Note pour la période des questions : Le territoire géorgien d'Ossétie du Sud se joindra à la Russie

About

Reference number:
00051-2022
Date fournie :
30 juin 2022
Organisation :
Affaires mondiales Canada
Nom du ministre :
Joly, Mélanie (L’hon.)
Titre du ministre :
Ministre des Affaires étrangères

Enjeu ou question :

Le président de la région séparatiste d'Ossétie du Sud a déclaré mercredi que le territoire prendrait bientôt des mesures pour se joindre à la Russie.

Réponse suggérée :

• Le Canada appuie fermement l'intégrité territoriale de la Géorgie et ses aspirations euroatlantiques.
• Le Canada et d'autres États de l'OSCE aux vues similaires sont profondément préoccupés par le référendum proposé et les mesures illégitimes prises en vue d'intégrer l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud à la sphère socio-économique de la Russie.
• Selon nous, il s'agit de tentatives de la Fédération de Russie et d'acteurs soutenus par la Russie pour légitimer d'anciennes agressions sur les territoires géorgiens.

• Le Canada exhorte la Russie à respecter ses obligations en vertu de l'accord de cessez-le-feu d'août 2008 avec la Géorgie, conclu sous l'égide de l'UE, et à retirer ses forces de leurs positions avant le début des hostilités.

Contexte :

Le Canada, avec d'autres membres du Groupe des amis de la Géorgie de l'OSCE, a publié la déclaration ci-jointe le 18 mars au sujet des prétendues « élections parlementaires » proposées en Abkhazie le 12 mars et des « élections présidentielles » en Ossétie du Sud le 12 avril.

La Géorgie a publié la déclaration en ligne et avons partagé le gazouillis sur VOSCE et CanadaPE.

Déclaration - Groupe des amis de la Géorgie

La Bulgarie, le Canada, l'Estonie, les États-Unis d'Amérique, la Finlande, l'Irlande, l'Islande, la Lettonie, la Lituanie, la Norvège, la Pologne, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Suède et l'Ukraine ne reconnaissent pas la légitimité de la prétendue « élection parlementaire » organisée dans la région géorgienne d'Abkhazie le 12 mars 2022. Il en va de même pour la prétendue « élection présidentielle » prévue dans la région géorgienne d'Ossétie du Sud le 10 avril 2022.

Nous réaffirmons notre soutien total à l'intégrité territoriale et à la souveraineté de la Géorgie à l'intérieur de ses frontières internationalement reconnues, et demeurons profondément préoccupés par l'occupation continue de certaines parties du territoire de la Géorgie par la Fédération de Russie ainsi que par les mesures visant à intégrer l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud dans la sphère socio-économique de la Russie.

Nous exhortons une nouvelle fois la Russie à remplir les obligations qui lui incombent au titre de l'accord de cessez-le-feu conclu le 12 août 2008 sous l'égide de l'Union européenne, notamment le retrait de ses forces sur les positions qu'elles occupaient avant le déclenchement des hostilités, ainsi que le libre accès de l'aide humanitaire à ces régions. Nous appelons également la Russie à revenir sur sa reconnaissance de la prétendue indépendance des régions géorgiennes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud.

Renseignements supplémentaires :

aucun

Date de modification :