Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Couverture des terres ( généralisée )

Fédérale

Les terres humides se forment généralement dans une dépression et créent des zones d’évacuation des eaux souterraines. L’eau qui circule lentement dans les terres humides favorise l’accumulation et la composition de tourbe. La topographie locale et les caractéristiques des sédiments telles qu’une couche d’argile peu perméable sous-jacente peut mener les terres humides à agir comme des zones d’alimentation pour les eaux souterraines et comme des zones d’évacuation pour le drainage de surface. Les niveaux d’eau dans les terres humides varient en raison du climat, des facteurs saisonniers et de la perte majeure d’eau en évaporation et transpiration

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  zone humide
Fédérale

La carte montre les isolignes indiquant la quantité des précipitations annuelles ainsi que de l’évapotranspiration annuelle (en millimètres). L’eau est obtenue par précipitation, perdue par évapotranspiration ou par écoulement, et retenue par emmagasinage souterrain ou superficiel. Puisque les variations évaluées sur plusieurs années peuvent être négligées dans l’emmagasinage de l’eau pour une région particulière, la précipitation (P) est donc « équilibrée » par l’évapotranspiration (E) et par l’écoulement (N). En 1944, Thornthwaite a utilisé le bilan hydrique pour calculer l’évapotranspiration.

Dernière mise à jour : 22 févr. 2022
Dossier publié : 1 janv. 1978
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  bilan hydrique, hydrologie, précipitation, évaporation, évapotranspiration
Fédérale

Cette carte montre la répartition des types de couvertures terrestres à travers le Canada basée sur des données satellitaires acquises en 1995. La carte de la couvertures terrestre contient 31 catégories : 12 de forêts, 3 de terres arbustives, 7 de toundra/prairies, 7 de terres aménagées, incluant des terres agricoles, des mosaïques et des zones bâties, et 2 d'eau.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, couverture terrestre, environnement
Fédérale

Cette carte montre la répartition des types de couvertures terrestres à travers le Canada basée sur des données satellitaires acquises en 1995. La carte de la couvertures terrestre contient 31 catégories : 12 de forêts, 3 de terres arbustives, 7 de toundra/prairies, 7 de terres aménagées, incluant des terres agricoles, des mosaïques et des zones bâties, et 2 d'eau.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, couverture terrestre, environnement
Fédérale

Cette carte indique la date médiane de la fonte de neige (définie comme étant la dernière journée de 14 jours consécutifs où l’on a enregistré une couverture neigeuse supérieure ou égale à 2 centimètres d’épaisseur) calculée pour 18 périodes d’accumulation (1979 à 1997). Dans les régions où l’on retrouve une couverture neigeuse permanente ou semi-permanente (par exemple, la calotte glaciaire de l’Arctique) ou dans les régions ayant une couverture de neige irrégulière ou éphémère (le littoral de la Colombie-Britannique), les chercheurs n’ont pas été en mesure de calculer les valeurs médianes. Les isolignes de la date de fonte suivent mieux la topographie que celles de la date d'apparition de la couverture neigeuse puisque l'altitude a une influence sur l'accumulation totale de la neige et sur la température de l'air. La date de la fonte de neige a d’importantes répercussions sur la faune (par exemple, pour la migration et la nidification des oiseaux), la végétation, le climat local et l’hydrologie.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, neige
Fédérale

Cette carte indique la date médiane de l’apparition de la couche neigeuse (définie comme étant la première journée de 14 jours consécutifs où l’on a enregistré une couverture neigeuse supérieure ou égale à 2 centimètres d’épaisseur) calculée pour 18 périodes d’accumulation (1979 à 1997). Dans les régions où l’on retrouve une couverture neigeuse permanente ou semi-permanente (par exemple, la calotte glaciaire de l’Arctique) ou dans les régions ayant une couverture de neige irrégulière ou éphémère (le littoral de la Colombie-Britannique), les chercheurs n’ont pas été en mesure de calculer les valeurs médianes. La principale caractéristique de la carte constitue l’expansion rapide vers le sud de la couche neigeuse au Canada entre septembre et décembre. L’influence modératrice de la baie d’Hudson est observable dans le nord du Québec, où la couche neigeuse apparaît plus tard que pour les latitudes équivalentes à l’ouest de la baie d’Hudson.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, neige
Fédérale

Les précipitations proviennent de la condensation ou sublimation de la vapeur d’eau contenue dans l’air et prennent diverses formes solides, liquides ou des mélanges de celles-ci, qu’on retrouve tombant à la surface de la terre. La condensation ou la sublimation de la vapeur d’eau engendre la formation de nuages, et les précipitations se produisent lorsque les gouttelettes ou les cristaux de glace croissants contiennent, finalement, une masse suffisante pour vaincre les forces verticales qui les soutenaient en suspension devant l’attraction gravitationnelle de la terre. L’eau atmosphérique transférée au sol au moyen des précipitations est retournée à l’atmosphère par l’évapotranspiration des végétaux et par l’évaporation provenant du sol et des nappes d’eau. Les océans qui couvrent 71 pour cent du globe sont la source principale de l’évaporation, quoique les grandes étendues d’eau douce puissent avoir une importance locale, particulièrement aux latitudes plus méridionales.

Dernière mise à jour : 22 févr. 2022
Dossier publié : 1 janv. 1978
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  bilan hydrique, climat, hydrologie, précipitation
Fédérale

La demande en eau est habituellement mesurée par évapotranspiration, c’est-à-dire par la quantité d’eau qui serait évaporée et transpirée par les plantes. L’évapotranspiration potentielle (ETP) est la demande ou la quantité d’évaporation maximale qui se produirait si une quantité suffisante d’eau était disponible (provenant des précipitations et de l’humidité du sol). Les équations de Priestly-Taylor ont été utilisées pour estimer l’ETP quotidienne.

Ces valeurs sont calculées à l’échelle du Canada à l’aide des données historiques des stations climatiques d’ECCC ainsi que du modèle adaptatif du bilan hydrique des sols (Baier et Robertson, 1996; Baier et coll., 2000).

Dernière mise à jour : 6 juin 2022
Dossier publié : 6 oct. 2021
Organisation: Agriculture et Agroalimentaire Canada
Formats: PDF ASCII Grid
Mots clés:  évaporation, Température, Cultures, Agriculture, Précipitation, Terre agricole
Fédérale

L’image satellite du Canada est une image composite constituée de plusieurs images satellite provenant de radiomètres perfectionnés à très haute résolution (AVHRR) embarqués sur divers satellites de la NOAA. Les couleurs reflètent les différences de densité de la couverture végétale : vert vif pour la végétation dense des régions humides du sud; jaune pour les régions semi-arides et montagneuses; brun pour le Nord où la végétation est très clairsemée; blanc pour la neige et la glace. Un carton contient la mosaïque de l’Amérique du Nord montrant 35 classes de couverture des terres basées sur les données saisies par le capteur VGT (végétation) du satellite SPOT.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 1 janv. 2006
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF other
Mots clés:  carte géographique, plante, topography
Fédérale

Cette carte a été établie à partir de données satellitaires obtenues à l’aide du radiomètre perfectionné à très haute résolution (Advanced Very High Resolution Radiometer, AVHRR) à bord du satellite NOAA-14. Chaque type de couverture terrestre a sa propre signature spectrale. Sur la carte, chacune des signatures est identifiée par une couleur particulière. La carte représente les classes de couvertures terrestres suivantes : forêt de conifères, forêt feuillue, forêt mixte, arbustaie de transition boisée, milieu humide/arbustaie, prairie, toundra, territoire agricole et neige/glace.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 1 janv. 2006
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF other
Mots clés:  carte géographique, plante, topography
Date de modification :