Monument Aux Victimes Du Communisme

Au sujet de

Numéro de référence :
PCH-2021-QP-00040
Date fournie :
2021-04-22
Organisation :
Patrimoine canadien
Nom du ministre :
Guilbeault, Steven (L’hon.)
Titre du ministre :
Ministre du Patrimoine canadien

Enjeu ou question :

La phase de construction et de fabrication du Monument aux victimes du communisme – Le Canada, une terre d’accueil est en cours. L'avancement des travaux du monument a été affecté par la pandémie de COVID-19 et la perte d'un sous-traitant clé. La construction du monument a été mise en suspens jusqu'à ce qu'un financement supplémentaire de 4 millions de dollars soit annoncé dans le cadre du budget 2021

Réponse suggérée :

• En mai 2017, le gouvernement du Canada a annoncé le concept gagnant pour le Monument aux victimes du communisme – Le Canada, une terre d’accueil.
• La pandémie a entraîné une augmentation des coûts et du financement additionnel devait être assuré pour que les travaux du Monument se poursuivent.
• Grâce aux ressources supplémentaires annoncées dans le budget 2021, le gouvernement finalisera les étapes nécessaires à l'achèvement du monument et déterminera un nouvel échéancier.

Contexte :

• Le Monument aux victimes du communisme – Le Canada, une terre d’accueil vise à reconnaître le rôle qu’a joué le Canada en tant que terre d’accueil auprès des personnes fuyant l’injustice, la persécution et l'oppression. Le monument a pour but de rendre hommage aux millions de victimes du communisme partout dans le monde et au Canada.
• Le promoteur du projet est un organisme de bienfaisance appelé Hommage à la liberté (HAL).
• Le coût total initial du monument était de 3,5 $ millions de dollars. HAL a amassé 1,5 $ million de dollars pour le projet.
• Le ministère du Patrimoine canadien est responsable de la gestion globale du projet du monument commémoratif. La Commission de la capitale nationale (CCN) est chargée d'obtenir les approbations fédérales d'utilisation du sol et du design, et de gérer les phases de mise en œuvre et de construction.
• En février 2016, le Ministère a tenu une consultation publique en ligne pour recueillir les commentaires des Canadiens sur le design du monument. Le Ministère a communiqué les résultats du sondage aux intervenants et les résultats ont aussi été affichés en ligne.
• Le 2 juin 2016, la CCN a émis l’approbation fédérale de l’utilisation du sol pour le site au Jardin des provinces et des territoires.
• Un concours de design a été lancé le 29 août 2016 en tenant compte des commentaires découlant du sondage et de la table ronde. Les Canadiens ont également été invités à commenter les propositions de design des finalistes.
• Le 17 mai 2017, le secrétaire parlementaire à la ministre du Patrimoine canadien a annoncé que le concept de l’Équipe Raff, soit « l’Arc du souvenir », était lauréat du concours. Le monument présente un ensemble sculptural de plus de 4 000 tiges de bronze qui représentent les nombreux moments de souffrance et d'injustice et invitent les visiteurs à réfléchir sur le Canada en tant que pays libre et accueillant.
• Le 21 juin 2018, le Conseil d’administration de la CCN a octroyé l’Approbation fédérale du design pour le monument.
• Le monument comportera également un Mur du souvenir où figureront des événements et les noms de personnes de différentes communautés ethnoculturelles canadiennes qui ont choisi le Canada comme terre de refuge. Ces noms seront liés à un site Web qui sera développé et hébergé par Hommage à la liberté, qui partagera les histoires de ces personnes.
• En octobre 2018, un contrat a été finalisé avec le chef de l'équipe de conception, Paul Raff Studio (PRS), pour la fabrication du principal élément sculptural, l' « Arc du souvenir. » La sculpture devait être fabriquée à Toronto par un sous-traitant de PRS.
• En novembre 2018, une cérémonie de la première pelletée de terre a eu lieu pour marquer le début de la phase de mise en œuvre du projet.
• En novembre 2019, la CCN a commencé les travaux préliminaires sur le site du monument.
• En août 2020, PRS a informé PCH et la CCN que son sous-traitant responsable de la fabrication de la sculpture n'avait pas repris ses activités après le confinement initial de la pandémie COVID-19 au printemps 2020 et que les estimations pour retenir un nouveau sous-traitant de fabrication dépassaient largement la valeur du contrat initial.
• Par conséquent, tous les travaux sur le monument ont été mis en suspens jusqu'à ce que les fonds nécessaires à la reprise et à l’achèvement du projet puissent être obtenus.
• PCH et la CCN travaillent ensemble pour déterminer les prochaines étapes maintenant que le financement supplémentaire de 4 millions de dollars a été annoncé. Une fois que les prochaines étapes seront confirmées avec PRS et qu'un nouveau fabricant sera retenu, l’échéancier du projet sera mis à jour.

Retour à la recherche

Date de modification :