Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Population et structure des poissons piscivores – Prince Albert

Fédérale

Le touladi (Salvelinus namaycush) est un important indicateur de l’état de santé des écosystèmes aquatiques, et il est prisé tant par les Premières Nations que par les pêcheurs sportifs. Pour surveiller le touladi, Parcs Canada procède à une pêche indicatrice estivale au filet en eau profonde (méthode SPIN). Les moyennes des captures par unité d’effort pondérées en fonction de la superficie sont soumises à une surveillance dans trois bassins d’eau du parc national et de la réserve de parc national Kluane (lac Kathleen, lac Mush et lac Bates). L’échantillonnage se fait au filet maillant, avec des filets au maillage de différentes tailles.

Dernière mise à jour : 13 févr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, touladi, Salvelinus namaycush, pêche indicatrice estivale au filet en eau profonde, SPIN
Fédérale

Les données sur la qualité de l’eau sont tirées de deux des plus grands lacs du parc national de Prince Albert : Kingsmere et Waskesiu. Elles sont recueillies tous les mois, de mai à septembre de chaque année, et un échantillonnage additionnel d’eau est fait en mars à des fins d’analyses chimiques. Les paramètres chimiques de l’eau et les mesures de profondeur du disque de Secchi sont obtenus par bateau à trois endroits en eau libre, et la concentration d’E. coli est mesurée à trois endroits où les plages sont très fréquentées.

Dernière mise à jour : 25 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de Prince Albert, Saskatchewan, eau douce, qualité de l’eau, conductivité spécifique, ammoniac, oxygène, disque de Secchi, carbone
Fédérale

Les données sur les taux d’occupation des espèces sauvages sont recueillies de sept transects de pistes hivernales, où la présence ou l’absence de pistes pour chaque espèce sont enregistrées tous les 100 m. Les pistes peuvent s’accumuler au moins 48 heures une fois les transects établis par une chute de neige ou une motoneige tirant un traîneau. La surveillance des transects est faite en motoneige trois fois par hiver (en fonction des conditions d’enneigement). Les mammifères terrestres sont importants pour la biodiversité de la forêt boréale, et la surveillance des changements dans l’abondance relative et la répartition de ces mammifères peut donner une idée des changements de l’intégrité globale de l’écosystème.

Dernière mise à jour : 25 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de Prince Albert, Saskatchewan, forêt, prairie, boréal, bison des plaines, caribou des bois, coyote, cerf
Fédérale

Le dénombrement des pélicans et des cormorans qui nichent dans la colonie du lac Lavallée se fait au printemps de chaque année à l’aide de photographies aériennes, et on effectue le dénombrement de la mortalité à l’automne qui suit en parcourant les transects dans la colonie. Les pélicans et les cormorans se nourrissent de petits et de grands poissons d’eau douce sur une distance pouvant aller jusqu’à 100 km de la colonie et sont un indicateur de la santé de la zone de contact aquatique et terrestre de l’écosystème.

Dernière mise à jour : 25 mars 2020
Dossier publié : 23 mars 2020
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de Prince Albert, Saskatchewan, eau douce, pélican d’Amérique, cormoran à aigrettes, reproduction, mortalité, maladie
Fédérale

Cet ensemble de données définit l’emplacement et la zone brûlée pour les incendies survenus dans les limites actuelles du parc national de Prince Albert. Tous les incendies de plus de 2 ha de 1930-2017 sont inclus et les incendies de moins de 2 ha sont occasionnellement inclus. De multiples sources d’information sont utilisées pour la collecte de données sur chaque incendie. Si les estimations de la superficie brûlée diffèrent d’une source à l’autre, en général la méthode la plus précise est retenue en vue de l’obtention d’une estimation finale de la superficie brûlée (par ordre de préférence: analyses de LANDSAT, photos aériennes/orthophotos, cartes du temps depuis le dernier incendie, cartes opérationnelles des incendies, rapports d’incendie).

Dernière mise à jour : 25 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de Prince Albert, Saskatchewan, forêt, prairie, boréal, zone brûlée, feu, cycle du feu, LANDSAT
Fédérale

Cet ensemble de données définit l’emplacement et la zone brûlée pour les incendies survenus dans les limites actuelles du parc national de Prince Albert. Tous les incendies de plus de 2 ha de 1930-2017 sont inclus et les incendies de moins de 2 ha sont occasionnellement inclus. De multiples sources d’information sont utilisées pour la collecte de données sur chaque incendie. Si les estimations de la superficie brûlée diffèrent d’une source à l’autre, en général la méthode la plus précise est retenue en vue de l’obtention d’une estimation finale de la superficie brûlée (par ordre de préférence: analyses de LANDSAT, photos aériennes/orthophotos, cartes du temps depuis le dernier incendie, cartes opérationnelles des incendies, rapports d’incendie).

Dernière mise à jour : 23 mars 2020
Dossier publié : 3 déc. 2019
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de Prince Albert, Saskatchewan, forêt, prairie, boréal, zone brûlée, feu, cycle du feu, LANDSAT
Fédérale

Des relevés aériens annuels sont effectués le long des transects à la fin de février pour surveiller la taille de la population de bisons des plaines de la rivière Sturgeon, l’une des dernières populations sauvages en Amérique du Nord. Cette espèce est un brouteur important des prairies et constitue une part unique de la biodiversité régionale dans le secteur sud-ouest du parc national de Prince Albert et les terres adjacentes. Le bison des plaines a été désigné « espèce menacée » par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Dernière mise à jour : 6 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de Prince Albert, Saskatchewan, prairie, bison des plaines, relevé aérien
Fédérale

La santé des parcours est tributaire de multiples éléments de l’écosystème et témoigne de la fonction globale de l’écosystème. Les forêts et les prairies sont cotées selon des critères comme la composition et la structure des communautés végétales, la rétention d’eau, l’érosion du sol et les zones dénudées, la couverture de mauvaises herbes et leur répartition, ainsi que les espèces broutables et l’utilisation. Des visites annuelles sont effectuées sur les sites durant la période de pointe de la saison de croissance. Les protocoles sont inspirés de ceux mis au point par Environnement et Parcs Alberta, mais ont été modifiés pour les applications de gestion des parcs.

Dernière mise à jour : 6 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de Prince Albert, Saskatchewan, prairie, forêt, fétuque de Hall, broutage, feu, gestion des parcours, espèce envahissante
Fédérale

Des dénombrements d’oiseaux par points d'écoute sont effectués chaque année grâce à la collecte et à la transcription d’enregistrements acoustiques. Les stations d’enregistrement sont situées le long de 11 transects et sont visitées le matin, entre la fin de mai et le début de juillet. Les chants et les cris de toutes les espèces identifiables sont consignés. Étant donné qu’ils sont sensibles aux changements environnementaux, qu’ils sont répandus et qu’il est facile d’en faire le relevé, les oiseaux chanteurs migrateurs constituent un excellent indicateur de la santé de l’écosystème forestier.

Dernière mise à jour : 6 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de Prince Albert, Saskatchewan, forêt, aviaire, boréal, oiseau, acoustique, dénombrement ponctuel
Fédérale

Un suivi annuel des étangs d'eau douce est effectué dans le but de connaître la diversité des espèces de poissons et l'abondance de l'anguille d'Amérique (capture par unité d'effort ou CPUE) ainsi que la longueur totale de l'anguille d'Amérique. Des verveux ainsi que des nasses et des pièges à ménés sont utilisés pour procéder à des échantillonnages de communautés de poissons dans quatre étangs du parc national de l’Î.-P.-É. Les échantillons sont prélevés dans chaque étang sur une période de trois jours avec un effort de pêche de trois nuits de piégeage dans 9 secteurs de piégeage distincts d'un étang. La mesure de l'abondance des espèces est consignée pour chaque filet.

Dernière mise à jour : 24 mars 2020
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Parc national de l’Î.-P.-É., eau douce, poisson, biodiversité, communauté, étang, abondance, anguilled'Amérique, Anguilla rostrata
Date de modification :