Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Habitat sûr pour espèces écosensibles - Lacs-Waterton

Fédérale

Cet ensemble de données contient des dénombrements d’espèces qui ont été réalisés au moyen d’une série de 30 appareils photo actionnés par le mouvement. Le but de l’étude est de surveiller les populations de grizzlis. Les appareils photo sont donc placés à des endroits stratégiques de l’habitat du grizzli, à l’intérieur du corridor de la rivière Firth, dans le parc national Ivvavik, et dans des zones adjacentes. Les appareils prennent une photo lorsqu’un animal entre dans leur zone de détection et sauvegardent la photo ainsi que la date et l’heure.

Dernière mise à jour : 10 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Occupation du grizzli, grizzli, carnivores, parc national Ivvavik, espèce clé, appareils photo actionnés par le mouvement, rivière Firth, terrestre
Fédérale

Les oiseaux sont les vertébrés les plus diversifiés et constituent un important indicateur de la santé d’un écosystème. Les grandes aires protégées comme le Parc national des Lacs-Waterton procurent un habitat important pour tout un éventail d’espèces d’oiseaux. Les données recueillies peuvent fournir toute une panoplie d’indices écologiques; par exemple, certaines données servent à évaluer les effets de l’utilisation du territoire et du changement climatique. .

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  oiseaux forestiers, surveillance acoustique, enregistreurs portatifs, guildes d’oiseaux, Cordillère montagnarde, Alberta
Fédérale

L’appareil photo à détection de mouvement est un outil efficient et non invasif utilisé au parc national Lacs-Waterton pour échantillonner les populations de mammifères et estimer l’occurrence des espèces. La modélisation de l’occupation, établie grâce aux données de détection/non-détection obtenues des appareils photo, fournit un cadre utile et souple pour l’analyse des tendances des populations. Des données sont recueillies durant toute l’année un peu partout dans le parc national Lacs-Waterton afin de déceler les changements dans la répartition des principales populations animales, d’appuyer les prévisions démographiques et, par la même occasion, de mieux guider la gestion.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  présence de mammifères, espèces indigènes, cougar, lynx, grizzlis, renard roux, loup, loups, carcajou
Fédérale

Le wapiti est de loin l’ongulé dominant dans le parc national des Lacs Waterton, avec une population suffisamment importante pour influencer les écosystèmes du parc, en particulier l’écorégion montagnarde et celle de la forêt-parc à trembles. Brouteur important, le wapiti aide à maintenir la prairie saine en empêchant les plantes ligneuses d’empiéter, mais le broutage excessif entraînera une détérioration de la prairie. Dans le parc national des Lacs Waterton, des relevés aériens de wapitis (figure 1) sont effectués depuis le début des années 1970. Le recensement de la population hivernale de wapitis est réalisé au moyen d’un relevé aérien ou terrestre, pour lequel un dénombrement minimal complet est calculé, dans le but de détecter les changements dans le temps.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  élan, wapiti, compte de population minimale, relevés aériens, taille de population, ongulés, broutage excessif, broutage insuffisant, Alberta
Fédérale

Les lacs et les étangs sont une caractéristique aquatique importante dans le parc national des Lacs Waterton. En raison de la topographie extrême, bon nombre de ces étendues d’eau étaient dépourvues de poissons avant l’ensemencement historique. Les pratiques d’ensemencement historiques ont grandement bouleversé les communautés de poissons. À bien des endroits, la présence d’espèces non indigènes met en péril les populations de poissons indigènes.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  indice des poissons de lac, truite indigène, truite non indigène, ensemencement historique, richesse, abondance, Alberta
Fédérale

Des plantes non indigènes ont envahi les habitats en basse altitude et ont perturbé physiquement des sites dans le parc national des Lacs Waterton (PNLW). Chaque année, Parcs Canada consacre des ressources substantielles à contrôler ou à éradiquer les plantes non indigènes les plus envahissantes et les plus tenaces. Un protocole de surveillance de la situation des plantes non indigènes a été élaboré pour détecter les changements dans l’abondance et la répartition des espèces végétales non indigènes dans les régions vulnérables du PNLW, et pour mieux comprendre la gravité des impacts des plantes non indigènes sur les communautés de plantes indigènes ainsi que les différences dans ces impacts. L’abondance relative (c. à d. le pourcentage de couvert) des plantes non indigènes envahissantes dans les régions de prairies de fétuques et de forêts parcs à trembles du PNLW est estimée à l’aide d’un échantillonnage aléatoire pondéré sur le plan spatial.

Dernière mise à jour : 16 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  plantes envahissantes non indigènes, pourcentage de couverture, abondance relative, échantillonnage aléatoire, analyse de puissance, Alberta
Fédérale

Au Canada, seulement 2,1 % de l’écorégion de la forêt parc des contreforts bénéficie de la protection que confère un parc fédéral ou provincial. Le parc national des Lacs Waterton (PNLW) est le seul parc national où cette écorégion pittoresque et diversifiée sur le plan biologique est protégée. La rareté des feux de forêt et l’absence de broutage par le bison ont contribué à l’empiètement de la forêt de trembles et à l’homogénéisation de la prairie de fétuques. Cette région est également le site de la plus importante concentration de plantes non indigènes envahissantes.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  forêt parc des contreforts, prairie de fétuques, plantes non indigènes envahissantes, pourcentage de couvert foliaire, couvert de plantes envahissantes, Alberta
Fédérale

Ce programme, dirigé par Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), fait partie d’un programme national élargi servant à décrire les modèles spatiaux et temporels de la qualité de l’eau de nombreux grands cours d’eau du Canada. Dans le parc national des Lacs-Waterton, les variables physiques et chimiques sont mesurées à divers sites d’évaluation de la qualité de l’eau se trouvant le long des deux grandes rivières qui proviennent du parc ou le traversent, la rivière Waterton et la rivière Belly . Ces sites se trouvent dans les eaux d’amont de grandes rivières qui fournissent des services écosystémiques à bon nombre d’utilisateurs en aval (p. ex. de l’eau potable) et sont en amont de sites de pollution de source ponctuelle et de source non ponctuelle.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  indice de la qualité de l’eau, échantillons d’eau, composition chimique de l’eau, composition à la surface de l’eau, Alberta
Fédérale

Le pin à écorce blanche (Pinus albicaulis – inscrit comme espèce en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril) et le pin flexible (Pinus flexilis – recommandé pour inscription comme espèce en voie de disparition par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada) ont connu un important déclin de leur population dans une bonne parte de leur aire de répartition en raison d’un certain nombre de facteurs interreliés. Un pathogène introduit (la rouille vésiculeuse - Cronartium ribicola) et une infestation de plus en plus marquée par des coléoptères indigènes (dendroctone du pin pondérosa -Dendroctonus ponderosae), combinés à un régime de feux naturels réduit et à des changements dans le climat, ont tous contribué à leur déclin. Le taux de survie des semis plantés est une mesure de l’efficacité de la gestion, en partie, utilisée pour évaluer l’efficacité des mesures de rétablissement des espèces de pins à cinq aiguilles dans le parc national des Lacs Waterton.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  pin à écorce blanche, pin flexible, dendroctone du pin ponderosa, rouille vésiculeuse, restauration, taux d’établissement des semis, Alberta
Fédérale

Il s'agit d'une mesure multi-parcs, qui comprend un inventaire et une évaluation de 1 754 ponceaux et de 51 ponts le long des autoroutes et des routes des parcs nationaux Banff, Kootenay, Yoho, des Lacs-Waterton, du Mont-Revelstoke et des Glaciers. Dans le parc national du Mont-Revelstoke, la capacité pour du poisson dans les cours d'eau situés au-dessus de l’autoroute transcanadienne est limitée, mais nous avons 89 points de passage de cours d’eau qui peuvent maintenir la connectivité aquatique ou détourner les cours d'eau en cas de blocage. Les aspects d'un point de passage de cours d'eau qui peuvent constituer un obstacle à la connectivité aquatique comprennent une prise d'eau élevée, un blocage physique et une défaillance structurale.

Dernière mise à jour : 20 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  passage des poissons, ponceau, autoroute, connectivité aquatique, eau douce, Colombie-Britannique
Date de modification :