Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Évolution territoriale, 1867

Fédérale

Le Canada, qui occupait un territoire relativement peu étendu à sa création en 1867, est devenu le deuxième au monde pour la superficie). Cette carte, un ensemble de 18 cartes de l'Atlas, montre l'évolution du territoire à différents moments entre 1867 et 1999. La plupart des provinces ont aussi vu leurs territoires s'agrandir; seules Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse ont conservé les frontières établies à la Confédération, en 1867. Les limites et les noms des territoires ont aussi changé; le Canada compte maintenant trois territoires dont l'un, le Nunavut, n'a été créé qu'en 1999.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, histoire, histoire du canada
Fédérale

Est représentée ici l'Amérique du Nord britannique moins de cent ans après la chute de la Nouvelle-France. Est également représentée l'émergence de l'influence britannique avant la Confédération. Vers 1823, l'Amérique du Nord britannique comprenait le Bas-Canada, le Haut-Canada, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve (y compris la côte du Labrador). Les Territoires du Nord-Ouest étaient considérés comme des possessions britanniques, alors que la Compagnie de la Baie d'Hudson contrôlait la Terre de Rupert.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, histoire, histoire du canada
Fédérale

En 1874, de nouvelles limites provisoires sont attribuées au Nord de l'Ontario. L'histoire longue et diversifiée de la colonisation au Canada se traduit par deux configurations distinctes des limites, qui différencient le Canada oriental du Canada occidental.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, histoire, histoire du canada
Fédérale

Le Canada possède environ 1 % des ressources charbonnières mondiales. Quatre-vingt-dix-sept pour cent du charbon canadien se trouve dans les provinces de l’Ouest malgré qu’on en trouve aussi en Ontario, en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick. Il existe également des ressources charbonnières dans le Nord canadien, mais elles ne sont pas très bien explorées. Le charbon est utilisé pour la production électrique (thermique ou charbon de chaudière) et pour la production de l’acier (métal ou charbon cokéfiable, utilisé pour la production de coke qui servira de source de chaleur et d’agent réducteur dans le processus de fabrication de l’acier).

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, charbon, économie, énergie
Fédérale

Entre 2001 et 2006, la population du Canada a augmenté de 5,4 %. Seulement deux provinces, l’Ontario et l’Alberta, et les trois territoires ont enregistré des taux de croissance supérieurs à la moyenne nationale. Les trois provinces maritimes (’Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick) ont connu la plus petite croissance démographique, tandis que la population de Terre-Neuve et-Labrador et celle de la Saskatchewan ont observé un déclin. En 2006, environ 21,5 millions de personnes, soit près des deux tiers de la population du Canada, habitaient dans l’une des 33 régions métropolitaines de recensement (RMR).

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, carte demographique, population
Fédérale

Entre 2001 et 2006, la population du Canada a augmenté de 5,4 %. Seulement deux provinces, l’Ontario et l’Alberta, et les trois territoires ont enregistré des taux de croissance supérieurs à la moyenne nationale. Les trois provinces maritimes (’Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick) ont connu la plus petite croissance démographique, tandis que la population de Terre-Neuve et-Labrador et celle de la Saskatchewan ont observé un déclin. En 2006, environ 21,5 millions de personnes, soit près des deux tiers de la population du Canada, habitaient dans l’une des 33 régions métropolitaines de recensement (RMR).

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, carte demographique, population
Fédérale

Cette carte illustre les 32 mines de métaux précieux exploitées au cours de 2004. Les mines de métaux précieux produisent de l’or, de l’argent, du palladium et de l’uranium. On ne retrouve aucune mine de métaux précieux en activité sur le Territoire du Yukon, en Alberta, à l'Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse pour cette année. Les localisations de 2 installations de traitement de l’uranium et de 2 affineries de métaux précieux sont illustrées afin de fournir un contexte industriel de l’activité minière des métaux précieux.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, industrie minière, métaux précieux, économie
Fédérale

Cette carte illustre les 33 mines de métaux précieux exploitées au cours de 2003. Les mines de métaux précieux produisent de l’or, de l’argent, du palladium et de l’uranium. On ne retrouve aucune mine de métaux précieux en activité sur le Territoire du Yukon, au Nunavut, en Alberta, à l'Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse pour cette année. Les localisations de 2 installations de traitement de l’uranium et de 2 affineries de métaux précieux sont illustrées afin de fournir un contexte industriel de l’activité minière des métaux précieux.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, industrie minière, métaux précieux, économie
Fédérale

Entre 1673 et 1688, l'exploration est marquée par le retour de l'intendant Jean Talon en Nouvelle-France. Afin de tenir les Anglais hors de cette région et de promouvoir le commerce des fourrures avec Montréal, Talon encourage l'organisation d'une série d'expéditions. Cette carte en montre neuf : Louis Jolliet et Marquette (1673), Nouvel (1675), Dulhut (1678 à 1679), La Salle (1679), Tonty (1679), La Salle (1680), Accault, Aguel et Hennepin (1680), Dulhut (1680) et De Noyon (1688). Elle indique aussi l'étendue du territoire connu des Européens, et tous les voyages d'exploration par eau, entre 1651 et 1760.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, explorations, histoire, histoire du canada
Fédérale

Est illustrée ici l'étendue de la Nouvelle-France au moment de son extension territoriale maximale vers 1740, avant ses pertes territoriales considérables aux mains de l'Amérique du Nord britannique. Sont également indiquées les revendications territoriales, les divisions administratives et la répartition des peuplements et de la colonisation (notamment quatre postes de traite de la fourrure) vers 1740. Cette carte, ainsi que L'Amérique du Nord britannique vers 1823, décrit l'état de la colonisation et du peuplement au Canada pendant deux périodes importantes de l'histoire canadienne avant la Confédération.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, histoire, histoire du canada
Date de modification :