Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à l'Étude Canadienne sur l'alimentation totale - Mercure (Hg) 1998, 2000

Fédérale

Données sur la qualité de l’environnement tirées des eaux, des poissons et des sédiments de 20 lacs du Canada. Parmi les mesures figurent celles concernant le mercure, le méthylmercure, les paramètres physicochimiques tels que le pH et l’alcalinité, les isotopes stables, les données biologiques sur les poissons, les nutriments, les ions et les métaux. Les données portent sur des sites échantillonnés sur une période de un à huit ans à partir de 2008. Parmi les poissons analysés dans chaque site, il y a au moins une espèce prédatrice de niveau trophique supérieur et une espèce proie.

Dernière mise à jour : 23 févr. 2018
Dossier publié : 5 janv. 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Environnement, Qualité de l'eau, Lac, Eau de surface, Poisson, Mercure, Qualité de l’eau, Eau douce, Poisson
Fédérale

Pour assurer la sécurité des consommateurs, il est important de déterminer les concentrations des micro éléments dans les aliments. Les micro éléments sont des métaux qui sont présents en faibles concentrations dans l’air, dans l’eau et dans le sol. Trente-quatre micro éléments sont généralement mesurés dans les composites d’échantillons alimentaires de l’EAT. Bien que les résultats des mesures de mercure et de fluorure ne soient pas disponibles sur le portail de données ouvertes, on peut les trouver dans les documents référencés ci-dessous.

Dernière mise à jour : 8 févr. 2022
Dossier publié : 26 oct. 2020
Organisation: Santé Canada
Formats: TXT CSV
Mots clés:  Totale, alimentation, aliments, composites, Étude sur le panier de provisions, EAT, Étude sur l'alimentation totale, contaminants, micro éléments
Fédérale

Cet ensemble de données contient la distribution du mercure total (THg), du mercure élémentaire gazeux (GEM), du mercure méthylé, et du mercure diméthylique (DMHg) dans l'ensemble de la colonne d'eau de l'Arctique canadien. Le mercure dans l'Arctique est un problème important pour l'environnement et la santé humaine. La dépendance des peuples du Nord aux aliments traditionnels, tels que les mammifères marins, pour leur subsistance signifie qu'ils sont particulièrement exposés à l'exposition au mercure. Les concentrations de mercure dans les organismes biologiques ont augmenté depuis le début de l'ère industrielle et sont contrôlées par une combinaison de facteurs abiotiques, dynamique et structure du réseau alimentaire et comportement animal.

Dernière mise à jour : 29 juill. 2021
Dossier publié : 28 août 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  Arctique, Passage du Nord-Ouest, Polynie ouverte du nord, Détroit d'Hudson, Baie d'Hudson, mercure, Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN), Contaminants, Web de nourriture marine
Fédérale

DEHA
L’adipate de bis(2-éthylhexyle) (DEHA) est largement utilisé comme plastifiant dans des matériaux qui entrent en contact avec les aliments tels que les pellicules plastiques et les emballages alimentaires en PVC utilisés pour réemballer la viande, la volaille, le poisson, le fromage et d’autres aliments. Le DEHA est également présent dans les joints en PVC des couvercles des bocaux en verre. Comme d’autres plastifiants, le DEHA n’est pas chimiquement lié au polymère, et on l’a détecté à de très faibles niveaux dans les aliments en raison de sa migration depuis les pellicules plastiques. Une exposition orale répétée au DEHA peut être associée à des effets sur le foie, les reins, la reproduction et le développement.

Dernière mise à jour : 25 janv. 2022
Dossier publié : 4 janv. 2022
Organisation: Santé Canada
Formats: CSV TXT
Mots clés:  Totale, alimentation, aliments, composites, DEHA, phtalate, phtalates, DEHP, Étude sur le panier de provisions
Fédérale

Données sur la qualité des sédiments de 20 lacs du Canada. Parmi les paramètres figurent le mercure total, le méthylmercure, les sulfates, le carbone inorganique et organique, l’azote, et les métaux récupérables totaux. Pour chaque lac, les échantillons de sédiments de fond ont été prélevés dans trois sites, conformément à des protocoles normalisés à l’échelle nationale. La période d’échantillonnage était de 2011 à 2016, et certains lacs principaux ont été échantillonnés pendant toute la période, tandis que d’autres l’ont été une seule fois.

Dernière mise à jour : 30 juill. 2021
Dossier publié : 5 janv. 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML CSV TXT
Mots clés:  Environnement, Qualité de l'eau, Lac, Eau de surface, Mercure, Sédiment, Qualité de l’eau, Sédiment, Suivi
Fédérale

Les radionucléides sont des éléments qui libèrent une énergie appelée rayonnement. Ils peuvent provenir de sources naturelles (p. ex., le sol et la roche) ou artificielles (p. ex., certaines applications industrielles, militaires et médicales) (https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/securite-et-risque-pour-sante/radiation/categories-sources/environnementale.html).

Dernière mise à jour : 10 févr. 2022
Dossier publié : 1 mai 2020
Organisation: Santé Canada
Formats: TXT CSV
Mots clés:  Totale, alimentation, aliments, composites, radionucléides, césium, iode, américium, plomb
Fédérale

Les concentrations ambiantes de mercure (Hg) différencié par espèce ont été mesurées à de nombreux sites au Canada. Le mercure atmosphérique est mesuré sous trois formes définies du point de vue opérationnel : mercure élémentaire gazeux (MEG), mercure gazeux réactif (MGR) et mercure particulaire (PBM). Dans la plupart des conditions, le mercure élémentaire gazeux (ou Hg0) est l’espèce prédominante dans l’air (environ 95 à 99 %), tandis que les concentrations de mercure gazeux réactif et de mercure particulaire sont généralement de deux ordres de grandeur inférieurs, c’est-à-dire qu’elles sont inférieures à 5 % de la concentration totale de mercure atmosphérique (Schroeder et Munthe, 1998). On pense que le mercure gazeux réactif est constitué de composés tels que HgCl2, HgBr2, Hg(OH)2 (Lin et Pehkonen, 1999), bien que sa composition exacte soit inconnue.

Dernière mise à jour : 11 déc. 2019
Dossier publié : 10 août 2016
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML CSV
Mots clés:  Air, qualité de l’air, surveillance atmosphérique, gaz atmosphériques, particules atmosphériques, chimie des précipitations atmosphériques, combinaison des gaz et des particules atmosphériques, réseaux et études, NAtChem
Fédérale

Le parc national Kejimkujik, en Nouvelle-Écosse, Canada, est une région de nature délicate pour la contamination par les métaux lourds, comme le mercure, en partie en raison de dépôts atmosphériques à long terme de régions industrielles globales et régionales. La région est éloignée de centres industriels, mais est sous le vent des sources principales de pollution en Amérique du Nord et le Canada, et historiquement eu de nombreux sites de mines d’or. La région a également subi l’acidification anthropiques de dépôt de sulfates au cours du 20ieme siècle, ce qui a donné lieu à des conditions favorables limnologiques pour la méthylation de mercure (Hg) dans les lacs de Kejimkujik. Kejimkujik est donc connue pour être un point d’accès sans fil pour la bioaccumulation du méthylmercure (MeHg) et la bioamplification, avec les concentrations de mercure plus élevée détectée dans les populations de plongeon huard (Gavia immer) partout au Canada et en Amérique du Nord.

Dernière mise à jour : 23 juill. 2021
Dossier publié : 4 mai 2018
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  carottes de sédiments lacustres, dépôt atmosphérique, métaux lourds, changement climatique, tendances historiques, Programme de Changements climatiques et pollution de l'air (CCPA), mercure, Produit biochimique
Fédérale

Des mesures du mercure élémentaire gazeux, du mercure oxydé gazeux et du mercure particulaire lié à des PM2,5 ont été recueillies par Environnement et Changement climatique Canada d’août à septembre 2013 à la SSPA 13 de la WBEA (Fort McKay Sud) et à la SSPA 4 de la WBEA (Buffalo Viewpoint). La surveillance a repris à la SSPA 13 de la WBEA en septembre 2014, avec deux instruments de mesure des espèces chimiques de mercure, et se poursuit. Un instrument de mesure des espèces chimiques de mercure surveille le mercure élémentaire gazeux, le mercure oxydé gazeux et le mercure particulaire lié à des PM2,5, tandis que le second mesure le mercure élémentaire gazeux, le mercure oxydé gazeux et le mercure lié à des PM10. Ces données constituent les premières mesures atmosphériques liées aux espèces chimiques de mercure à être communiquées dans la région des sables bitumineux.

Dernière mise à jour : 23 févr. 2022
Dossier publié : 11 mars 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV HTML
Mots clés:  Sables bitumineux, Qualité de l'air, Air ambiant, mercure atmosphérique différencié par espèce, la composition des particules, matière particulaire, la composition de matière particulaire, RCEPA, échantillonnage actif
Fédérale

L’ochratoxine A (OTA) est une toxine naturelle produite par des espèces fongiques des genres Aspergillus et Penicillium. Cette toxine naturelle peut se trouver dans un vaste groupe de produits agricoles tels que les céréales, le café et les fruits. Le stockage inapproprié des grains dans des conditions humides peut occasionner des niveaux plus élevés d’OTA. L’ochratoxine A est un métabolite fongique toxique dont la consommation peut provoquer des effets néphrotoxiques, tératogènes, immunosuppressifs et carcinogènes chez plusieurs espèces.

Dernière mise à jour : 18 janv. 2022
Dossier publié : 4 janv. 2022
Organisation: Santé Canada
Formats: CSV TXT
Mots clés:  Totale, alimentation, aliments, composites, mycotoxine, mycotoxines, ochratoxine, OTA, ochratoxine A
Date de modification :