Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Évaluation du projet NEOSSat (satellite de surveillance en orbite circumterrestre)

Fédérale

L'ensemble de données comprend les images astronomiques du satellite de surveillance d'objets à proximité de la Terre (NEOSSat). NEOSSat a été lancé le 25 février 2013 et est le premier satellite spatial dédié à la détection et au suivi d'astéroïdes et de satellites. NEOSSat est de la taille d'une valise et gravite à environ 780 kilomètres d'altitude au-dessus de la Terre à la recherche d'astéroïdes difficiles à repérer à l'aide de télescopes au sol. En raison de son emplacement élevé, il n'est pas limité par le cycle jour-nuit et peut fonctionner 24h / 24 et 7j / 7.

Dernière mise à jour : 1 oct. 2021
Dossier publié : 16 oct. 2018
Organisation: Agence spatiale canadienne
Formats: XML PDF other DOC
Mots clés:  NEOSSAT, satellite de surveillance, comètes, astéroïdes
Fédérale

Le 30 octobre 2003, le Programme de contributions CASSIOPE a été autorisé pour une période de cinq ans. Le projet a été prolongé, car le lancement du satellite a été reporté plusieurs fois. Le lancement a finalement eu lieu en septembre 2013. La mission CASSIOPE combine trois éléments de programme : elle prévoit l'intégration de deux charges utiles, à savoir la charge utile Cascade de démonstration en télécommunications et la sonde de mesure de l'écoulement du plasma dans le vent polaire (ePOP), sur une seule petite plateforme satellitaire (SmallSAT) générique de conception canadienne.

Dernière mise à jour : 24 févr. 2022
Dossier publié : 1 févr. 2014
Organisation: Agence spatiale canadienne
Formats: PDF HTML
Mots clés:  Agence spatiale canadienne, ASC, Évaluation, Audit interne, CASSIOPE, Évaluation de programme, Programme spatial canadien, Subventions et contributions
Fédérale

Microvariabilité et oscillations stellaires (MOST) est un microsatellite canadien conçu pour surveiller la variabilité optique de quelques cibles stellaires pendant un maximum de 60 jours. Le microsatellite a été lancé en 2003. Premier télescope consacré à l'astroséismologie, MOST a fait office de pionnier pour les missions COROT et Kepler ultérieures. D’ailleurs, il est encore en opération à ce jour.

Dernière mise à jour : 24 févr. 2022
Dossier publié : 27 mars 2017
Organisation: Agence spatiale canadienne
Formats: HTML
Mots clés:  MOST, Microvariabilité, oscillations stellaires, télescopes, microsatellites, étoiles
Fédérale

Le mandat de l'Agence spatiale canadienne (ASC) est « de promouvoir l'exploitation et l'usage pacifiques de l'espace, de faire progresser la connaissance de l'espace au moyen de la science et de faire en sorte que les Canadiens tirent profit des sciences et techniques spatiales sur les plans tant social qu'économique »Note de bas de page 1. Créée en mars 1989 et ayant un statut équivalant à celui d'un ministère, l'ASC est responsable de la coordination et de la mise en œuvre de politiques et de programmes spatiaux, de l'application et de la diffusion de la technologie spatiale, ainsi que de la promotion de l'exploitation commerciale de l'espace.

La Direction, Audit et évaluation de l'ASC a retenu les services de Science-Metrix pour réaliser une évaluation des programmes de missions d'astronomie spatiale (MAS) et de missions planétaires (MP) de l'ASC, conformément au plan d'évaluation ministériel quinquennal et à la Politique sur les résultats (2016) du Conseil du Trésor du CanadaNote de bas de page 2. L'évaluation a été effectuée pendant l'exercice financier 2017-2018 sous la gouverne de la Direction, Audit et évaluation (plus précisément, la fonction d'évaluation de l'ASC) de l'ASC et vise la période s'étant écoulée du 1er avril 2011 au 31 mars 2016.

Dernière mise à jour : 22 févr. 2022
Dossier publié : 20 juin 2018
Organisation: Agence spatiale canadienne
Formats: PDF HTML
Mots clés:  Evaluation of the Space Astronomy Missions and Planetary Missions Programs
Fédérale

Ce rapport présente les constats de l'évaluation sommative du Programme de développement des technologies spatiales (PDTS) pour la période allant de l'année financière 2002-2003 à l'année financière 2007-2008. L'évaluation fait suite à une vérification interne qui a été menée en 2005 à l'ASC et qui recommandait un examen de la prestation de services du PDTS. L'Agence spatiale canadienne (ASC) a engagé les Services conseils du gouvernement (SCG) pour réaliser cette évaluation. L'objectif premier du Programme de développement des technologies spatiales (PDTS) est de développer et de démontrer des technologies stratégiques et des concepts de mission fortement susceptibles de contribuer à répondre aux besoins futurs du Programme spatial canadien, et d'aider à la croissance de l'industrie spatiale canadienne.

Dernière mise à jour : 7 mai 2021
Dossier publié : 19 févr. 2011
Organisation: Agence spatiale canadienne
Formats: PDF/A-1
Mots clés:  Agence spatiale canadienne, ASC, Évaluation, Audit interne, Évaluation de programme, Programme de développement des technologies spatiales, PDTS
Fédérale

Depuis son orbite à 650 kilomètres au-dessus de la terre, le satellite canadien SCISAT s’intéresse aux processus chimiques qui influent sur la répartition de l’ozone dans la haute atmosphère, en particulier au-dessus de l’Arctique. Ses instruments utilisent chaque jour la lumière de quinze levers et couchers de Soleil afin d’identifier plus de 60 gaz et particules de la couche d’ozone. Cette fructueuse mission est le résultat d’une collaboration entre universités, l’industrie et le gouvernement.

Dernière mise à jour : 1 oct. 2021
Dossier publié : 16 oct. 2018
Organisation: Agence spatiale canadienne
Formats: CSV NetCDF TXT
Mots clés:  SCISAT, processus chimiques, couche d'ozone
Fédérale

RADARSAT-1, en opération de 1995 à 2013, est le premier satellite canadien d’observation de la terre. Développé et opéré par l’Agence spatiale canadienne (ASC), il a permis de fournir des informations essentielles aux gouvernements, scientifiques et utilisateurs commerciaux. À terme, la mission RADARSAT-1 a généré la plus grande archive de données radars (SAR) du monde. En avril 2019, 36 000 images ont été rendues accessibles à travers le Système de données d'observation de la Terre (eodms-sgdot.nrcan-rncan.gc.ca).

Dernière mise à jour : 4 juin 2021
Dossier publié : 6 mai 2017
Organisation: Agence spatiale canadienne
Formats: WMS MXD FGDB/GDB ESRI REST
Mots clés:  RADARSAT-1, Carte de concentration, ASC, Radar, Carte
Fédérale

Le projet d'audit visait à déterminer si un cadre de gestion est en place afin de permettre à l'Agence spatiale canadienne (ASC) d'atteindre ses objectifs en matière de sécurité et d'assurance de missions.

Dernière mise à jour : 24 févr. 2022
Dossier publié : 1 juin 2015
Organisation: Agence spatiale canadienne
Formats: PDF HTML
Mots clés:  Agence spatiale canadienne, ASC, Cadre de gestion, Évaluation, Audit interne, Sécurité, Assurance qualité de mission
Provinciale

Ces trois mosaïques satellitaires couvrent tout le territoire du Québec et comprennent des images captées en 2018, en 2019 et en 2020. Les bandes spectrales sont le bleu (bande 2), le proche infrarouge (bande 8) et l’infrarouge à ondes courtes (bande 11). La mission Copernicus Sentinel-2 comprend une constellation de deux satellites en orbite qui sont en tandem et séparés de 180° l’un de l’autre. La configuration orbitale permet une couverture avec un taux de nouvelle visite variant de deux à dix jours selon la latitude.

Dernière mise à jour : 14 avr. 2022
Dossier publié : 23 mars 2022
Organisation: Gouvernement et municipalités du Québec
Formats: HTML GeoTIF
Mots clés:  Copernicus, Imagerie satellitaire, Multispectrale, Satellite, Sentinel-2, Information gouvernementale
Fédérale

Les aurores boréales sont des phénomènes naturels fascinants. Ces fresques célestes qui animent le ciel nocturne ont inspiré les mythes, les contes folkloriques et les œuvres artistiques de nombreuses cultures et civilisations de l'hémisphère nord. En 2007, la NASA a lancé une constellation de cinq petits satellites dans le cadre de la Mission THÉMIS (pour « Time History of Events and Macroscale Interactions during Substorms »). Cette constellation compte une série identique de capteurs électriques, magnétiques et de particules destinés à étudier les aurores.

Dernière mise à jour : 5 mai 2021
Dossier publié : 16 oct. 2018
Organisation: Agence spatiale canadienne
Formats: PDF other CSV
Mots clés:  THEMIS, aurores boréales
Date de modification :