Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Relevé des oiseaux des forêts intérieures

Fédérale

Le programme de surveillance des oiseaux chanteurs vivant dans les forêts matures a été lancé en 2014. Les oiseaux chanteurs vivant dans les forêts matures sont prioritaires en matière de surveillance parce qu’ils peuvent être vulnérables à la perturbation de l’habitat et que leurs habitats sont, en général, moins communs et qu’ils sont difficiles à restaurer lorsqu’ils ont été perturbés. Ce programme amélioré a recours à un plan d’échantillonnage stratifié de relevés par dénombrement ponctuel pour améliorer la surveillance d’oiseaux chanteurs plus rares qui sont préoccupants du point de vue de la conservation. Ces données serviront aussi à valider des modèles qui prévoient les changements des populations d’oiseaux en réaction aux activités liées aux sables bitumineux et à peaufiner le concept de surveillance des oiseaux.

Dernière mise à jour : 25 juill. 2019
Dossier publié : 16 déc. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Sables bitumineux, Oiseau migrateur, Oiseaux terrestre, Oiseaux, Sables bitumineux, Forêt, Boréal, Dénombrement ponctuel, Espèces en péril
Fédérale

Le programme de surveillance des espèces en péril et des espèces rares et difficiles à observer d’Environnement et Changement climatique Canada fait appel à des plans d’échantillonnage ciblé pour évaluer l’état et l’évolution des tendances des espèces qu’il n’est pas facile d’échantillonner au moyen d’autres programmes. Une analyse structurée a été utilisée pour classer par ordre de priorité les espèces d’oiseaux terrestres aux fins de surveillance dans le cadre de ce programme. Il a été établi que les oiseaux chanteurs vivant dans les forêts matures sont la priorité absolue en matière de surveillance parce qu’ils peuvent être vulnérables à la perturbation de l’habitat et que leurs habitats sont, en général, moins communs et qu’ils sont difficiles à restaurer lorsqu’ils ont été perturbés. Un programme de surveillance des oiseaux chanteurs vivant dans les forêts matures a été lancé en 2014.

Dernière mise à jour : 5 nov. 2019
Dossier publié : 16 déc. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: WMS HTML ESRI REST
Mots clés:  Nature et biodiversité - habitat, Observation et mesures, Protéger le bien-être des espèces, Évaluer l'état des espèces, Prairies - Alberta (AB), Oiseau migrateur, Sables bitumineux
Fédérale

Les oiseaux forestiers sont des indicateurs de l’état des habitats dans les écosystèmes forestiers ou de tourbières, car ces espèces démontrent un haut niveau de spécialisation parmi diverses niches écologiques et sont extrêmement sensibles aux processus naturels. En conséquence, ces communautés peuvent réagir rapidement à une large gamme de changements environnementaux ou de succession à plusieurs échelles spatiales. Le programme de surveillance des oiseaux forestiers au parc national Kouchibouguac vise à détecter les changements dans la présence de 20 espèces aviaires indicatrices sélectionnées pour certains types d'habitats spécifiques: forêt de conifères à canopée fermée, forêt de conifères à canopée ouverte, forêt de feuillus, forêt mixte à canopée fermée, forêt mixte à canopée ouverte, tourbière fermée, et tourbière ouverte. Les méthodes pour cette mesure impliquent la surveillance sur un cycle de 5 ans de 119 stations d’écoute en été à partir de la mi-mai jusqu’au début août pendant les premières heures du matin pour correspondre à une augmentation de l'activité des oiseaux.

Dernière mise à jour : 12 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  oiseaux forestiers, oiseau, écosystèmes forestiers, écosystèmes de tourbières, stations d’écoute, communautés d’oiseaux, spécialisation de niches écologiques, espèces indicatrices, processus naturels
Fédérale

Des données sont recueillies à l’aide de dispositifs d’enregistrement automatique qui sont préprogrammés et installés dans les écosystèmes forestiers. Les appareils sont programmés pour capter le chant des oiseaux le matin, de mai à août, et les enregistrements ultérieurs sont analysés par Études d’Oiseaux Canada. L’abondance des oiseaux forestiers dans diverses guildes communautaires est comparée aux autres types de forêts analogues dans l’ensemble de l’Ontario et surveillée à l’aide du protocole de surveillance des oiseaux forestiers.

Dernière mise à jour : 6 févr. 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux forestiers, Appareil d’enregistrement automatique, Études d’Oiseaux Canada, Mille-Îles, Ontario
Fédérale

Les oiseaux forestiers sont diversifiés en Ontario, de nombreuses espèces étant communes ou très répandues dans la péninsule Bruce (paruline flamboyante, paruline à gorge noire, grand pic, etc.). Le parc national surveille la nidification des oiseaux forestiers (principalement des oiseaux chanteurs et des pics) au moyen d’enregistreurs automatiques préprogrammés dans 20 sites (quatre voies), répartis également entre les forêts de feuillus et les forêts de conifères.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux forestiers, parulines, pics, viréos, nidification, enregistreurs automatisés, feuillus, conifères, Grands Lacs
Fédérale

Les projets menés à l’échelle régionale portent principalement sur l’élimination des lacunes de notre compréhension des schémas de réaction complexes aux échelles régionales en ciblant des habitats particuliers ou des caractéristiques de l’exploitation qui présentent un intérêt. Environnement et Changement climatique Canada surveille comment et pourquoi les oiseaux boréaux réagissent à des caractéristiques de l’exploitation des sables bitumineux au moyen de sites de surveillance de 25 hectares choisis de manière à représenter une fourchette d’intensités de perturbation qui va de faible à forte. Les sites sont visités à plusieurs reprises pendant la saison de reproduction, du début mai jusqu’au début juillet, afin de recenser le nombre d’oiseaux individuels sur le site à l’étude. En raison de sa conception, la surveillance cible les types d’habitat et de perturbation pour lesquels les renseignements sont limités.

Dernière mise à jour : 25 juill. 2019
Dossier publié : 16 déc. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Sables bitumineux, Oiseau migrateur, Paruline du Canada, espèces en péril, oiseaux terrestres, oiseaux, mixte, forêt, végétation
Fédérale

La présence et l’abondance de 11 espèces d’oiseaux des marais sont évaluées chaque année à l’aide de relevés visuels et audio (huit parcelles par année) dans l’ensemble du parc entre mai et juillet. La richesse en espèces d’oiseaux et l’abondance des espèces indicatrices peuvent être comparées à des centaines d’autres sites du Programme de surveillance des marais dans la région des Grands Lacs.

Dernière mise à jour : 28 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Milieux humides, Marais, Oiseaux, Programme de surveillance des marais, Mille-Îles, Ontario
Fédérale

Quoi? L’abondance de la grive de Bicknell (une espèce en péril figurant dans la liste de la LEP), ainsi que celle d’autres espèces de la faune aviaire boréale, font l’objet d’une surveillance dans la région forestière boréale du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton dans le but de déterminer si les taux d’occupation sont en train de changer ou ont changé au fil du temps. Quand? Les suivis ont lieu une fois par année, au printemps, de préférence avant l’aube ou le crépuscule, lorsque la grive de Bicknell et d’autres oiseaux chanteurs sont plus vocaux.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, Région forestière boréale, Grive de Bicknell (Catharus bicknelli), Espèce en péril, Dénombrements par points d’écoute, Taux d’occupation, Santé des forêts
Fédérale

Le programme de surveillance des oiseaux utilise le dénombrement ponctuel pour détecter les changements dans l’abondance d’une série d’espèces forestières dans la réserve de parc national Nahanni, ce qui permet d’être rapidement alertés des déclins de populations et des changements dans les écosystèmes terrestres. Les relevés sont effectués chaque année en juin.

Dernière mise à jour : 6 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux, dénombrements ponctuels, espèces préoccupantes, quiscale rouilleux, espèces menacées, moucherolles, parulines, Territoires du Nord-Ouest, Nahanni
Fédérale

Les oiseaux sont une composante importante de la biodiversité des forêts boréales. Les populations d'oiseaux peuvent être une mesure utile de la santé de la forêt. La surveillance des oiseaux forestiers d’hiver combine un dénombrement ponctuel passif et des enregistrements de cris des mésange et des bec‑croisé des sapins. Le relevé a lieu deux années consécutives à chaque cinq ans, durant février et mars, sur 19 routes situées à basse et moyenne élévations dans les écorégions de l'ouest de Terre-Neuve et de la péninsule du nord, dans le parc national du Gros-Morne.

Dernière mise à jour : 13 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux forestiers d’hiver, espèces en péril, dénombrements ponctuels, enregistrements de cris d’oiseaux, mésange à tête noire, Terre-Neuve
Date de modification :