Programme D’Adoption De Technologies Propres Pour Les Pêches Et L’Aquaculture (Patppa)

Au sujet de

Numéro de référence :
DFO-2020-QP-00018
Date fournie :
2020-12-03
Organisation :
Pêches et Océans Canada
Nom du ministre :
Jordan, Bernadette (L’hon.)
Titre du ministre :
Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Réponse suggérée :

• [Le développement économique et la durabilité de l’environnement doivent aller de pair pour que la santé et la prospérité à long terme du Canada et de ses citoyens soient assurées.
• Pour qu’il en soit ainsi, le gouvernement fait des investissements stratégiques afin de promouvoir l’adoption de technologies, processus et pratiques propres par les industries canadiennes, y compris les pêcheurs et les aquaculteurs.
• Jusqu’à présent, de concert avec nos partenaires provinciaux et industriels, nous avons investi près de 27 millions de dollars pour aider les pêcheurs et les aquaculteurs à l’échelle du Canada à adopter des technologies et processus propres dans le cadre de leurs pratiques quotidiennes afin de les rendre plus durables sur le plan environnemental tout en renforçant leur compétitivité économique.]

Contexte :

• Le budget fédéral de 2017 prévoyait l’octroi de 200 millions de dollars sur quatre ans à Ressources naturelles Canada, à Agriculture et Agroalimentaire Canada et à Pêches et Océans Canada pour appuyer la recherche et le développement sur les technologies propres, leur démonstration et leur adoption par les secteurs canadiens des ressources naturelles.
• Le 18 décembre 2017, le gouvernement du Canada a annoncé le Programme d’adoption de technologies propres pour les pêches et l’aquaculture (PATPPA), un programme de subventions et de contributions qui offre jusqu’à 20 millions de dollars sur quatre ans afin d’aider les industries canadiennes des pêches et de l’aquaculture à intégrer des technologies propres dans leurs opérations.
• Le Programme offre un financement aux secteurs canadiens des pêches et de l’aquaculture pour aider les intervenants à adopter des technologies propres immédiatement commercialisables, ainsi que des procédés et pratiques durables dans les activités quotidiennes d’installations aquacoles et de pêche d’espèces sauvages. Cela comprend les modifications ou les changements (p. ex. adoption) apportés à des technologies, procédés ou pratiques durables afin de les rendre opérationnels aux fins d’utilisation dans le contexte canadien.
• À ce jour, le Programme ainsi que ses partenaires provinciaux et ses partenaires du secteur privé ont fourni 26.8 millions de dollars à un total de 116 projets pour l’adoption de technologies et procédés propres et novateurs visant à améliorer l’efficacité et la performance environnementale de l’aquaculture, de la pêche d’espèces sauvages et de la transformation du poisson à l’échelle du Canada.
• Répartition des projets par région : 58 dans la région du Pacifique, 29 dans la région de l’Atlantique et 29 dans la région du Centre. Les promoteurs et les participants comprennent des exploitants aquacoles (55), des pêcheurs commerciaux (53) et des transformateurs du poisson (8).
• Les projets en cours sont axés sur les technologies propres suivantes : bioréacteurs et pompes à chaleur écoénergétiques, intégration de l’énergie solaire, matériel et capteurs écologiques pour la pêche, amélioration de la gestion des déchets et dispositifs de descente rapide pour les espèces visées par la prise accidentelle. Plus d'une douzaine projets appuient l’amélioration des systèmes de parcs clos basés à terre existants.
• Le PATPPA est maintenant épuisé et devrait prendre fin à la fin du mois de mars 2021.

Retour à la recherche

Date de modification :