Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Zone perturbée par le feu - Lacs-Waterton - projet de Conservation et de Restauration (fétuques)

Fédérale

Le feu joue un rôle important dans le maintien de la santé des forêts et des prairies, et préserve la biodiversité en créant une mosaïque de diverses structures d’âge. Les prairies de fétuques de l’écorégion de la forêt parc des contreforts ont toujours été entretenues par le feu, tant de cause naturelle que provoqué par les Premières Nations. Plus d’un siècle d’extinction des feux a contribué au déclin des prairies ouvertes en raison de l’empiètement des arbustes et des trembles. La Catégorie d’état de zones brûlées (CEZB) est conçue pour être évaluée et présentée comme une mesure de surveillance de l’état dans le cadre du programme national de surveillance de l’intégrité écologique (IE) de l’Agence Parcs Canada dans tous les parcs nationaux renfermant des végétaux dépendants du feu.

Dernière mise à jour : 12 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  zone perturbée par le feu, différence des zones brûlées, brûlage dirigé, SIG, classe d’état des zones brûlées, ampleur de l’écart, prairies, Alberta
Fédérale

Le feu joue un rôle important dans la restauration de la santé de nos forêts et maintient la biodiversité en créant une mosaïque de peuplements forestiers de diverses structures d’âge. Les forêts de l’écorégion montagnarde et de l’écorégion subalpine sont devenues denses et trop étendues. Les études sur l’historique des feux donnent à penser que l’utilisation du feu par les Premières Nations était courante, bien qu’elle n’ait probablement pas été omniprésente. L’élimination de la plupart des feux causés par l’humain au début du XXe siècle ainsi que l’extinction des feux et la fragmentation du paysage depuis cette époque ont grandement diminué les superficies brûlées et modifié les régimes de feux.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  perturbation du feu, différence entre régions brûlées, cycle de feux, SIG, catégorie d’état de zones brûlées, ampleur de l’écart, forêts, Alberta
Fédérale

Le parc national des Prairies utilise la méthode « catégorie d’état de zones brûlées » (CEZB) pour évaluer l’intégrité écologique du feu comme étant un processus sur le paysage, ainsi que le succès lié à l’utilisation du feu pour maintenir une mosaïque de composition et de structure végétales, dans le but d’avoir des populations d’espèces indigènes plus saines.

Dernière mise à jour : 9 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  cycle de feu, variance des superficies brûlées, prairies, paysage, composition et structure végétales, sécurité publique, Saskatchewan
Fédérale

Le parc national Elk Island a recours à la méthode de la classe d’état des zones brûlées (CEZB) pour évaluer les impacts écologiques du feu sur le paysage et l’efficacité du feu dans le maintien de communautés végétales de différentes compositions et de différentes structures pour améliorer l’état de santé des populations indigènes. La superficie des zones brûlées est déterminée à l’aide d’images Landsat, et les données sont actualisées selon les besoins. Cette mesure repose sur la même base de données que celle de la superficie des zones de forêt brûlées.

Dernière mise à jour : 7 août 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Prairie, télédétection
Fédérale

Au Canada, seulement 2,1 % de l’écorégion de la forêt parc des contreforts bénéficie de la protection que confère un parc fédéral ou provincial. Le parc national des Lacs Waterton (PNLW) est le seul parc national où cette écorégion pittoresque et diversifiée sur le plan biologique est protégée. La rareté des feux de forêt et l’absence de broutage par le bison ont contribué à l’empiètement de la forêt de trembles et à l’homogénéisation de la prairie de fétuques. Cette région est également le site de la plus importante concentration de plantes non indigènes envahissantes.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  forêt parc des contreforts, prairie de fétuques, plantes non indigènes envahissantes, pourcentage de couvert foliaire, couvert de plantes envahissantes, Alberta
Fédérale

Au Canada, seulement 2,1 % de l’écorégion de la forêt parc des contreforts bénéficie de la protection que confère un parc fédéral ou provincial. Le parc national des Lacs Waterton (PNLW) est le seul parc national où cette écorégion pittoresque et diversifiée sur le plan biologique est protégée. La rareté des feux de forêt et l’absence de broutage par le bison ont contribué à l’empiètement de la forêt de trembles et à l’homogénéisation de la prairie de fétuques. Cette région est également le site de la plus importante concentration de plantes non indigènes envahissantes et reçoit le plus grand nombre de visiteurs du parc (environ 95 %).

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  forêt parc des contreforts, prairie de fétuques, revégétalisation des terres perturbées, sol dénudé, litière, composition en espèces, densité des espèces indigènes, densité des espèces non indigènes, Alberta
Fédérale

Le parc national Elk Island a recours à la méthode de la classe d’état des zones brûlées (CEZB) pour évaluer les impacts écologiques du feu sur le paysage et l’efficacité du feu dans le maintien de communautés végétales de différentes compositions et de différentes structures pour améliorer l’état de santé des populations indigènes. La superficie des zones brûlées est déterminée à l’aide d’images Landsat, et les données sont actualisées selon les besoins. Cette mesure repose sur la même base de données que celle de la superficie des zones de prairie brûlées.

Dernière mise à jour : 7 août 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Forêt, télédétection
Fédérale

La mesure de la catégorie d’état des zones brûlées (CEZB) est étroitement associée au concept de cycle de feu et évalue l’écart par rapport à la superficie historique ou de référence de la zone brûlée dans un parc. La CEZB donne une indication de la situation du feu en tant que processus écologique. La CEZB a été élaborée comme mesure de surveillance de l’intégrité écologique à long terme qui est pleinement intégrée au programme national des indicateurs et des mesures de l’intégrité écologique (IE). Les calculs des catégories d’état des zones brûlées sont effectués conformément aux méthodes décrites dans le guide de surveillance des feux de l’Agence Parcs Canada.

Dernière mise à jour : 6 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Perturbation par le feu, catégorie d’état des zones brûlées, écart par rapport à la superficie de référence brûlée, cycle de feu, SIG, Colombie-Britannique, fréquence des feux, régime des feux
Fédérale

La mesure de la catégorie d’état des zones brûlées (CEZB) est étroitement associée au concept de cycle de feu et évalue l’écart par rapport à la superficie historique ou de référence de la zone brûlée dans un parc. La CEZB donne une indication de la situation du feu en tant que processus écologique. La CEZB a été élaborée comme mesure de surveillance de l’intégrité écologique à long terme qui est pleinement intégrée au programme national des indicateurs et des mesures de l’intégrité écologique (IE). Les calculs des catégories d’état des zones brûlées sont effectués conformément aux méthodes décrites dans le guide de surveillance des feux de l’Agence Parcs Canada.

Dernière mise à jour : 21 sept. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Perturbation par le feu, catégorie d’état des zones brûlées, écart par rapport à la superficie de référence brûlée, cycle de feu, SIG, Colombie-Britannique, fréquence des feux, régime des feux
Fédérale

Le parc national des Lacs Waterton (PNLW) protège l’une des dernières étendues de prairies de fétuques indigènes dans le réseau de Parcs Canada. Les prairies de fétuques indigènes constituent un élément important de la biodiversité dans le parc et sont en voie de disparition au Canada. Il n’y a pas que l’empiètement par le tremble qui est en cause, mais également la densité croissante des peuplements de trembles existants. D’ici 2019, les jeunes trembles (trembles de moins de 2,5 m de hauteur) et les arbustes adjacents à la prairie seront enlevés grâce à des brûlages dirigés dans les zones de prairie, dans le but d’augmenter la superficie des prairies de fétuques dans les unités de brûlage dirigé de la zone visée par le projet, en éliminant 5 % du couvert d’arbustes et de jeunes trembles présent en 2014.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  prairies de fétuques, empiètement des plantes ligneuses, densité des peuplements, couvert de jeunes trembles, couvert d’arbustes, brûlage dirigé, SIG, Alberta
Date de modification :