiii, a été désigné espèce préoccupante par le COSEPAC en 2002.

Dernière mise à jour : 1 août 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Anaxyrus boreas, habitat de reproduction aquatique, Bufo boreas, crapaud de l’Ouest, suivi des amphibiens, santé des écosystèmes, milieu humide, Colombie-Britannique
Date de modification :