Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Recul des glaciers

Fédérale

Les minéraux associés aux roches mères des diamants que l'on trouve dans les sédiments glaciaires (pyrope chromifère, diopside chromifère, ilménite titanifère et olivine) indiquent la présence d'une kimberlite. Dans une certaine mesure, ils permettent également d'estimer la probabilité de la présence de diamants. Combinée à la géophysique, la connaissance de la configuration régionale des avancées et reculs glaciaires contribue à la découverte de kimberlites, formations rocheuses où l'on trouve des diamants. Cette carte montre la localisation des matériaux superficiels et indique la direction générale de l’écoulement glaciaire.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, diamant, industrie minière, économie
Fédérale

Lors du dernier maximum glaciaire (DMG) le complexe glaciaire de l'Amérique du Nord comprenait trois nappes glaciaires principales : l'inlandsis laurentidien, centré sur le Bouclier canadien, mais qui s'étendait également vers l'ouest et le sud sur les plaines intérieures; l'inlandsis de la Cordillère, qui noyait la ceinture montagneuse occidentale entre le front glaciaire commun le plus septentrional, les États-Unis et la Béringie (territoire du Yukon et Alaska non glaciés); et l'inlandsis innuitien, qui recouvrait la plus grande partie de l'archipel Arctique canadien au nord de 75° de latitude nord environ. On désigne souvent la couverture glaciaire de Terre-Neuve et des provinces Maritimes du Canada pendant cet intervalle par l'expression complexe glaciaire appalachien parce que la glace s'écoulait depuis des centres locaux à l'intérieur de cette région plutôt que depuis le Bouclier canadien. Toutes les nappes glaciaires périphériques confluaient généralement avec l'inlandsis laurentidien au DMG et l'inlandsis du Groenland confluait avec l'inlandsis innuitien. Le complexe glaciaire de l'Amérique du Nord fut de loin la plus étendue des nappes glaciaires du Pléistocène tardif, couvrant une superficie d'environ 15 millions de kilomètres carrés (17,4 millions avec l'inlandsis du Groenland).

Dernière mise à jour : 22 févr. 2022
Dossier publié : 28 janv. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: ZIP
Mots clés:  glace, plante
Fédérale

La 4e édition de l'Atlas national du Canada (1974) contient un jeu de deux cartes sur le relèvement post-glaciaire. L’une montre la limite marine maximale post-glaciaire et l’autre l’altitude la plus élevée du relèvement post-glaciaire ; toutes deux en pieds au-dessus du niveau actuel de la mer. Les deux cartes montrent les glaciers existants et sont accompagnées d’un texte détaillé fournissant de l’information de référence sur la limite marine post-glaciaire, le relèvement post-glaciaire et la production de ces deux cartes.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 8 janv. 1972
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  calotte glaciaire, glacier, hydrologie
Fédérale

La carte montre la distribution des glaciers et des calottes glaciaires et indique aussi les rivières et les lacs qui sont alimentés par les eaux de fonte des glaciers (ou des calottes glaciaires). La présente planche a pour objet l’identification des cours d’eau alimentés par les eaux de fonte des glaciers. En raison de l’échelle de la carte, on a négligé d’indiquer beaucoup de glaciers de faible importance, et, par conséquent, on n’a pas identifié les cours d’eau alimentés par ces glaciers comme des cours d’eau fluvio-glaciaires. La proportion des eaux glaciaires aux eaux non glaciaires diminue à mesure qu’on progresse en aval des glaciers.

Dernière mise à jour : 22 févr. 2022
Dossier publié : 1 janv. 1978
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  glaciers, hydrologie, niveaux d'eau, écoulement fluvial
Fédérale

La 4e édition de l'Atlas national du Canada (1974) contient une carte montrant la composition générale des matériaux de surface, notamment : le socle rocheux, les matériaux meubles (dépôts glaciaires, blocs, alluvions, graviers, sable, limons, argiles, dépôts résiduels altérés, sols, terrains organiques), les affleurements rocheux, les matériaux non consolidés et la glace de glacier.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 8 janv. 1973
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  géographie, géologie, géomorphologie, sciences de la terre
Fédérale

La 3e édition de l’Atlas du Canada (1957) contient une carte montrant l'emplacement des matériaux glaciaires selon les connaissances au milieu des années 50. La superficie des glaciers actuels et des calottes glaciaires est représentée. Le sens du mouvement des glaces est indiqué par l'orientation des drumlins (collines allongées ou ovales de dépôts glaciaires), des drumlinoïdes, des rainures et des stries glaciaires, des cannelures et des roches moutonnées (roches arrondies façonnées par la glace) et le sens du mouvement des glaciers de vallée. Les superficies de lacs glaciaires disparus sont représentées par les déversoirs de ces anciens lacs glaciaires.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 1 janv. 1957
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  calotte glaciaire, glacier, géomorphologie
Fédérale

La plupart des matériaux non consolidés recouvrant la masse continentale canadienne sont d'origine glaciaire; ils ont été déposés pendant la dernière glaciation, lorsque les glaciers ont emporté ou enfoui des dépôts antérieurs. Certains sédiments ont été emportés par des glaciers et déposés à quelque distance sans avoir été triés. D'autres sédiments ont été emportés et remaniés par des eaux de fonte glaciaire ou transportés et déposés par l'action fluviatile ou éolienne. Certains sédiments sont d'origine organique ou volcanique.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, sédiments
Fédérale

La carte montre la quantité et la qualité des eaux souterraines. La qualité est exprimée par la quantité de solides dissous en parties par million. La quantité est exprimée par le nombre de litres par seconde. À l’époque du Pléistocène, la majeure partie du Canada était couverte par les glaciers ; il est donc normal que les dépôts meubles d’origine glaciaire y soient prédominants.

Dernière mise à jour : 22 févr. 2022
Dossier publié : 1 janv. 1978
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  hydrogéologie, hydrologie, matériaux superficiels
Fédérale

Les glaciers et les champs de glace sont d'énormes masses de glace formées sur les continents par la compaction et la recristallisation de la neige; ils descendent très lentement le long d'une pente ou se déplacent vers l'extérieur en raison de leur propre poids. On estime que 200 000 kilomètres carrés, soit quelque 2 % du territoire canadien, sont recouverts de glaciers et de champs de glace. Une énorme quantité d'eau douce est emprisonnée dans les calottes glaciaires polaires et dans les glaciers des hautes montagnes. On trouve des glaciers et des champs de glace dans la Cordillère de l'Ouest et dans les montagnes de l'Arctique oriental.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, ecosysteme aquatique, glace, glaciers
Fédérale

La 5e édition (1978 à 1995) de l’Atlas national du Canada contient une carte qui représente les glaciers, les points de vêlage et les parcours des icebergs en dérive du Canada et du Groenland, et donne le nom des principaux glaciers et des principales calottes glaciaires.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 12 févr. 1985
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  glacier, hydrologie
Date de modification :