Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Précipitations totales moyennes annuelles

Fédérale

La carte montre les précipitations totales moyennes pour le mois de juillet. Pour la majeure partie des terres continentales intérieures du Canada, les précipitations atteignent leur maximum annuel au cours des mois de l’été et celles-ci tombent sous forme de pluie. Pour les Prairies, les précipitations mensuelles sont habituellement à leur maximum au cours des mois de juin ou juillet, mais pour les latitudes plus au nord ainsi que pour l’Ontario et le Québec, celles-ci ont plutôt lieu en août. Sur les côtes est et ouest, l’été constitue la période la plus sèche de l’année, notamment sur l’île de Vancouver et sur la « Sunshine Coast » au sud-ouest de la Colombie-Britannique.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, précipitation
Fédérale

La carte montre les précipitations totales moyennes pour le mois de janvier. Les précipitations qui tombent au mois de janvier sur l’ensemble du territoire canadien sont majoritairement sous forme de neige. Sur une bonne partie des terres intérieures et du nord, les quantités de précipitations sont normalement inférieures à 20 millimètres et, dans l’Extrême-Arctique, elles sont aussi peu que quelques millimètres. La côte ouest reçoit de fortes précipitations sous forme de pluie dans les régions peu élevées et essentiellement sous forme de neige dans les régions situées en plus haute altitude.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, précipitation
Fédérale

La carte montre les précipitations totales moyennes pour le mois d'octobre. Octobre marque la transition entre la pluie et les chutes de neige pour tout le Nord canadien. Les chutes de neige tombent également sur la majeure partie des terres intérieures du sud du Canada, mais elles sont relativement faibles et par conséquent, elles fondent normalement rapidement. Le mois d’octobre témoigne aussi de la transition à la saison des pluies sur la partie méridionale de la côte ouest de la Colombie-Britannique.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, précipitation
Fédérale

La 3e édition de l’Atlas du Canada (1957) contient une planche composée de trois cartes représentant le nombre annuel moyen de jours de précipitations mesurables, le nombre annuel moyen de jours de chutes de neige mesurables et la variabilité des précipitations annuelles. Une journée avec des précipitations mesurables suffisantes (un jour de précipitation) est une journée pour laquelle la quantité de pluie enregistrée est égale à un centième de pouce (0,0254 cm) ou plus, ou à un dixième de pouce (0,254 cm) de neige ou plus. Les précipitations annuelles à un endroit donné peuvent varier considérablement d’une année à une autre. Cet écart des précipitations annuelles s’exprime en coefficient de variation, c’est-à-dire l’écart-type des précipitations annuelles divisé par les précipitations annuelles moyennes.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 1 janv. 1957
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  archives climatologiques, climat, données météorologiques, météorologie, neige, précipitation, temps - météorologie
Fédérale

La carte montre les précipitations totales moyennes pour le mois d'avril. Avril constitue un mois transitoire pour la majeure partie du sud du Canada; des chutes de neige sont toujours possibles, mais les averses de pluie commencent à dominer le régime des précipitations. Les quantités de précipitations tombées sur l’ensemble de l’intérieur-sud du Canada sont sensiblement supérieures à celles reçues en janvier, en raison du réchauffement de la température de l’air en réponse à l’augmentation de la puissance et de la durée de l’ensoleillement. Les quantités de pluie sur les côtes le long de la côte ouest de la Colombie-Britannique se situent toujours entre 200 et 300 millimètres, soient quelque peu inférieures aux valeurs de janvier.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, précipitation
Fédérale

La 3e édition de l’Atlas du Canada (1957) contient une planche composée de quatre cartes montrant les précipitations moyennes au printemps (de mars à mai), en été (de juin à août), en automne (de septembre à novembre) et en hiver (de décembre à février). Les précipitations totales d’une saison donnée correspondent à la somme des précipitations de pluie et d’un dixième de l’enneigement au cours de cette période de trois mois. Les précipitations saisonnières moyennes s’expriment sous forme de moyenne de tous les relevés saisonniers enregistrés de 1921 à 1950 inclusivement.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 1 janv. 1957
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  archives climatologiques, climat, données météorologiques, météorologie, précipitation, temps - météorologie
Fédérale

La 3e édition de l’Atlas du Canada (1957) contient une planche composée de quatre cartes indiquant les températures quotidiennes moyennes de janvier, avril, juillet et octobre étalées sur une période de 30 ans, de 1921 à 1950. La température moyenne pour toute journée correspond à la moyenne des températures maximales et minimales pour cette journée. La température quotidienne moyenne par mois est la moyenne des températures moyennes pour chaque jour de ce mois.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 1 janv. 1957
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  archives climatologiques, climat, données météorologiques, météorologie, temps - météorologie
Fédérale

Voici une simulation des changements projetés pour les précipitations de juin à août, de 1975 à 1995 jusqu’à la période de 2080 à 2100. On observe en moyenne un accroissement des précipitations, avec des variantes sur le plan géographique. Certaines régions indiquées connaissent à la fois une baisse et une hausse des précipitations, tant au dessus des continents que des océans. Les précipitations annuelles moyennes augmentent généralement sur les continents de l’hémisphère Nord, et surtout en hiver.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, changement climatique
Fédérale

Voici une simulation des changements projetés pour les précipitations de décembre à février, de 1975 à 1995 jusqu’à la période de 2080 à 2100. On observe en moyenne un accroissement des précipitations, avec des variantes sur le plan géographique. Certaines régions indiquées connaissent à la fois une baisse et une hausse des précipitations, tant au dessus des continents que des océans. Les précipitations annuelles moyennes augmentent généralement sur les continents de l’hémisphère Nord, et surtout en hiver.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, changement climatique
Fédérale

Voici une simulation des changements projetés pour les précipitations annuelles moyennes, de 1975 à 1995 jusqu’à la période de 2080 à 2100. On observe en moyenne un accroissement des précipitations, qui présente toutefois des variantes sur le plan géographique. Certaines régions indiquées connaissent à la fois une baisse et une hausse des précipitations, tant au dessus des continents que des océans. Les précipitations annuelles moyennes augmentent généralement sur les continents de l’hémisphère Nord, et surtout en hiver.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, changement climatique
Date de modification :