Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Oiseaux forestiers - Kouchibouguac

Fédérale

Les oiseaux forestiers sont diversifiés en Ontario, de nombreuses espèces étant communes ou très répandues dans la péninsule Bruce (paruline flamboyante, paruline à gorge noire, grand pic, etc.). Le parc national surveille la nidification des oiseaux forestiers (principalement des oiseaux chanteurs et des pics) au moyen d’enregistreurs automatiques préprogrammés dans 20 sites (quatre voies), répartis également entre les forêts de feuillus et les forêts de conifères.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux forestiers, parulines, pics, viréos, nidification, enregistreurs automatisés, feuillus, conifères, Grands Lacs
Fédérale

Des données sont recueillies à l’aide de dispositifs d’enregistrement automatique qui sont préprogrammés et installés dans les écosystèmes forestiers. Les appareils sont programmés pour capter le chant des oiseaux le matin, de mai à août, et les enregistrements ultérieurs sont analysés par Études d’Oiseaux Canada. L’abondance des oiseaux forestiers dans diverses guildes communautaires est comparée aux autres types de forêts analogues dans l’ensemble de l’Ontario et surveillée à l’aide du protocole de surveillance des oiseaux forestiers.

Dernière mise à jour : 6 févr. 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux forestiers, Appareil d’enregistrement automatique, Études d’Oiseaux Canada, Mille-Îles, Ontario
Fédérale

La plupart des oiseaux chanteurs du parc national et de la réserve de parc national Kluane parcourent des distances moyennes pendant leur migration et pourraient être menacés par la dégradation de l’habitat le long de leurs voies migratoires. Ces oiseaux peuvent également servir à indiquer si les composantes essentielles de l’habitat se sont régénérées dans les forêts du parc et de la réserve de parc après l’importante infestation de dendroctones de l’épinette à la fin des années 1990. Les points d’écoute des oiseaux chanteurs se fait deux fois l’an en juin dans une forêt dominée par l’épinette blanche, suivant le protocole de la stratégie de surveillance des oiseaux terrestres de l’Alaska. Les espèces sont identifiées, et les dénombrements se font au son et à la vue.

Dernière mise à jour : 13 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, oiseau nicheur, migrateur, oiseau migrateur, oiseau chanteur, points d’écoute
Fédérale

Neuf enregistreurs acoustiques sont déployés pour recueillir des données sur les oiseaux chanteurs, notamment pour surveiller les espèces d’oiseaux boréaux dans les forêts mixtes, durant le pic de la saison de reproduction (du 24 mai au 10 juillet). Les enregistreurs acoustiques servent à recueillir des données le matin (30 minutes avant le lever du soleil, durant quatre heures) et le soir (30 minutes avant le coucher du soleil, durant une heure et demie). Durant chaque période d’échantillonnage (c.-à-d. matin et soir), chaque enregistreur acoustique recueille des données toutes les 30 minutes, durant 10 minutes.

Dernière mise à jour : 15 avr. 2022
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux forestiers, Pukaskwa, espèce en péril, enregistreur acoustique, boréal, oiseaux nicheurs, acoustique
Fédérale

Les oiseaux sont une composante importante de la biodiversité des forêts boréales. Les populations d'oiseaux peuvent être une mesure utile de la santé de la forêt. La surveillance des oiseaux forestiers d’hiver combine un dénombrement ponctuel passif et des enregistrements de cris des mésange et des bec‑croisé des sapins. Le relevé a lieu deux années consécutives à chaque cinq ans, durant février et mars, sur 19 routes situées à basse et moyenne élévations dans les écorégions de l'ouest de Terre-Neuve et de la péninsule du nord, dans le parc national du Gros-Morne.

Dernière mise à jour : 13 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Oiseaux forestiers d’hiver, espèces en péril, dénombrements ponctuels, enregistrements de cris d’oiseaux, mésange à tête noire, Terre-Neuve
Fédérale

Le Programme de surveillance des oiseaux forestiers (PSOF) est mis en œuvre chaque année en Ontario depuis 1987, par le Service canadien de la faune d’Environnement Canada (région de l’Ontario).Chaque année, des bénévoles effectuent des relevés dans 50 à 150 sites; les relevés consistent en deux visites de dix minutes àcinq points d’écoute par site. Même si le Programme de surveillance des oiseaux forestiers vise en premier lieu 52 espèces, il produit des données sur l’occurrence et l’abondance relative de plus de 100 espèces àces sites. Le Programme a été conçu pour étudier les tendances spatial et temporelles des oiseaux associés aux forêts matures, les sites de surveillance étant choisis dans des endroits hors route et dans des secteurs principaux de grandes forêts matures protégées contre la gestion forestière active. Ainsi, le Programme de surveillance des oiseaux forestiers peut compléter d’autres programmes de surveillance aviaire en fournissant des renseignements sur l’état des oiseaux liés aux forêts matures, oùles conditions de l’habitat sont relativement constantes.

Dernière mise à jour : 30 juill. 2021
Dossier publié : 18 déc. 2017
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML ZIP
Mots clés:  Forêt, oiseaux, surveillance, habitat, forêt mature, boisés, Oiseau
Fédérale

Des dénombrements d’oiseaux par points d'écoute sont effectués chaque année grâce à la collecte et à la transcription d’enregistrements acoustiques. Les stations d’enregistrement sont situées le long de 11 transects et sont visitées le matin, entre la fin de mai et le début de juillet. Les chants et les cris de toutes les espèces identifiables sont consignés. Étant donné qu’ils sont sensibles aux changements environnementaux, qu’ils sont répandus et qu’il est facile d’en faire le relevé, les oiseaux chanteurs migrateurs constituent un excellent indicateur de la santé de l’écosystème forestier.

Dernière mise à jour : 6 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de Prince Albert, Saskatchewan, forêt, aviaire, boréal, oiseau, acoustique, dénombrement ponctuel
Fédérale

Le parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne surveille les oiseaux forestiers à l’aide du dénombrement ponctuel sur l’île Beausoleil; cette mesure est axée sur l’abondance de cinq espèces fréquentes d’oiseaux chanteurs et sur la diversité globale.

Dernière mise à jour : 19 sept. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  forêt, oiseaux, viréos, parulines, grives, Service canadien de la faune, île Beausoleil, baie Georgienne, Ontario
Fédérale

Les données sur les populations d’oiseaux à long terme peuvent fournir de l’information sur les tendances relatives aux populations, en particulier pour les espèces préoccupantes, mais elles peuvent aussi fournir de l’information sur la structure et la fonction de l’écosystème. La surveillance des oiseaux des prairies est une méthode efficace d’évaluation de l’état des écosystèmes de prairie, qui figurent parmi les écosystèmes les plus dynamiques au Canada. Ces écosystèmes renferment des écorégions telles que les prairies de graminées cespiteuses et d’herbes hautes et les arbustaies, mais également des forêts ouvertes comme les forêts de pin ponderosa et les forêts intérieures de douglas vert. Les écosystèmes de prairie sont maintenus par le feu et le pâturage, et sont menacés par l’empiètement des arbres, l’agriculture intensive, les espèces envahissantes, l’utilisation de pesticides, le changement climatique ainsi que le broutage excessif et le piétinement par le bétail.

Dernière mise à jour : 25 sept. 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  oiseaux des prairies, surveillance acoustique, enregistreurs portatifs, guildes d’oiseaux, Cordillère montagnarde, Alberta
Fédérale

La canopée forestière, ou composition en espèces de l’étage supérieur de la forêt, fournit de l’information utile sur les espèces arboricoles forestières présentes à l’échelle du peuplement et du paysage. Une bonne partie des zones forestières du parc national de l’Île‑du‑Prince‑Édouard (IPE) ont été défrichées aux fins de colonisation et d’agriculture avant la création du parc, et se sont régénérées avec des essences résineuses de début de succession. Les types de forêts, la superficie des peuplements (ha), le pourcentage de couvert forestier (canopée) et la proportion (pourcentage) d’espèces d’arbres présentes dans les zones forestières du parc national sont déterminés par des spécialistes de la télédétection tous les dix ans. À cette occasion, la proportion des écosystèmes forestiers du parc national de l’IPE qui se composent d’essences résineuses est calculée.

Dernière mise à jour : 27 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  parc national de l’IPE, forêt, composition, espèces d’arbres, couvert
Date de modification :