Portail du gouvernement ouvert

10 dossiers trouvés similaries à Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada : document technique – Escherichia coli

Fédérale

Le présent document technique examine et évalue tous les risques connus pour la santé qui sont associés à la turbidité de l'eau potable. Il évalue les nouvelles études et approches, en tenant compte des techniques de traitement appropriées existantes. Partant de cet examen, plusieurs recommandations sont établies concernant la turbidité dans l'eau potable, en fonction de la nature de la source d'approvisionnement en eau et des procédés de traitement utilisés pour la filtration.

Dernière mise à jour : 28 sept. 2022
Dossier publié : 17 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, turbidité de l'eau potable
Fédérale

La concentration maximale acceptable (CMA) de chlorite dans l'eau potable est de 1 mg/L. La CMA de chlorate dans l'eau potable est de 1 mg/L. Aucune recommandation n'est établie pour le dioxyde de chlore parce qu'il se réduit rapidement en chlorite dans l'eau potable.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 22 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, chlorite et chlorate dans l'eau potable, dioxyde de chlore
Fédérale

Récemment, Santé Canada a terminé son examen des aspects à considérer du pH dans l’eau potable. Suite à cet examen, la recommandation opérationnelle pour le pH de l’eau potable traitée est une plage de 7,0 à 10,5.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 21 sept. 2021
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, pH de l'eau potable
Fédérale

Dans le présent document technique, on recense et on évalue tous les risques que pose la présence de tétrachloroéthylène dans l'eau potable pour la santé, en tenant compte de toutes les voies d'exposition associées à l'eau potable, c'est-à-dire l'ingestion ainsi que l'inhalation et l'absorption cutanée pendant la douche ou le bain. Sur la base de cet examen, la recommandation pour le tétrachloroéthylène dans l'eau potable est une concentration maximale acceptable de 0,010 mg/L (10 μg/L).

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 23 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, tétrachloroéthylène dans l'eau potable
Fédérale

Le présent document technique comprend une évaluation de tous les risques reconnus comme étant associés au benzène dans l'eau potable, évaluation qui tient compte de plusieurs voies d'exposition par l'eau potable, à savoir l'ingestion ainsi que l'inhalation et l'absorption cutanée lors d'une douche ou d'un bain. Au terme de cet examen, la recommandation pour le benzène dans l'eau potable a été établie, soit une concentration maximale acceptable (CMA) de 0,005 mg/L (5 µg/L).

Dernière mise à jour : 26 sept. 2022
Dossier publié : 23 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, benzène dans l'eau potable
Fédérale

Rien n'indique que le calcium présent dans l'eau potable ait des effets nocifs pour la santé. Les données dont on dispose sont insuffisantes pour établir un objectif précis d'ordre esthétique ou organoleptique pour le calcium présent dans l'eau potable. On n'a donc pas formulé de recommandation pour le calcium.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 28 nov. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, calcium dans l'eau potable
Fédérale

Santé Canada a terminé récemment son examen des risques pour la santé découlant de la présence de virus entériques dans l'eau potable. Le présent document technique passe en revue et évalue tous les risques connus pour la santé qui sont associés à la présence de virus entériques dans l'eau potable. Il tient compte des nouvelles études et approches, ainsi que des limites de la méthodologie et de l'interprétation des méthodes d'analyse disponibles pour détecter les virus dans l'eau potable. D'après cet examen, la recommandation pour les virus entériques dans l'eau potable est un objectif de traitement basé sur la santé qui consiste à diminuer la teneur en virus entériques d'au moins 4 log (soit 99,99 %) par élimination et (ou) inactivation.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 6 avr. 2022
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, virus entériques dans l'eau potable
Fédérale

Ce document technique présente l’information scientifique utilisée pour mettre à jour la recommandation pour le bromate dans l’eau potable. On y recense et évalue tous les risques pour la santé connus associés au le bromate dans l'eau potable, en prenant en considération les nouvelles études et approches, ainsi que la disponibilité de méthodes de traitement appropriées.

Dernière mise à jour : 26 sept. 2022
Dossier publié : 13 janv. 2021
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, bromate dans l'eau potable
Fédérale

Le présent document technique passe en revue les risques pour la santé associés à la présence des AHA dans l'eau potable. On y évalue ces risques en tenant compte d'études et d'approches nouvelles, ainsi que de facteurs relatifs au traitement. L'exposition par inhalation et contact cutané aux acides haloacétiques présents dans l'eau potable a été étudiée mais n'a pas été jugée importante. En se fondant sur cet examen, on recommande une concentration maximale acceptable de 0,08 mg/L pour les AHA totaux dans l'eau potable.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 24 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, acides haloacétiques dans l'eau potable
Fédérale

Santé Canada a récemment terminé son examen des risques pour la santé liés à la présence de protozoaires entériques dans l'eau potable. Le présent document technique examine et évalue les risques pour la santé qui ont été relevés et qui sont associés à la présence de protozoaires entériques dans l'eau potable. Il comprend une évaluation des nouvelles études et approches compte tenu des limites des méthodes de détection des protozoaires dans l'eau potable. Partant de cet examen, une recommandation a été formulée pour les protozoaires dans l'eau potable, à savoir un objectif de traitement basé sur la santé correspondant à une réduction d'au moins 3 log des protozoaires entériques.

Dernière mise à jour : 27 sept. 2022
Dossier publié : 9 janv. 2017
Organisation: Santé Canada
Formats: HTML
Mots clés:  eau, qualité de l'eau, qualité de l'eau potable, eau potable, contaminants, exposition aux contaminants, protozoaires entériques dans l'eau potable
Date de modification :