Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Surveillance des espèces en péril et des espèces rares et difficiles, région des sables bitumineux

Fédérale

Le programme de surveillance des oiseaux chanteurs vivant dans les forêts matures a été lancé en 2014. Les oiseaux chanteurs vivant dans les forêts matures sont prioritaires en matière de surveillance parce qu’ils peuvent être vulnérables à la perturbation de l’habitat et que leurs habitats sont, en général, moins communs et qu’ils sont difficiles à restaurer lorsqu’ils ont été perturbés. Ce programme amélioré a recours à un plan d’échantillonnage stratifié de relevés par dénombrement ponctuel pour améliorer la surveillance d’oiseaux chanteurs plus rares qui sont préoccupants du point de vue de la conservation. Ces données serviront aussi à valider des modèles qui prévoient les changements des populations d’oiseaux en réaction aux activités liées aux sables bitumineux et à peaufiner le concept de surveillance des oiseaux.

Dernière mise à jour : 25 juill. 2019
Dossier publié : 16 déc. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Sables bitumineux, Oiseau migrateur, Oiseaux terrestre, Oiseaux, Sables bitumineux, Forêt, Boréal, Dénombrement ponctuel, Espèces en péril
Fédérale

La surveillance des relations de cause à effet d’Environnement et Changement climatique Canada consiste avant tout à comprendre comment les oiseaux chanteurs boréaux, dont plusieurs espèces en péril, sont affectés par l’activité anthropique dans la région des sables bitumineux, particulièrement les répercussions de la perturbation physique des habitats forestiers par l’exploration et l’exploitation des sables bitumineux et la construction connexe. La détermination de l’abondance d’espèces d’oiseaux chanteurs associées à un ou divers types d’habitats et la compréhension de la manière dont le type et le nombre d’oiseaux varient selon le type et la quantité d’habitats sont des éléments importants de l’évaluation de l’effet qu’exerce la perturbation de l’habitat. La surveillance à l’échelle régionale consiste avant tout à comprendre comment et pourquoi les oiseaux chanteurs boréaux, dont plusieurs espèces en péril, sont affectés par l’activité anthropique dans la région des sables bitumineux de la rivière de la Paix, de l’Athabasca et de Cold Lake. Les projets menés à l’échelle locale visent principalement à combler des lacunes de notre compréhension de schémas de réaction complexes aux échelles régionales en ciblant des habitats particuliers ou des caractéristiques de l’exploitation qui présentent un intérêt.

Dernière mise à jour : 14 juin 2022
Dossier publié : 16 déc. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: WMS HTML ESRI REST
Mots clés:  Nature et biodiversité - habitat, Observation et mesures, Protéger le bien-être des espèces, Approfondir les connaissances scientifiques et formuler de nouvelles méthodes pour gérer; protéger et rétablir les espèces, Prairies - Alberta (AB), Oiseau migrateur, Sables bitumineux
Fédérale

La plupart des oiseaux chanteurs du parc national et de la réserve de parc national Kluane parcourent des distances moyennes pendant leur migration et pourraient être menacés par la dégradation de l’habitat le long de leurs voies migratoires. Ces oiseaux peuvent également servir à indiquer si les composantes essentielles de l’habitat se sont régénérées dans les forêts du parc et de la réserve de parc après l’importante infestation de dendroctones de l’épinette à la fin des années 1990. Les points d’écoute des oiseaux chanteurs se fait deux fois l’an en juin dans une forêt dominée par l’épinette blanche, suivant le protocole de la stratégie de surveillance des oiseaux terrestres de l’Alaska. Les espèces sont identifiées, et les dénombrements se font au son et à la vue.

Dernière mise à jour : 13 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, oiseau nicheur, migrateur, oiseau migrateur, oiseau chanteur, points d’écoute
Fédérale

Le Programme de surveillance des oiseaux forestiers (PSOF) est mis en œuvre chaque année en Ontario depuis 1987, par le Service canadien de la faune d’Environnement Canada (région de l’Ontario).Chaque année, des bénévoles effectuent des relevés dans 50 à 150 sites; les relevés consistent en deux visites de dix minutes àcinq points d’écoute par site. Même si le Programme de surveillance des oiseaux forestiers vise en premier lieu 52 espèces, il produit des données sur l’occurrence et l’abondance relative de plus de 100 espèces àces sites. Le Programme a été conçu pour étudier les tendances spatial et temporelles des oiseaux associés aux forêts matures, les sites de surveillance étant choisis dans des endroits hors route et dans des secteurs principaux de grandes forêts matures protégées contre la gestion forestière active. Ainsi, le Programme de surveillance des oiseaux forestiers peut compléter d’autres programmes de surveillance aviaire en fournissant des renseignements sur l’état des oiseaux liés aux forêts matures, oùles conditions de l’habitat sont relativement constantes.

Dernière mise à jour : 30 juill. 2021
Dossier publié : 18 déc. 2017
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML ZIP
Mots clés:  Forêt, oiseaux, surveillance, habitat, forêt mature, boisés, Oiseau
Fédérale

La surveillance à l’échelle régionale consiste avant tout à comprendre comment et pourquoi les oiseaux chanteurs boréaux, dont plusieurs espèces en péril, sont affectés par l’activité anthropique dans la région des sables bitumineux de la rivière de la Paix, de l’Athabasca et de Cold Lake. Les données sont recueillies dans plusieurs types d’habitats et pour un ensemble d’intensités de perturbation allant de faible à forte. Les données sur les oiseaux ont été recueillies dans divers habitats, y compris quelques habitats qui n’ont pas fait l’objet d’un relevé précédemment, pour combler les lacunes en matière d’information sur les associations oiseau-habitat. L’ensemble de données 1 (2011-2013) comporte des relevés d’oiseaux qui ont été effectués dans 41 types d’habitats dans la région des sables bitumineux de la rivière de la Paix, de l’Athabasca et de Cold Lake.

Dernière mise à jour : 25 juill. 2019
Dossier publié : 16 déc. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Sables bitumineux, Oiseau migrateur, Paruline du Canada, espèces en péril, oiseaux terrestres, oiseaux, mixte, forêt, végétation
Fédérale

Les projets menés à l’échelle régionale portent principalement sur l’élimination des lacunes de notre compréhension des schémas de réaction complexes aux échelles régionales en ciblant des habitats particuliers ou des caractéristiques de l’exploitation qui présentent un intérêt. Environnement et Changement climatique Canada surveille comment et pourquoi les oiseaux boréaux réagissent à des caractéristiques de l’exploitation des sables bitumineux au moyen de sites de surveillance de 25 hectares choisis de manière à représenter une fourchette d’intensités de perturbation qui va de faible à forte. Les sites sont visités à plusieurs reprises pendant la saison de reproduction, du début mai jusqu’au début juillet, afin de recenser le nombre d’oiseaux individuels sur le site à l’étude. En raison de sa conception, la surveillance cible les types d’habitat et de perturbation pour lesquels les renseignements sont limités.

Dernière mise à jour : 25 juill. 2019
Dossier publié : 16 déc. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Sables bitumineux, Oiseau migrateur, Paruline du Canada, espèces en péril, oiseaux terrestres, oiseaux, mixte, forêt, végétation
Fédérale

Des données sont recueillies à l’aide de dispositifs d’enregistrement automatique qui sont préprogrammés et installés dans les écosystèmes forestiers. Les appareils sont programmés pour capter le chant des oiseaux le matin, de mai à août, et les enregistrements ultérieurs sont analysés par Études d’Oiseaux Canada. L’abondance des oiseaux forestiers dans diverses guildes communautaires est comparée aux autres types de forêts analogues dans l’ensemble de l’Ontario et surveillée à l’aide du protocole de surveillance des oiseaux forestiers.

Dernière mise à jour : 6 févr. 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux forestiers, Appareil d’enregistrement automatique, Études d’Oiseaux Canada, Mille-Îles, Ontario
Fédérale

Au parc national de l’Î.-P.-É., la santé et la croissance des arbres font l'objet d'un suivi à l'intérieur de 20 parcelles forestières permanentes utilisées pour un suivi à long terme. Ces parcelles ont été établies en 2006 dans des forêts d'épinettes blanches matures, dans le cadre du programme du Réseau d'évaluation et de surveillance écologique (RESE). Les données recueillies portent sur la dominance d'espèces d'arbres, le recrutement et la croissance. Les mesures prises sur le terrain comprennent le nom de l'espèce, le diamètre à hauteur de poitrine (dhp) et la condition des arbres.

Dernière mise à jour : 24 mars 2020
Dossier publié : 24 mars 2020
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de l’Î.-P.-É., santé de la forêt, arbres, croissance, recrutement, espèces d'arbres clés
Fédérale

Des dénombrements d’oiseaux par points d'écoute sont effectués chaque année grâce à la collecte et à la transcription d’enregistrements acoustiques. Les stations d’enregistrement sont situées le long de 11 transects et sont visitées le matin, entre la fin de mai et le début de juillet. Les chants et les cris de toutes les espèces identifiables sont consignés. Étant donné qu’ils sont sensibles aux changements environnementaux, qu’ils sont répandus et qu’il est facile d’en faire le relevé, les oiseaux chanteurs migrateurs constituent un excellent indicateur de la santé de l’écosystème forestier.

Dernière mise à jour : 6 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de Prince Albert, Saskatchewan, forêt, aviaire, boréal, oiseau, acoustique, dénombrement ponctuel
Fédérale

Le parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne surveille les oiseaux forestiers à l’aide du dénombrement ponctuel sur l’île Beausoleil; cette mesure est axée sur l’abondance de cinq espèces fréquentes d’oiseaux chanteurs et sur la diversité globale.

Dernière mise à jour : 19 sept. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  forêt, oiseaux, viréos, parulines, grives, Service canadien de la faune, île Beausoleil, baie Georgienne, Ontario
Date de modification :