Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Chutes de neige (Nunavut)

Fédérale

Le climat arctique du Nunavut en fait un territoire essentiellement recouvert de terre stérile et de pergélisol. Le pergélisol consiste en roches ou sols dont la température est égale ou inférieure au point de congélation pendant de longues périodes. Les glaciers sont une masse pérenne de neige et de glace; on les retrouve dans les montagnes Inuitiennes sur la côte nord-est du Nunavut. La glace marine permanente se forme au nord de l’océan Arctique.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, carte demographique, pergélisol
Fédérale

Cette carte indique la date médiane de la fonte de neige (définie comme étant la dernière journée de 14 jours consécutifs où l’on a enregistré une couverture neigeuse supérieure ou égale à 2 centimètres d’épaisseur) calculée pour 18 périodes d’accumulation (1979 à 1997). Dans les régions où l’on retrouve une couverture neigeuse permanente ou semi-permanente (par exemple, la calotte glaciaire de l’Arctique) ou dans les régions ayant une couverture de neige irrégulière ou éphémère (le littoral de la Colombie-Britannique), les chercheurs n’ont pas été en mesure de calculer les valeurs médianes. Les isolignes de la date de fonte suivent mieux la topographie que celles de la date d'apparition de la couverture neigeuse puisque l'altitude a une influence sur l'accumulation totale de la neige et sur la température de l'air. La date de la fonte de neige a d’importantes répercussions sur la faune (par exemple, pour la migration et la nidification des oiseaux), la végétation, le climat local et l’hydrologie.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, neige
Fédérale

Cette carte indique la date médiane de l’apparition de la couche neigeuse (définie comme étant la première journée de 14 jours consécutifs où l’on a enregistré une couverture neigeuse supérieure ou égale à 2 centimètres d’épaisseur) calculée pour 18 périodes d’accumulation (1979 à 1997). Dans les régions où l’on retrouve une couverture neigeuse permanente ou semi-permanente (par exemple, la calotte glaciaire de l’Arctique) ou dans les régions ayant une couverture de neige irrégulière ou éphémère (le littoral de la Colombie-Britannique), les chercheurs n’ont pas été en mesure de calculer les valeurs médianes. La principale caractéristique de la carte constitue l’expansion rapide vers le sud de la couche neigeuse au Canada entre septembre et décembre. L’influence modératrice de la baie d’Hudson est observable dans le nord du Québec, où la couche neigeuse apparaît plus tard que pour les latitudes équivalentes à l’ouest de la baie d’Hudson.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, neige
Fédérale

Cette carte présente la moyenne maximale d'épaisseur de neige en centimètres calculée pour 18 hivers (1979 à 1997). Dans le Canada méridional ceci se produit normalement en janvier ou février, tandis que l’accumulation maximale apparaît beaucoup plus tard dans les régions montagneuses et dans l’Arctique. Les principales caractéristiques de la carte sont l'importance de l’accumulation maximale de neige enregistrée dans la Cordillère occidentale, où les épaisseurs de neige peuvent excéder plusieurs mètres, et un second maximum pour le Québec et le Labrador. Ces maxima sont reliés à la proximité de l’océan, qui fournit un apport en humidité et engendre des tempêtes d’hiver, ainsi qu’à l’effet orographique que créent les montagnes comme c'est le cas dans l’Ouest canadien.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, neige
Fédérale

La 5e édition (1978 à 1995) de l'Atlas national du Canada contient une planche comprenant sept cartes sur les chutes de neige au Canada. La première carte illustre les chutes de neige moyennes annuelles. Quatre autres cartes indiquent l'épaisseur médiane de neige au sol pour quatre mois distincts. Les deux dernières cartes montrent la couverture neigeuse et l'épaisseur maximale de neige au sol.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 17 févr. 1991
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF JPG
Mots clés:  climat, météorologie, neige, précipitation, temps - météorologie
Fédérale

Dans le Canada méridional ceci se produit normalement en janvier ou février, tandis que l’accumulation maximale apparaît beaucoup plus tard dans les régions montagneuses et dans l’Arctique. Les principales caractéristiques de la carte sont l'importance de l’accumulation maximale de neige enregistrée dans la Cordillère occidentale, où les épaisseurs de neige peuvent excéder plusieurs mètres, et un second maximum pour le Québec et le Labrador. Ces maxima sont reliés à la proximité de l’océan, qui fournit un apport en humidité et engendre des tempêtes d’hiver, ainsi qu’à l’effet orographique que créent les montagnes comme c'est le cas dans l’Ouest canadien. Les deux maxima sont liés à une bande d’accumulation de neige élevée qui suit la zone de la forêt boréale; ceci représente la trajectoire généralement empruntée par les tempêtes d’hiver.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 1 janv. 2006
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: PDF other
Mots clés:  carte géographique, neige
Fédérale

Les écozones représentent l'un des nombreux niveaux de régions écologiques qui recouvrent le Canada. Une écozone est un système distinct qui est la résultante de l'interaction de la géologie, de la topographie, du sol, de la végétation, du climat, de la faune, de l'eau et des facteurs humains. Le Nunavut compte quatre des quinze écozones terrestres du Canada : le Haut-Arctique, le Bas-Arctique, la Cordillère arctique et la Taïga du Bouclier.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, carte demographique, écosystème terrestre
Fédérale

Les glaciers et les champs de glace sont d'énormes masses de glace formées sur les continents par la compaction et la recristallisation de la neige; ils descendent très lentement le long d'une pente ou se déplacent vers l'extérieur en raison de leur propre poids. On estime que 200 000 kilomètres carrés, soit quelque 2 % du territoire canadien, sont recouverts de glaciers et de champs de glace. Une énorme quantité d'eau douce est emprisonnée dans les calottes glaciaires polaires et dans les glaciers des hautes montagnes. On trouve des glaciers et des champs de glace dans la Cordillère de l'Ouest et dans les montagnes de l'Arctique oriental.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, ecosysteme aquatique, glace, glaciers
Fédérale

La carte montre les précipitations totales moyennes pour le mois de janvier. Les précipitations qui tombent au mois de janvier sur l’ensemble du territoire canadien sont majoritairement sous forme de neige. Sur une bonne partie des terres intérieures et du nord, les quantités de précipitations sont normalement inférieures à 20 millimètres et, dans l’Extrême-Arctique, elles sont aussi peu que quelques millimètres. La côte ouest reçoit de fortes précipitations sous forme de pluie dans les régions peu élevées et essentiellement sous forme de neige dans les régions situées en plus haute altitude.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, environnement, précipitation
Fédérale

Le Canada peut être divisé en six grandes zones culturelles autochtones réparties suivant les principales régions géographiques. Les tribus d'une même région partagent un plus grand nombre d'affinités sur le plan culturel que les tribus de régions différentes. Toutefois, il n'y a que dans l'Arctique que les limites géographiques, linguistiques et culturelles coïncident vraiment. La frontière du Nunavut correspond de près à celle de la zone culturelle du peuple autochtone de l'Arctique de l'Est.

Dernière mise à jour : 14 mars 2022
Dossier publié : 31 déc. 2010
Organisation: Ressources naturelles Canada
Formats: JP2 other ZIP
Mots clés:  carte, carte demographique, culture autochtone
Date de modification :