Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Richesse des espèces végétales – Kluane

Fédérale

Il est prévu que les arbustes progresseront vers le haut des pentes et s’étendront jusque dans la toundra alpine sous l’effet du réchauffement climatique dans la région du parc national et de la réserve de parc national Kluane. Cette expansion créera un habitat pour certaines espèces, comme l’orignal, mais elle entraînera aussi une perte d’habitat pour des espèces telles que la marmotte des Rocheuses, le pica à collier et le lagopède. Parcs Canada se sert de parcelles de végétation alpine pour surveiller l’étendue des arbustes dans le parc et la réserve de parc. Il évalue les deux sous-mesures suivantes : 1) le pourcentage de couvert des arbustes; 2) la hauteur de l’arbuste le plus haut.

Dernière mise à jour : 15 févr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, changement climatique, expansion des arbustes, toundra alpine
Fédérale

L'île de Terre-Neuve abrite la population de lagopède alpin de l'unique sous-espèce Lagopus mutus welchi la plus au sud de l'Amérique du Nord. Le lagopède alpin est la seule espèce d’oiseau à passer toute l’année dans la toundra alpine du parc national du Gros‑Morne. Cette mesure vise à dénombrer la population et à cerner les tendances relatives à la nidification du lagopède alpin au sommet du mont Gros-Morne. Le relevé a lieu à chaque année, entre le 26 mai et le 1er juin.

Dernière mise à jour : 19 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Lagopède alpin, Lagopus muta, toundra alpine, mont Gros‑Morne, dénombrements visuels, Terre-Neuve
Fédérale

La surveillance de l’occupation et de la persistance du pica avec le temps aidera à évaluer les impacts du changement climatique et l’intégrité écologique des écosystèmes de toundra alpine dans la réserve de parc national Nahanni. Un recensement visuel annuel des tas de foin actifs effectué à pied et des relevés auditifs sont utilisés pour évaluer les populations de picas. Le pica à collier a été inscrit par le COSEPAC à la liste des espèces en péril en tant qu’espèce préoccupante.

Dernière mise à jour : 6 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Pica à collier, tas de foin, toundra alpine, espèces préoccupantes, Territoires du Nord-Ouest, Nahanni
Fédérale

La chèvre de montagne est une espèce clé de la toundra alpine du parc national et de la réserve de parc national Kluane. Les impacts possibles du changement climatique sur l’épaisseur du manteau neigeux, la fréquence des épisodes de pluie sur la neige et la position altitudinale de la limite forestière pourraient avoir des incidences sur les habitudes de recherche de nourriture des chèvres, la dynamique prédateurs-proies et, partant, le taux de survie des chèvres. Des recensements aériens de l’effectif total des chèvres (ensemble des adultes et des jeunes de l’année) sont réalisés sur une parcelle définie du mont Goatherd tous les deux ans environ depuis 1977. Ils sont exécutés à l’aide d’un hélicoptère entre le milieu et la fin du mois de juillet.

Dernière mise à jour : 17 oct. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Kluane, Yukon, chèvre de montagne, Oreanmos americanus, changement climatique, alpin, recensement aérien
Fédérale

Les combes à neige à fonte tardive sont un habitat critique pour de nombreuses espèces de plantes arctiques et alpines dans le parc national du Gros‑Morne. Des enregistreurs de température sont installés au niveau du sol dans le périmètre de 14 combes à neige afin de déterminer la date de fonte à chaque point à chaque année.

Dernière mise à jour : 20 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Combe à neige, phénologie de la fonte, enregistreur de température, plantes arctiques, plantes alpines, Terre-Neuve
Fédérale

Quarante espèces de plantes rares se trouvent dans la toundra de la RPNCAM. La toundra est un indicateur de l’intégrité écologique du parc. Les plantes rares ont été choisies comme une mesure de l’indicateur toundra. Les objectifs du suivi consiste donc à déterminer si 1) le nombre de colonies de plantes rares et 2) l'abondance des espèces focales se maintiennent dans le temps.

Dernière mise à jour : 15 mars 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Plantes rares, Anemone multifida var. multifida, anémone multifide, Cerastium alpinum ssp. Lanatum, céraiste laineux, Cypripedium passerinum, cypripède œuf-de-passereau, Cystopteris montana, cystoptère des montagnes
Fédérale

La température de l'air et du sol contrôle la composition et la productivité des communautés des plantes de la toundra. Différentes espèces de plantes arctiques et alpines répondent différement aux changements de températures de l'air et du sol, ce qui peut mener à des changements de composition de la communauté. Le parc national des Monts-Torngat surveille la température du sol et de l’air à l’aide d’enregistreurs de la température installés à plusieurs endroits dans le parc. La température de l'air (degré celsius) est mesurée à chaque heure à l'aide d'un enregistreur de données Onset Pro V2 à l'intérieur d'un étui de protection des radiations ancré à un poteau de métal à 1,5 m au-dessus du sol.

Dernière mise à jour : 27 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Végétation dans la toundra, climat, température du sol, température de l’air, enregistreurs de la température, bassin hydrographique ciblé de la rivière Ivitak, Labrador
Fédérale

La végétation détermine la productivité primaire ainsi que la diversité et les types d’habitats disponibles pour les espèces sauvages. La végétation alpine est sensible aux changements environnementaux et écologiques. Le personnel du parc mesure la diversité des plantes vasculaires et l’abondance relative des principales formes de vie végétale dans des parcelles d’échantillonnage permanentes. Les visites de parcelles sont effectuées tous les cinq ans.

Dernière mise à jour : 6 juin 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Végétation alpine, habitat alpin, végétation, diversité, abondance, formes de vie végétale, type de surface, Nahanni, Territoires du Nord-Ouest
Fédérale

« Opération floraison » fait partie du programme national « Attention Nature » qui vise à mesurer l’impact des changements climatiques sur la floraison des mêmes espèces à travers le Canada. Trois espèces ont été sélectionnées pour le parc, dont deux arctiques-alpines. Ces plantes arctiques et/ou alpines ont été retenues pour le programme de suivi de l’intégrité écologique puisqu’elles pourraient être particulièrement sensibles aux changements climatiques. La méthode consiste à noter chaque année la date de début de floraison des mêmes groupes de plantes.

Dernière mise à jour : 5 déc. 2019
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Changement climatique, Integrité écologique, Phénologie de la floraison, Arctostaphylos uva-ursi, raisin d'ours, Dryas integrifolia, dryade à feuilles entières, Saxifraga oppositifolia, saxifrage à feuilles opposées
Fédérale

Le parc national Kootenay surveille les plantes exotiques envahissantes en délimitant des transects en bande permanents stratifiés au hasard dans la zone alpine. Le personnel consigne la fréquence de l’occurrence de toutes les espèces non indigènes détectées le long d’un transect en bande.

Dernière mise à jour : 6 avr. 2018
Dossier publié : 1 oct. 2017
Organisation: Parcs Canada
Formats: CSV
Mots clés:  Végétation non indigène, plantes exotiques envahissantes, transects permanents, en délimitant des transects, en bande permanents stratifiés au hasard dans la zone alpine, Colombie?Britannique
Date de modification :