Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Dépôts, région des sables bitumineux

Fédérale

Les émissions atmosphériques issues de l'exploitation des sables bitumineux peuvent provenir de plusieurs sources, notamment des cheminées industrielles, des bassins de résidus, des transports et de la poussière émise par les activités minières. Aux termes du Plan de mise en œuvre Canada et de l’Alberta pour la surveillance visant les sables bitumineux, la surveillance de la qualité de l’air est conçue afin de déterminer les effets des émissions provenant des activités d'exploitation des sables bitumineux sur la qualité de l'air à l'échelle locale et régionale et les dépôts atmosphériques actuels et futurs. Les données pour la qualité l'air ambiant comprennent:

– Cartouches filtrantes (concentrations intégrées sur 24 heures de SO2-4, NO-3, Cl-, NH+4, Ca2+, Mg2+, Na+, K+ liés aux particules et de SO2 et HNO3 gazeux recueillies quotidiennement par le Réseau canadien d'échantillonnage des précipitations et de l'air)

  • Mercure gazeux total (rapports horaires de mélange mesurés par le Réseau canadien de surveillance des précipitations et de l’air et la région des Prairies et du Nord)

  • Mercure (Hg) atmosphérique différencié par espèce (concentrations moyennes sur deux heures de mercure élémentaire gazeux, de mercure gazeux réactif et de mercure sous forme de MP2,5 [mercure particulaire total]

  • Ensemble complet de mesures recueillies à partir d'un aéronef (différentes résolutions temporelles) recueillies à partir de l'aéronef couvrent une région de 140,000 km2 au-dessus de la région des sables bitumineux près de Fort McMurray

  • Ensemble complet de mesures recuellies au site de surveillance Fort McKay Oski-ôtin

  • Ozone (rapports horaires de mélange mesurés par le Réseau canadien d'échantillonnage des précipitations et de l'air)

  • Profils verticaux de l’ozone (rapports de mélange de l’ozone en fonction de la hauteur mesurée par le réseau canadien ozonesonde)

  • Épaisseur optique des aérosols (mesure du degré auquel la présence d'aérosols dans l'atmosphère empêche la transmission de la lumière, à partir du sol vers le sommet de l'atmosphère); cette mesure est utilisée dans le cadre du réseau AErosol RObotic CANadian (AEROCAN)

  • Ces données satellitaires présentent une résolution spatiale relativement élevée au-dessus de la région des sables bitumineux pour produire des images et des fichiers de données géoréférencées sur la « densité de la colonne verticale » (ce qui correspond à la concentration à la surface) de dioxyde d'azote (NO2) et de dioxyde de soufre (SO2)

Dernière mise à jour : 20 mai 2022
Dossier publié : 7 mai 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: WMS HTML ESRI REST
Mots clés:  Air - qualité, Fournir des services et des produits d'information sur la qualité de l'air et du rayonnement UV, Surveiller les paramètres de qualité de l'air et du rayonnement UV et en faire la gestion des données, Prairies - Alberta (AB), Qualité de l'air, Sables bitumineux
Fédérale

Les émissions atmosphériques issues de l'exploitation des sables bitumineux peuvent provenir de plusieurs sources, notamment des cheminées industrielles, des bassins de résidus, des transports et de la poussière émise par les activités minières. Aux termes du Plan de mise en œuvre conjoint du Canada et de l’Alberta pour la surveillance visant les sables bitumineux, la surveillance de la qualité de l’air est conçue afin de déterminer les effets des émissions provenant des activités d'exploitation des sables bitumineux sur la qualité de l'air à l'échelle locale et régionale et les dépôts atmosphériques actuels et futurs. Les données pour les source d'émissions comprennent:

  • Compilation et évaluation de l’information tirée des inventaires existants des émissions pour améliorer la qualité des prévisions et des simulations à haute résolution de la qualité de l’air dans la région des sables bitumineux.

  • Estimations des émissions atmosphériques potentielles dues aux bassins de résidus, avec analyse pour déterminer les composés soufrés réduits (CSR), les composés organiques volatils (COV) et la perception des odeurs.

Dernière mise à jour : 21 févr. 2019
Dossier publié : 17 déc. 2015
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  émissions, air ambiant, qualité de l'air, sables bitumineux, inventaire, dioxyde de soufre, oxydes d'azote, hydrocarbures aromatiques polycycliques, composés organiques volatiles
Fédérale

Environnement Canada surveille l’air ambiant dans la région des sables bitumineux à la recherche de composés aromatiques polycycliques (CAP) depuis décembre 2010. On appelle les échantillons d’air ambiant recueillis au moyen de protocoles établis et du calendrier du programme du Réseau national de surveillance de la pollution atmosphérique (RNSPA) des échantillons CAP actifs. L’échantillonnage actif se fait dans trois sites (Mannix [AMS5], Lower Camp [AMS11] et Fort McKay Sud [AMS13], en Alberta). Les concentrations de l’air ambiant dans la région des sables bitumineux peuvent servir à évaluer les différences régionales dans les concentrations de CAP et être comparées, d’une part, aux niveaux de CAP mesurés dans d’autres régions du Canada et, d’autre part, aux objectifs liés à la qualité de l’air ambiant.

Dernière mise à jour : 22 juill. 2019
Dossier publié : 10 nov. 2015
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  dépôts, composés aromatiques polycycliques, échantillonnage actif, sables bitumineux, modélisation, HAP alkylés, CAP, benzo[a]pyrène, Qualité de l'air
Fédérale

les concentrations atmosphériques et les vitesses de dépôt de particules sont des indicateurs importants pour déterminer les impacts potentiels des industries du secteur des sables bitumineux sur les conditions environnementales locales. Les ensembles de données sont constitués de concentrations atmosphériques ambiantes mesurées (dans la MP2,5 et la MP2,5-10) et de vitesses de dépôt estimées (basées sur MP10) de près de 50 éléments majeurs ou sous forme de traces dans la région des sables bitumineux d’Athabasca, Alberta, Canada. Pour les années 2016 et 2017, les données sont celles des stations de surveillance atmosphériques suivantes : Fort McKay (AMS1), Buffalo Viewpoint (AMS4), Wapasu Creek (AMS17) et Stoney Mountain (AMS18). Ces stations font partie d’un réseau plus vaste de surveillance de divers types de polluants, comme la matière particulaire, les composés aromatiques polycycliques, etc.

Dernière mise à jour : 17 mars 2022
Dossier publié : 27 janv. 2022
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Climatologie, Météorologie, atmosphére, environment, Athabasca, sables bitumineux, surveillance, concentration, dépôt atmosphérique de traces d’éléments
Fédérale

Des nichoirs d'Hirondelle bicolore (Tachycineta bicolor) sont installés dans la région des sables bitumineux et dans des sites de référence pour surveiller les concentrations de contaminants et leurs incidences sur les oisillons de cette espèce. L'exposition des oisillons à des contaminants atmosphériques liés à l'exploitation des sables bitumineux, tels les hydrocarbures aromatiques polycycliques, est évaluée au moyen d'échantillonneurs d'air passifs. Les mesures de la santé aviaire sont examinées en lien avec le site d'échantillonnage et les contaminants mesurés.

Dernière mise à jour : 20 mai 2022
Dossier publié : 6 août 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: WMS CSV ESRI REST
Mots clés:  sables bitumineux; surveillance; biodiversité; contaminants; hirondelles, Nature et biodiversité - contaminants, Observation et mesures, Évaluer l'état des espèces, Protéger le bien-être des espèces, Prairies - Alberta (AB), Sables bitumineux, Gibier
Fédérale

Environnement et Changement climatique Canada surveille l’air ambiant dans la région des sables bitumineux à la recherche de composés aromatiques polycycliques (CAP) au moyen d’échantillonneurs atmosphériques passifs depuis novembre 2010. On appelle les échantillons d’air ambiant recueillis au moyen de protocoles établis du Réseau mondial d’échantillonnage atmosphérique passif (GAPS) des échantillons CAP passifs. Des échantillonneurs passifs ont été déployés pendant des périodes de deux mois dans une série de 17 sites qui sont entretenus par la Wood Buffalo Environmental Association. Les niveaux moyens de CAP constatés dans les sites d’échantillonnage passif dans la région des sables bitumineux sont comparables aux niveaux urbains/suburbains dans l’ensemble du Canada et ils sont élevés par rapport aux sites ruraux de référence au Canada.

Dernière mise à jour : 22 juill. 2019
Dossier publié : 17 févr. 2014
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  dépôts, composés aromatiques polycycliques, échantillonnage passif, sables bitumineux, modélisation, estimation inférentielle, nitro-HAP, oxy-HAP, benzo[a]pyrène
Fédérale

Concentrations en septembre 2013 des hydrocarbures aromatiques polycycliques et d’hydrocarbures pétroliers totaux dans des bassins de résidus de la région des sables bitumineux — septembre 2013

Afin d’évaluer l’évaporation depuis les bassins de résidus comme source possible de polluants atmosphériques, nous avons prélevé des échantillons d’eau libre à huit endroits dans deux bassins d’une unique installation située dans la région des sables bitumineux, pendant deux jours en septembre 2013. Nous avons réalisé des mesures chimiques des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et des hydrocarbures pétroliers totaux (HPT). Nous présentons les données sur les HAP pour les seize espèces désignées comme polluants prioritaires par l’Environmental Protection Agency des États-Unis. Le terme HPT fait référence à la quantité totale de composés d’hydrocarbures.

Dernière mise à jour : 19 juill. 2019
Dossier publié : 10 nov. 2015
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML
Mots clés:  Air ambiant, sables bitumineux, émissions, les sources pontuelles, les sources étendues, concentration atmosphérique, dépôts, bassins de résidus, hydrocarbures aromatiques polycycliques
Fédérale

Évaluer l’importance du dépôt atmosphérique des contaminants comme facteur contribuant aux impacts écologiques de la mise en valeur des sables bitumineux et déterminer les sources.

  • Utiliser les mesures du manteau neigeux prélevé selon une grille pour élaborer des cartes des charges hivernales de contaminants atmosphériques pour la région ~ 100 km des principales installations de valorisation

  • Évaluer les tendances à long terme des dépôts atmosphériques en hiver

  • Déterminer l’impact potentiel des charges de mercure dans le manteau neigeux en hiver sur les concentrations de mercure dans l’eau des affluents de rivière (crues printanières) en utilisant les systèmes d’information géographique (SIG) et des méthodes de modélisation hydrologique

  • Comparer les charges dans le manteau neigeux à celles obtenues par la surveillance des précipitations et comparer les répartitions spatiales aux mesures de CAP dans l’air obtenues à l’aide du réseau d’échantillonnage passif

Dernière mise à jour : 20 mai 2022
Dossier publié : 8 juill. 2015
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: WMS CSV HTML ESRI REST
Mots clés:  Eau - qualité, Observation et mesures, Évaluer la toxicité de la présence dans l'environnement des substances et des déchets dangereux; les gérer et les surveiller, Surveiller et évaluer les niveaux des substances et des déchets dans l'air; l'eau; le sol; le biote, Prairies - Alberta (AB), Prairies - Saskatchewan (SK), Territoires - Territoires du Nord-Ouest (NT), Précipitation, Sables bitumineux
Fédérale

Du 10 août au 10 septembre 2013, le suivi au sol a considérablement augmenté au site de Fort McKay Sud (AMS-13) pour mesurer les propriétés supplémentaires des polluants atmosphériques et des conditions météorologiques au-delà des données qui étaient disponibles à partir de la surveillance de la qualité de l’air à long terme établie dans la région. Cette étude sur la surveillance de la qualité de l’air, entreprise parallèlement aux mesures prises à partir d’un aéronef en vol au-dessus et en aval des sables bitumineux, était destinée à donner une meilleure idée du mélange de polluants atmosphériques produits à partir de différentes activités liées aux sables bitumineux et de la manière dont ils réagissent et sont transportés dans l’atmosphère. Ces données sont utilisées pour améliorer la capacité des modèles de qualité de l’air afin de déterminer les niveaux de polluants atmosphériques actuels et futurs et les quantités de dépôts atmosphériques de polluants au-dessus et en aval de la région des sables bitumineux. On a observé des périodes de concentrations élevées de polluants; toutefois, aucune ne dépassait les normes fédérales et provinciales de courte durée (par heure, sur 8 heures ou sur 24 heures).

Dernière mise à jour : 21 févr. 2019
Dossier publié : 13 mai 2016
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Air ambiant, ozone, mercure gazeux total, dioxyde de soufre, composition des particules, matières particulaires (MP), composition des matières particulaires, composés aromatiques polycycliques, sables bitumineux
Fédérale

L’eau issue de la fonte de neige contaminée par des émissions de sables bitumineux est toxique pour les larves de poissons, mais l’eau des rivières au printemps ne l’est pas
Description
Afin d’évaluer la toxicité des dépôts atmosphériques durant l’hiver dans la région des sables bitumineux du nord de l’Alberta, des têtes-de-boule (Pimephales promelas) au stade embryolarvaire ont été exposées à des échantillons d’eau de fonte. De la neige a été recueillie de 2011 à 2014 près (< 7 km) de lieux d’exploitation de sables bitumineux à ciel ouvert dans le bassin versant de la rivière Athabasca ainsi que dans des sites éloignés (> 25 km) de l’exploitation des sables bitumineux. La neige a été expédiée à l’état gelé au laboratoire, où on l’a laissée fondre tout en y ajoutant des ions essentiels avant de procéder aux tests. Les œufs fécondés de têtes-de-boule ont été exposés (< 24 h après la fécondation jusqu’à 7 à 16 jours après l’éclosion) à une gamme de 25 à 100 % d’eau de fonte.

Dernière mise à jour : 21 févr. 2019
Dossier publié : 28 déc. 2017
Organisation: Environnement et Changement climatique Canada
Formats: HTML JPG
Mots clés:  Les sables bitumineux, L’eau de fonte de la neige, tête-de-boule, Qualité de l'eau, Environnement, Eaux intérieures, Hydrographie
Date de modification :